11/08/2018

Dur à avaler !

Après avoir questionné, repris, nié, dénoncé, provoqué, je me suis fais, à juste titre ou non, insulter mépriser et surtout cataloguer. Rien que de très normal lorsqu’on prend le risque de vouloir participer à cette chicane permanente et pas trop respectueuse que sont les blogs de La Tribune de Genève.

Sauf qu’autant par naïveté que pour mettre en avant cette extraordinaire liberté d’expression qui différencie les pays véritablement civilisés des autres, j’ai  cru qu’il était possible d’assumer mes coups de gueule, de coeur et autres réactions impulsives en signant de mon nom et/ou prénom mes blogs et mes commentaires

Mais aujourd’hui, je dois bien admettre que tous ces commentateurs qui se cachent depuis toujours derrière des pseudos, celles et ceux que j’ai traité de pleutres et de lâches faisaient, en fait, preuve de discernement. 

Ces blogs sont, en effet, trop mal fréquentés pour pouvoir y évoluer en toute sécurité. Certains intervenants se sentant en droit de menacer concrètement et même physiquement celles et ceux qui ont le détestable mauvais goûts de  se dresser contre leurs convictions, il me faut donc soit chercher une autre façon de m’exprimer soit me résoudre moi aussi à me planquer derrière un pseudo pour intervenir dans des débats qui bien souvent n’en sont pas d’ailleurs. 

Franchement, mon cœur balance et à l’heure qu’il est ma décision n’est pas prise. 

J’en suis encore au triste constat voulant que finalement c’est mes adversaire (et quelques alliés aussi, Dieu merci) qui avaient raison depuis le début. 

Autant dire que c’est dur à avaler !

17:10 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Monsieur Vincent Strohbach,

Courtoisie, concision, pertinence.

(Je ne me vanterai pas côté concision.)

Mais le teneur de blog qui fait respecter ces trois conditions s'en tire puisque ses décisions de ne pas publier les commentaires qui ne tiennent pas compte de ces trois attentes sont justifiées.

En revanche l'affirmation selon laquelle lui, ou elle, est maître à bord ne tient pas compte des victimes parfois gravement offensées voire diffamées.

Dérisoire la personne qui attaque en justice après avoir traité de mouche à merde, entre autres amabilités, des commentateurs/trices ainsi que variées allusions à leur soi-disant défaillante santé mentale.

La justice humaine lui donnera éventuellement raison mais non l'autre justice… celle à laquelle on ne joue pas la trignolette.

Bon dimanche.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11/08/2018

Bonjour Vincent,

Dur dur la vie de blogueur...
:-)

Je relève ceci de votre billet:

"... Après avoir questionné, repris, nié, dénoncé, provoqué, je me suis fais, à juste titre ou non, insulter mépriser et surtout cataloguer."

Ah, ben, j'ai comme l'impression que c'est ce que vous faites vous aussi. Je ne dis pas cela pour vous embêter, mais vous-même cataloguez beaucoup, vraiment beaucoup, et pas de manière très agréable.

Et puis, dire globalement "Blogs trop mal fréquentés", c'est carrément pas gentil, voire méprisant à l'égard de tous les blogueurs. Mais au fait, vous-même les fréquentez... À moins de vous déclarez mieux que tout le monde (mais il faudra le démontrer, ce n'est pas encore fait), vous-même faites donc partie de ces "mauvaises fréquentations"...

Raaahhh...
:-D

Écrit par : hommelibre | 12/08/2018

Que ma liberté de ton et de paroles ait pu vous déplaire, Homme libre, je le conçois mais admettez toutefois que je ne fais pas partie des intervenants les plus discourtois et orduriers de ces blogs !

Et ce même si en fonction de mes convictions et autres refus d’un certain glissement vers l’intolérance, j’ai été particulièrement ciblé.

J’aurais d’ailleurs parfaitement pu vivre avec ça (et continuer à vous irriter donc) pendent des années, s’il n’y avait eu ces allusions agressives et autres menaces au sujet à mes proches....

Enfin, puisqu’il faut apparemment le préciser, quand j’évoque la mauvaise fréquentation de ces blogs, je pense bien entendu uniquement à deux ou trois connards aussi primitifs que belliqueux qui sont (et resteront j’espère) que des regrettables exceptions.

Écrit par : Vincent | 12/08/2018

Vincent,

Ces deux ou trois connards (souffrances intimes?) il aurait suffit de ne pas les publier tout en prenant la peine de les prévenir discrètement par mail... ce qui aurait été également leur rendre service en les rendant sensibles aux limites à ne pas dépasser.

