Allez les... jeunes !

Imprimer

 

 

J’en pleurais, un mélange inédit de fierté, d’émotion mais aussi de soulagement en découvrant une aussi valeureuse et lucide jeunesse suisse.

 

L’avenir de notre pays est en bonnes main; les jeunes suivis par Temps Présent - Avec les jeunes, au cœur de la bataille du climat (05/09/19) - https://pages.rts.ch/emissions/temps-present/10587908-avec-les-jeunes-au-coeur-de-la-bataille-du-climat.html#10634543 - me sont, en effet, apparus aussi concernés, touchants, vrais et brillants que rationnellement anxieux par rapport à l’avenir que nous sommes en train de leur préparer.

 

Comment ne pas les comprendre ? En plus le leur léguer nos dettes, voilà qu’en les regardant droit dans les yeux, on continue à creuser leur tombe en préférant ricaner des petits travers de Greta Thunberg plutôt que de remettre en question nos priorités.

 

Allez expliquer à ceux qui ont plus ou moins l’âge du siècle qu’il y aurait plus urgent et important que de se préoccuper de la planète, alors qu’on annonce des perturbations environnementales particulièrement déstabilisantes à partir de ... 2030 déjà !

 

Comment dans ces conditions ne pas comprendre l’impatience et donc la colère de ces jeunes activistes environnementaux condamnés à faire régulièrement le buzz pour exister quelques heures sur les réseaux sociaux et dans les médias.

 

D’autant que, toutes idéologies confondues, les politiques ne cessent de leur répéter (à juste titre d’ailleurs), qu’en Suisse en tout cas, tout changement passe par la démocratie directe avec tout ce qu’elle a d’exemplaire mais aussi de désespérément lent pour la génération du click.

 

Alors oui, notre jeunesse a besoin d’une voir même de plusieurs Greta, oui elle doit absolument se mobiliser pour se faire entendre par le plus grand nombre, oui elle doit savoir que celles et ceux qu’elle va élire dans quelques jours auront la terrible responsabilité de prendre des décisions qui, demain, lui permettront, ou non, à d’avoir également l’opportunité de ... se reproduire.

 

Quant à nous, les baby-boomers, il va falloir choisir entre rester dans l’histoire comme une génération qui aura contribué à l’évolution de l’humanité en sachant relever ce terrible défi environnemental auquel nous sommes confrontés ou, au contraire, marquer ce 21ème siècle (et probablement dernier du coup) par une passivité fatale aussi égoïste qu’irresponsable.

 

D’autant, qu’en fonction des appels aux secours toujours plus audibles de notre jeunesse, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.

 

Allez les jeunes l’avenir vous appartient, ne laissez personne se mettre au travers de votre route, c’est rien de moins que votre survie et donc celle de l’humanité qui est en jeux...

 

Ne lâchez rien !

 

Lien permanent Catégories : Bises ou vent ? 2 commentaires

Commentaires

  • J'ai fortement l'impression que vous avez détrôné Dubochet. Le Prix Nobel de la découverte de l'eau froide est pour vous... Et pourtant, parmi tous ces politiciens opportunistes, tout près des Fédérales, y a de la concurrence.
    Je ne suis pas sûr cependant que cela va vous mener très loin. Parmi les abominables et réactionnaires masses populaires suisses, l'amalgame entre véganes, extinction rébellion, LGBT, féministes lesbiennes hallucinées et vos petits protégés pastèques, c'est fait.

  • Géo, vous avez bien entendu le droit de vous exprimer mais je ne suis pas certain que le point de vue du « hâter » de service des blogs de Tamedia apporte grand chose à notre belle jeunesse.

    D’autant que je me permet de vous faire remarquer que c’est vous (et personne d’autre) qui faites dans les amalgames parfaitement ridicules...

Écrire un commentaire

Optionnel