22/07/2018

On je joue plus !

Ça fait maintenant quelques années que je fréquente les blogs de la Tribune de Genève avec une double casquette ; celle de blogueur sous mon nom et prénom et celle de commentateurs des blogs des autres avec uniquement mon prénom. Sauf que vu les menaces reçues ces derniers jours, j’ai décidé, la mort dans l’âme, de cesser cette dernière activité avec effet immédiat.  

J’étais pourtant relativement fier d’être un des rares intervenants à oser partager son avis sans avoir à me cacher derrière un pseudo mais apparemment ce n’est désormais plus possible. En raison des appels, avec publication de mon adresse privée, à venir s’en prendre à moi et à mon domicile, je vais devoir, à l’avenir, me contenter de partager mes inquiétudes, mes coups de cœurs et autres interrogations uniquement sur « mon blog ». Ce dernier me permettant en effet de gérer les commentaires et donc de ne pas publier les éventuels appels à la violence, insultes et autres monstruosités. 

Il est vrai que c’est surtout contre la fachosphère que j’ai concentré la grande majorité de mes coups de gueule mais, visiblement, chez ces gens-là, on ne supporte aucune remise en question. Pourtant, contrairement à ceux qui se sont fait un malin plaisir à me traiter de gauchiasse, de collabo, d’aveugle, d’islamophile, de troll, de bisounours ou encore d’irresponsable… bienpensant (?), je ne me suis jamais vraiment pris au sérieux et mes commentaires, un brin provocateurs il est vrai, étaient d’abord destinés à susciter des réactions suffisamment virulentes pour qu’on puisse y percevoir l’intolérance agressive d’un bon nombre de ces militants de l’ultradroite qui sévissent, toujours plus nombreux, sur les blogs de la TG.

Il m’est, en effet, apparu depuis longtemps que toute tentative de débat serein avec ce genre d’intervenants, le plus souvent cachés derrière leurs pseudos, était vouée à l’échec. Ceux-ci sont tellement convaincus de détenir La vérité qu’ils ne conçoivent les contradictions que comme des signes évidents de… faiblesse intellectuelle (!?) ou encore de refus d’admettre la réalité, leur réalité. 

Et ce d’autant qu’encouragés par l’apparition de blogs, sites internet, journaux et autres éditoriaux allant dans leur sens, ainsi qu’en vertu des succès électoraux des candidats les plus populistes un peu partout sur la planète, ces néo conservateurs identitaires nationalistes (qui forment ce que l’on nomme, à leur grand désappointement d’ailleurs, la fachosphère), se sentent désormais suffisamment puissants pour assumer leur xénophobie rampante, leur islamophobie inconséquente et leur certitude d’avoir déchiffré avant tout le monde ce qui nous attend demain.

C’est pourtant face à cet environnement hostile que, durant des années, j’ai tenté, sans trop d’illusions il est vrai, de mettre le doigt sur les mensonges les plus grossiers, les exagérations délirantes, les amalgames trop commodes, les propos définitivement racistes et cette absence désolante de respect.

Sauf que non seulement je ne fais pas le poids mais, en plus, je n’ai bien entendu pas le droit de mettre mes proches en danger. Voilà pourquoi, je me suis désormais résolu à contempler de loin, sans recourir à cette espèce de défense instinctive, l’inquiétante progression de l’intolérance, des égoïsmes et des peurs....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Nickel les gars

Grand bien vous fasse !    

11:32 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Sauf que vous êtes très intolérants avec ceux que vous englobez sans faire de détails dans la "fachosphère". Bref, ceux qui ne sont pas d'accord avec vous. Et qui ne sont pas des fascistes. Et qui seraient les premiers à combattre le fascisme. Vous ne provoquez pas seulement, vous insultez.

Je n'ai pas lu de menaces à votre encontre ou à celle de votre famille. Ai-je manqué quelque chose? C'est bien entendu inadmissible. Et vous pouvez porter plainte ou au moins déposer une main courante.

Votre adresse est publique.

Écrit par : Daniel | 22/07/2018

Le commentaire donnant mon adresse et la description de ma maison n’a finalement pas été publié par Mario Jelmini (un grand merci à lui) mais comme ce n’est de loin pas la première fois qu’il est fait allusion de manière agressive à mon adresse, ma maison, ma famille, mon jardin ou même... mon chat, il est temps que cela s’arrête.

Quant à mes provocations, je veux bien admettre qu’elles soient prises pour des insultes par ceux qui se sentent interpellés, sauf que je n’ai jamais versé dans la délation, l’invective ou encore la grossièreté.