Ce que fit, par exemple, Jean-Noël Cuénod, à propos d'un commentateur.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12/08/2018

Vincent, je l'admets, sans quoi nous n'aurions jamais pris le temps d'échanger et de faire des pas pour se respecter mutuellement.

Alors oui, vos catégorisations et votre virulence parfois m'irritent, mais je garde ouverte la communication avec vous car je ne pense pas que l'on puisse vous réduire à quelques propos énervés.

Écrit par : hommelibre | 12/08/2018

Ohhhhh !

J'ai une idée !!!

Ce qui faudrait ... c'est que chaque sacré bloggueur dispose d'une page ... dans son blog, ... comme la page "A propos", ... voyons ... une page ... hmmmmm ... voyons voyons .... hemmmmmm, ... c'est pas facile à décrire simplement, ... hmmmmmm ... voila ... une page "Ma Poubelle" ... ou une page "Mon Enfer" ... dans laquelle vous mettez ... tous les pseudos, ... toutes les zippées, ... et tous les gros mots ... que vous censurez.

Comme ça ... vous zavez plus besoin d'expliquer pourquoi vous ne publiez pas les commentaires que vous zaimez pas, ... puisque c'est déjà écrit dans VOTRE poubelle, ... ou dans VOTRE enfer, ... et que TOUT LE MONDE peut voir ce qu'il y a dedans.

VOUALA ! EUREKA ! J'ai trouvé ! DEUX BONS noms pour cette page Pour pas employer le mot ... "CENSURE"!

"Ma Poubelle de Verre" !

"Mon Enfer de Verre" !

Ou si vous voulez être précise comme moi ...

"Ma Poubelle de Verre de MON blog" !

"Mon Enfer de Verre de MON blog" !


Vous voyez ... la bonne volonté que l'on peut obtenir ... pour vous aider ... quand vous expliquez les choses ... au lieu d'accuser tout le monde ... d'être des ordures ... bonnes à jeter ... EN POUBELLE ... ou d'être coupables ... bons à jeter ... EN ENFER !

Écrit par : Chuck Jones | 12/08/2018

@ Vincent,

J'aimerais rebondir sur ce passage :

"Mais aujourd’hui, je dois bien admettre que tous ces commentateurs qui se cachent depuis toujours derrière des pseudos, celles et ceux que j’ai traité de pleutres et de lâches faisaient, en fait, preuve de discernement.

Ces blogs sont, en effet, trop mal fréquentés pour pouvoir y évoluer en toute sécurité."

Comme je suis sous pseudo, je fais partie des commentateurs qui préfèrent ne pas s'exposer aux attaques vraiment sérieuses, donc des menaces et insinuations qui dépassent le cadre verbal et virtuel.
Lorsqu'on débarque pour la première fois ici, on peut être réellement ahuri par l'incroyable culot de certains.

Je me suis souvent posée la question de la poule et de l’œuf.
Est-ce que les gens seraient plus polis et respectueux s'ils n'étaient pas masqués ? Est-ce le pseudo qui permet d'être agressif et méprisant ?

(C'est aussi, sous une autre forme la question de la burqa et du visage non-voilé. Nous sommes contre la burqa, mais ici, nous pensons ne pas pouvoir signer de notre nom, car nous ne sommes pas réellement en sécurité. )

Je n'ai pas la réponse et je ne vais pas essayer de tester quoi que ce soit, tant que les autres peuvent être sous pseudo ! ;-)))
La situation est trop asymétrique.

Vous faites les frais de cette asymétrie, en tant que blogueur.
Vous semblez dire qu'en état vous-même corrosif, vous avez induit un fonctionnement difficile à modifier.
Je crois qu'en restant focalisé sur le sujet du billet et en essayant de faire abstraction de la personne qui commente ( parce qu'on ne la connaît pas vraiment et qu'on n'arrive pas à la comprendre complètement, même si elle commente souvent), on arrive à rester "factuel" ou à s'approcher d'un débat moins émotionnel.
D'autant plus si le sujet est émotionnel ou qu'il touche à nos valeurs et principes. On est alors en danger de devenir impulsif et de perdre la boussole.