Mes « ennemis » ne peuvent pas en dire autant....

Ceci dit, je suis rassuré Daniel que vous considèreriez ces attaques comme inadmissibles.

Écrit par : Vincent Strohbach | 22/07/2018

La facho sphère remplit les blogs, souvent avec violences par manque d'arguments. Et comme vous dîtes, il ne peut y avoir débat.
Comment expliquer la haine de l'Europe des nationalistes, avec le leitmotiv "indépendance" qui donne tout pouvoir aux US. Ce cercle s'apparente à une religion, ou il suffit de dire "mort à l'Europe" ou "mort à l'UE" pour qu'ils soient en transe.

Si il faut lutter contre ce fléau sectaire, il faut d'abord lutter contre les causes. L'important n'est pas de chercher à convaincre les adeptes de Trump, mais corriger ce qui n'est plus acceptable majoritairement pour les peuples.
Merkel dans un dernier interview a parlé que l'UE devrait changé, c'est une première.
Il n'y a pas de révolution conservatrice, juste du ras-le-bol qui prend de l'ampleur.
En Europe, la gauche coincé dans un humanisme naïf n'est pas capable, même pour un temps, de tenir compte des doléances des peuples. Et c'es la droite qui en profite.

Écrit par : motus | 22/07/2018

Les blogs TdG deviennent petit a petit un bastion de l`intolérance caractérisant une pensée bornée, égomane et confinant de plus en plus au racisme. Mario est un cas a part, il se dit sataniste mais il ne se prend pas tres au sérieux et il a de l`humour, ce qui n`est pas le cas des esprits bornés. Tout cela est d`autant plus dommage que la TdG est un journal tout-a-fait ouvert et progressiste, reflétant la mentalité dominante a Geneve. Je commence moi-meme a en avoir plein les bottes de la sale ambiance que réussissent a faire régner quelques bloggeurs bas de plafond et une poignée de commentateurs qui semblent passer leur vie sur ces blogs. Heureusement, je pars faire une randonnée de plusieurs semaines qui va m`aérer l`esprit. Je ne peux que vous recommander d`en faire autant Vincent, ou du moins de prendre vos distance avec le négativisme ambiant. Tout de bon!

Écrit par : Jean Jarogh | 22/07/2018

Il est difficile de comprendre que des adultes n'arrivent pas à distinguer le débat d'idées d'une incitation à s'en prendre concrètement à une personne dont les idées dérangent.

Ces manières démontrent la difficulté de l'auto-gestion et prouvent qu'il n'est pas réaliste d'espérer que des adultes d'un pays au niveau d'éducation pourtant élevé soient tous réellement courtois, fair-play et respectueux de la sphère privée.
Et il suffit de deux-trois personnes très actives pour faire tourner la mayonnaise.

Cela donne une image un peu misérabiliste de Genève et d'une ambiance d'agressivité frontale.
Une amie qui nous lit à l'étranger m'a dit un jour : "Il y a des gens vraiment effrayants chez vous !"
J'ai essayé de sauver l'honneur de Genève en répondant : "Ils ne sont pas tous ici, les commentaires viennent d'un peu partout."

Alors : que faire ?

Je suppose que de reconnaître le problème serait déjà un premier pas.

Ensuite, de vraiment prendre l'adjectif "courtois" (donné par tous les blogueurs sous la rubrique Bienvenue) au sérieux.

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/courtois_courtoise/19983

" Qui parle, agit avec une politesse raffinée, avec un grand désir de ne pas déplaire à autrui ; affable.
Qui témoigne d'une politesse raffinée ; aimable, gracieux : Un accueil courtois."

Si on trouve que "courtois" est trop exigeant, remplacer cet adjectif par un autre, plus réaliste :
poli ? non-agressif ? respectueux ? neutre ? posé ?

Qu'en pensez-vous ?

Le but est quand-même d'échanger des idées et des informations, pas de clouer des autres participants au pilori, ou bien ?
Certes, on veut avoir raison, mais de là à en venir à appeler à s'en prendre à la vie privée de quelqu'un ?!?! Non, c'est vraiment un abus patent de la plateforme.

Écrit par : Calendula | 22/07/2018

"En raison des appels, avec publication de mon adresse privée, à venir s’en prendre à moi et à mon domicile, ... " (Vincent Strohbach)

"Le commentaire donnant mon adresse et la description de ma maison n’a finalement pas été publié par Mario Jelmini (un grand merci à lui) ..." (Vincent Strohbach)


Monsieur Strohbach, je ne comprends pas très bien.