Écrit par : Calendula | 12/08/2018

"Je me suis souvent posée la question de la poule et de l’œuf.
Est-ce que les gens seraient plus polis et respectueux s'ils n'étaient pas masqués ? Est-ce le pseudo qui permet d'être agressif et méprisant ?" (Calendula)


Si je n'étais pas masqué, je respecterais tellement Vincent Strohbach que personne n'aurait même l'idée de croire que je le connais.

Par contre, s'il était su que je connais Vincent Strohbach, personne ne comprendrait pourquoi je ne suis pas derrière lui à chaque fois qu'il se met derrière son PéCé quand il se décide à écrire ses billets de blog-en-l'air, pour lui botter les fesses à chaque fois qu'il emploie un mot dont il ne connaît pas la profondeur dictionnairienne, juste parce qu'il croit que ça fait un joli effet d'addition intellectuelle, ou de surenchère rituelle de justification consensuelle médiatique dans la masse.

Écrit par : Chuck Jones | 12/08/2018

Ah oui. Encore un commentaire.

Je dirais que ... les blogs de la TdG, ... c'est une sorte d'épreuve, ou de test, pour les futurs leaders de la grande Genève.

C'est pour savoir si vous avez la carrure, la tête, le mojo, et le sens de l'auto-sacrifice personnel attendu d'un chef d'état, pour les moments difficiles où Genève chercherait un sauveur.

C'est important parce que, si par accident vous vous trouvez sur une liste électorale, on veut pas d'un leader qui balance une bombe atomique sur Moscou, si Poutine vous traite de "fillette", ou de "Patoucha".

Écrit par : Chuck Jones | 12/08/2018

Comme souvent Chuck j'ai un peu de peine à vous suivre.

C'est quoi exactement le problème avec les mots que j'utilise ?

Vous sous entendez que vous me connaissez dans la vraie vie, c'est ça ?
Si c'est le cas, je suis certain que je vous préfère en vrai....

Enfin, sachez que j'ai effectivement tâté un peu à la politique, histoire de savoir de quoi je parle, mais 4 ans m'auront largement suffit, visiblement, je ne suis pas fait du bois dont on fabrique les politiciens ni même les militants, je ne suis pas assez.... discipliné.

Écrit par : Vincent | 13/08/2018

Tout ce dont l'on discute habituellement sur votre blog est admirablement expliqué par M. Décaillet. Encore une fois il a vu juste:

http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2018/08/12/combat-des-idees-le-vrai-front-293627.html

Écrit par : Charles 06 | 13/08/2018

@Charles 06

Bof,

Vous avez le droit d'être en admiration pour ce genre de texte, personnellement, je trouve que M. Decaillet est un grand rêveur, il veut le beurre, l'argent du beurre et la crémière. Comme si c'était si simple.

Maintenant, ce qui serait intéressant c'est de faire un grand sondage national pour savoir qui est pour le libre échange et qui est pour le protectionnisme, histoire de savoir si ce retour en arrière prôné par les nationalistes est poussé par une véritable vague populaire ou s'il s'agit juste d'un combat d'arrière garde mené par quelques nostalgiques du bon vieux temps ?

Écrit par : Vincent | 13/08/2018

(...)

D'ailleurs c'est le reflet parfait de la problématique des journalistes en ce moment. Ils cherchent plein d'excuses, la faute chez les autres, mais ils n'ont pas encore compris que c'est par leurs comportements péremptoires et orientés idéologiquement, lorsqu'ils donnent les informations, qu'ils ont lassé les gens et que ces derniers se sont détournés de leur presse.

C'est en prenant conscience de ses erreurs que l'on grandit et s'améliore.

Écrit par : Corélande | 13/08/2018

On redit toujours les mêmes clichés: quelques "nostalgiques du bon vieux temps."

Imaginons que nous avons nos habitudes dans un bon restaurant.
S'en ouvre un autre un peu plus loin.

Nous testons.
Non.

Retournons à notre restaurant premier.

"Nostalgiques de l'ancien temps"?

Préférence, goûts, attentes exaucés au premier restaurant.

Libre choix.
Décision.

Oui au premier restaurant,
non, au second.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/08/2018

Corelande, je me suis permis de supprimer vos insultes, insinuations et autres mensonges pour ne garder que la partie de votre réaction susceptible d'intéresser d'autres personnes que vous et moi....

Écrit par : Vincent | 14/08/2018

J'ai souvent envoyé des commentaires sous pseudo aux blogs de la Tribune.