Comment est-ce que LA "publication" de votre "adresse privée" ("publication" est bien le terme que vous avez employé, n'est-ce pas ?) a "fini" par _ne pas être_ "publié" ?

Etre ... ou ne pas être.

C'est quand même une sacrée question, ... non ?... ne croyez vous pas ?

Je me pose la question parce que, ... voyez vous ... quand on publie par exemple dans le marbre quelque chose, des mots, ou des noms, ou des dates par exemple, ben, ... c'est gravé pour quelques années. Pour que ça dure. Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'il neige, ou qu'il fasse très chaud.

Et que quand c'est gravé, ... ben, ... c'est difficile à ... ne pas être gravé. Ou à être dégravé, si vous préférez.

"Dégraver". C'est une création à moi, ... le mot "dégraver". Ca n'existe pas. Enfin je ne cois pas. Mais pour une fois je ne vais pas vérifier.

Bref ... "dégraver". Ben ... ça n'existe pas comme mot, parce que ... on peut pas ... "dégraver". A quoi ça servirait un mot qui sert à rien ?

Bref, ... donc, ... si l'idée vous viendrait de "dégraver" quelque chose qu'a été gravé, ben ... si ça été gravé, ... ben il faut graver autour ... de ce qui a été gravé avant. Il faut graver autour parce que ... le gravage ... c'est à sens unique.

Faut graver autour pour que ce qui était gravé avant ne puisse plus être lisible, ... _après_ le dégravage.


Ah ben ... si ma mémoire est bonne, ... le tatouage ... ben c'est la même chose.

Voyez vous-même ...

https://pitsirikos.net/wp-content/uploads/2017/08/tattoo.jpg


Cependant ... une question me tarabuste ...

Votre "adresse privée", ... elle est bien ... _publique_, non ?

Ou est-ce une adresse ... secrète ?

Écrit par : Chuck Jones | 22/07/2018

Un teneur de blog présente un article qui fertilise les esprits ou non.
Les commentateurs n'ont pas à s'en prendre personnellement au teneur de blog pas plus qu'aux autres commentateurs sinon pour exprimer poliment un avis opposé.
D'accord ou non d'accord avec l'article les commentaires devraient concerner l'article avec des arguments ou compléments ou interrogations.
Le teneur de blog est libre ou non de publier ce que bon lui semble.
Une première mesure serait de ne plus publier du tout ceux qui ne respectent pas les règles du jeu: un article, s'il y a lieu un commentaire concernant uniquement l'article… sans utiliser les blogs pour diffuser de véritables saletés. ou jouer au responsable voire arbitre voire coach des blogs.
Particulièrement indigne d'ouvrir son propre blog comme moyen pour insulter tel ou tel commentateur sans publier, parce que maître à bord, la justification légitime de la personne ainsi lésée.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 22/07/2018

"Quant à mes provocations, je veux bien admettre qu’elles soient prises pour des insultes par ceux qui se sentent interpellés, sauf que je n’ai jamais versé dans la délation, l’invective ou encore la grossièreté."
C'est une question de perception.
Ce que je vous reproche c'est votre manque d'arguments récurrent. Vous pestez contre la "fachosphère" et il n'y a rien derrière. Quand on donne dans la provocation il faut s'attendre à un retour de bâton.

"Mes « ennemis » ne peuvent pas en dire autant...."
N'exagérons pas. Le prisme d'internet déforme tout. Vous n'en avez pas conscience.

"Ceci dit, je suis rassuré Daniel que vous considèreriez ces attaques comme inadmissibles."
Il y a bien sûr des limites à ne pas dépasser. Mais un peu de psychologie devrait vous apprendre que ceux qui formulent de telles menaces physiques sur un blog sont des lâches, même si je peux comprendre votre émotion. Et je trouve désolant que vous cédiez à ce qu'ils recherchent: à savoir vous faire taire. Si jamais il devait y avoir un semblant de début de concrétisation d'une telle menace, la police débarquerait vite fait chez le crétin auteur des menaces, garde à vue, confiscation de tous les supports informatiques, etc. La connerie a aussi ses limites.

Des arguments, moins d'invectives, moins de noms d'oiseaux et plus de respect. C'est valable pour tout un chacun. Je me suis fait insulter plus souvent qu'à mon tour. Et alors?

Et si vous proposiez d'aller boire un verre à vos pires "ennemis"?
Vous pourriez découvrir que ce ne sont pas des "ennemis" définitifs...

Écrit par : Daniel | 22/07/2018

Mais quel est le rôle du responsable des blogs?