Voici la conclusion que je tire de mon expérience :

les blogs donnent l'illusion d'une égalité démocratique face à la question de la liberté d'expression. Mais c'est une illusion, car les personnes qui interviennent ne sont pas sur un pied d'égalité. Par exemple, comment penser qu'un juge ou qu'un boulanger puissent rédiger en respectant les mêmes contraintes ?

Le fait de signer un commentaire ou un billet de son "vrai nom" n'est pas

nécessaire, sinon en ce qui pourrait concerner une éventuelle valorisation

narcissique du signataire. Sauf que cela entraîne des risques.

Si un politique est obligé d'accepter ces risques,pour d'autres raisons, je ne

vois pas pourquoi un "commentateur" devrait faire de même.

Par ailleurs je ne vois pas pourquoi une "vraie" signature serait un gage de

qualité du contenu.

Enfin, certains responsable de blogs s'autorisent à "modérer" certains

commentaires. Le projet peut sembler louable, car j'imagine les menaces,

insultes et autres qui peuvent fuser.

Hélas, il n'existe par de différence explicitable entre "modérer" et "censurer".

A preuve, par exemple, certains responsables de blogs qui utilisent le

dispositif sans même lire les commentaires qui leur sont adressés.

Ou d'autres, qui "modéraient" tous les commentaires que je leur envoyais,

jusqu'au jour où j'en ai envoyé un de félicitation. Devinez quoi ? Il a été

publié !

Ma conclusion perso : beaucoup de prétention, beaucoup d'hypocrisie.

Le blog pouvait sembler une bonne idée. En fait, c'en était une mauvaise !

Merci à vous, mais voici mon conseil : ne prenez aucun risque pour un blog; cela

n'en vaut pas le peine.

Écrit par : Tribune | 14/08/2018

Sacré Chuck Jones. La critique est facile mais l'art est difficile.

Visiblement vous êtes meilleur pour reprendre tout le monde, analyser les textes des autres, critiquer voir insulter plutôt que pour répondre aux questions qui vous sont posées. Quant à oser publier votre propre texte,.....

Merci à vous "Tribune" vous avez raison, le blog c'est pas le bon plan et les commentaires (pour une Calendula qui a toujours quelque chose d'intéressant à dire, combien d'autres réactions ineptes et tellement agressives ?) laissent effectivement souvent à désirer. Du coup, j'ai de plus en plus l'impression de tirer mes dernières cartouches avant de bientôt passer à autre chose.

Bonne journée.

Écrit par : Vincent | 15/08/2018

Il y a une forme de narcissisme parfaitement saine.
Signer un commentaire est assumer.

Un maçon ami d'Aix-en-Provence était un poète et le personnage central des évangiles dont on parle encore aujourd'hui n'était qu'un charpentier.

Mozart n'avait encore rien appris que, déjà, il composait d'adorables petites pièces musicales.

Quitté une paroisse parce que de jeunes paroissiens autoproclamés intellectuels ne voulaient pas d'apprentis parmi eux.

"Mains ouvrières de l'esprit" enseignait un yogi.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 15/08/2018

"Sacré Chuck Jones. La critique est facile mais l'art est difficile. " (Vincent)

Là vous êtes injuste.

Je vous donne une idée pour vous permettre d'éviter un tas de critiques, évidemment pas toutes, et vous reprochez à Chuck Jones de croiser votre route et vous donner un espoir d'améliorer et d'affiner votre art ?

Regardez le blog de hommelibre !

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2018/08/14/geneve-apres-l-agression-moulin-a-vent-et-recuperation-polit-293654.html

Toutes les infos dans la colonne de droite qui indiquent ce qu'il aime pas lire.

Qu'est-ce qui vous empêche de faire la même chose et d'y graver tous les mauvais pseudos, toutes les mauvaises zippées, et toutes les mauvaises idées que vous ne voulez pas lire parce que ils et elles vous dépriment ou parce que ils et elles vous ennuient ? Hmmmmmmm ?

Si vous affichez un beau ban dans votre blog, là, dans la colonne à droite, avec comme libellé "Sont bannis de MON blog:", et que vous y écrivez "Chuck Jones", vous croyez que Chuck va se déguiser sous le pseudo "Chuck Jones 2 - Le Retour" pour se faire bannir, et après que vous ayez banni "Chuck Jones 2", qu'il va de nouveau revenir vous embêter sous le pseudo "La résurrection de Chuck Jones" exprès pour se faire bannir de nouveau ?

Hmmmmm ?

Affirmez vous, nom d'un petit Chuck !

Écrit par : Chucky Jonesy | 16/08/2018

pfffffffff comme vous n'avez pas besoin de le publier, laissez moi vous dire que je vous trouve toujours aussi pitoyable. C'est insensé de voir que depuis tout ce temps vous n'avez pas évolué d'un pouce.

Vous vous réfugiez derrière VOS mensonges, et osez insinuer sans le démontrer bien évidemment que ce n'est pas vous qui insultez les autres.
"Vous imaginez des autres, que ce vous êtes capable de faire vous-même"
c'est parfaitement votre doctrine et vous pataugez toujours dedans, je vous plains franchement.

Grand bien vous fasse, le vie vous enverra les coups de bâtons mérités tant que vous n'aurez pas compris que l'on se doit d'être humble en priorité et respectueux de TOUS les autres, ce qui inclus aussi vos compatriotes.
C'est tellement facile de faire sa B.A. envers les étrangers, ceux qui ne vous connaissent pas.....vous n'avez rien à prouver ils gobent n'importe quoi dès lors que cela sert leurs intérêts.

Écrit par : Corélande | 16/08/2018

Reprenez-vous Vincent ! Vous n'allez quand même pas baisser pavillon devant tous ces blogueurs qui "savent". Et comme ils ont le savoir absolu, celui qui ne souffre pas la moindre critique, le moindre questionnement, ils s'agrippent à leurs visions comme une tique à un chat.

La réponse la plus appropriée, je ne la connais pas vraiment. En revanche, ce que je sais, c'est que la politesse et la dérision désarçonnent souvent tous ces blogueurs à deux balles. Inutile donc d'entrer dans leur jeu. D'abord parce qu'ils ne jouent pas, ni même n'échangent les moindres idées (sauf quand ils vous balancent celles des autres qui les confortent dans leur entêtement) et que s'ils jouaient, ils auraient tôt fait de tricher en essayant de faire croire à tout le monde qu'ils sont des victimes.

Je me suis par ailleurs souvent exprimé sur les pseudos et la valeur que je leur accorde, je n'y reviendrai donc pas.

Accrochez-vous ! L'essentiel n'est pas d'avoir raison, mais d'être juste présent sur les blogs et empêcher les malfaisants d'aller au bout de leur travail de sape.
Juste cela, mais tout cela.

Écrit par : Michel Sommer | 17/08/2018

Dans un monde où tout est enregistré, le pseudo est une sécurité. Aux US, il est conseillé d'effacer tous ses tweets qui peuvent par exemple, nuire à une embauche.
Dans certain forum, il y a l'obligation de s'inscrire avec son identité, mais il y a la liberté d'utiliser un pseudo. Ce qui permet aux forums d'assurer un semblant d'ordre

Nous sommes dans un monde où la liberté d'opinion est garantie, mais pas les conséquences.
La qualité d'un débat n'est pas lié à une identité montré ou à un pseudo.

On peut dire, "pas débats sous pseudo", mais il faut s'attendre à un manques de participants.
De plus, l'intonation dans les forums est une loupe grossissante du monde réel d'une partie de la population. C'est un des indicateurs des états des lieux.
Les gens ne manifestent plus dans les rues, mais dans les forums.

Écrit par : motus | 17/08/2018

Le problème avec les pseudos est que pour ennuyer ils ne sont pas toujours respectés.
"Vous l'aurez tous reconnue" puis les prénom et nom sont donnés sans que la personne concernée puisse se défendre puisque, paraît-il, il n'y a aucune disposition légale à ce sujet.

Tout le monde aura noté la fin de l'anonymat de Corto et, quoi que l'on pense de ses attaques, de quelle manière appuyée sur un prénom biblique sien quelques-uns, en ces temps d'antisémitisme violent, ont joué.

Les journalistes qui signent de leurs noms assument. La qualité des commentaires ne serait-elle pas supérieure si les commentateurs étaient invités à signer de leurs noms comme il se fait généralement dans les courriers de lecteurs?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 17/08/2018

"La qualité des commentaires ne serait-elle pas supérieure si les commentateurs étaient invités à signer de leurs noms comme il se fait généralement dans les courriers de lecteurs?" (Myriam Belakovsky)


A voir la dite "qualité" d'un commentateur/commentatrice sous le pseudo "Myriam Belakovsky", ... la réponse du commentateur sous le pseudo "Chucky Jonesy" est ... non.

Écrit par : Chucky Jonesy | 17/08/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.