Son apparente non intervention en cours d'épisode blog Jenni ou le laisser faire concernant les insultes graves ou l'exclusion d'un blog de la personne la plus insultée de tous, un parent compris, qui serait en droit d'intenter un procès, là où tombent anonymat ou pseudos, tout en ayant choisi le dialogue, la médiation, la politesse, toujours... annoncée ainsi publiquement sans la moindre courtoisie soit élégance... désormais refusée dans un blog avec... Patoucha et Corto qui n'ont fait qu'insulter pendant environ trois ans la personne ainsi lésée atteinte finalement jusque dans sa santé.

IL est clair que ceux qui dévoilent l'identité des personnes sous pseudos sont toujours de la plus absolue malveillance.

Corto, quant à lui, est Corto mais on pourrait établir un rapprochement entre lui et Jésus par les psys annoncé déprimé et qui ne cesse d'accuser et de dénoncer les gens par lui ciblés... avec un Judas le dénonçant comme on dénonce les têtes mises à prix en donnant toutes les indications sur lui requises à qui souhaite l'"arrêter"!
Pas ennuyeux du tout de relire les évangiles en prenant, pour la démarche, inconditionnellement, le parti des gens ciblés par Jésus!

On sait que les blogs créant un contact citoyen donc une force d'ouverture comme de solidarité motivante selon certains jugés "dangereux" devraient disparaître. Les problèmes qui se posent, sans intervention visible, donneraient le moyen d'empêcher le maintien de cette force "populaire" que sont les blogs permettant également aux humbles lésés de relever la tête... d'espérer encore en des lendemains rendus à la lumière de l'amitié, du partage fraternel en toute solidarité... avec un commerce rendu à sa réelle vocation.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/07/2018

@ Vincent:

Je déplore comme vous ce genre d’attaques personnelles. Je partage votre sentiment et comprends votre décision.

Par contre, puis-je me permettre une critique sur la suite? Vous faites beaucoup pour envenimer. Vos catégorisations et jugements de valeurs sont extrêmement réducteurs, sans analyse du fond, comme un mécanisme pavlovien que vous auriez acquis. On ne sait même plus ce que vous mettez dans les "gros" mots que vous utilisez. On n'entend plus qu'une sorte d'intolérance dont on se demande par quoi elle a été nourrie pour être autant virulente.

À mon avis vous fermez toute possibilité d’écoute et de respect mutuel avant même que l’on ne puisse répondre. Je pense que vous vous en fichez, vu que vous vous prévalez implicitement de hautes vertus dont les gens qui n’ont pas les mêmes opinions que vous seraient dépourvus. Je n’en suis pas dupe car personne n’est assez accompli pour cela.

Je trouve dommage que votre talent d’écriture et votre énergie ne soient pas mis au service de propos plus élaborés et moins excluants. Le coup de gueule permanent est un style, mais il n’est pas une stratégie durable: au final on ne vous entend plus. Et le débat est à chaque fois avorté.

Écrit par : hommelibre | 23/07/2018

P.S.

Merci, Vincent Strohbach.
Avec une immense colère (contrairement aux scandaleux commentaires, dont de JJ) j'attire l'attention sur les milliers d'enfants et de femmes soutenus par Terre des hommes et Sentinelles ces deux ONG du même fondateur qui attendent des soins, de la nourriture, du "suivi" en plusieurs coins du globe.
Or, le public est appauvri par les conditions de vie, le travail (CDD un jour de travail puis licencié!) les salaires en baisse, notamment.
Fatigue, lassitude, désarroi.
Il faut renoncer à soutenir des ONG /autres y compris paroissiales, etc. choisir. Les accusations de pédophilie comme de collaboration avec les nazis pendant la guerre mondiale (étant résistant dans les renseignements parlant et écrivant l'allemand parfaitement EK ne pouvait pas ne pas travailler en recueillant de l'information à bonne source…!) risquent de faire pencher la balance… en défaveur de IDH ou Sentinelles qui, récemment, déplorait la baisse du soutien financier.

Ces lignes ne peuvent que souligner l'immense imbécile malveillance de quelques-uns commentateurs et dire à quel point la démarche de certain teneur de blog éloigne à jamais tout rapprochement imaginable avec l'enseignement par lui intimement connu d'un certain Aurobindo, Satcem ou Dieu sait quelle Mère…!

pour en revenir à votre saint Patron, également le mien, Vincent Strohbach, comme à "Saint-Germain-des-Prés" chanté par Juliette Gréco… à "Saint Vincent de Paul"!

(pour rappel EK avait non une mais deux filles.
Un fils adoptif venu du Sénégal.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 23/07/2018

Tout à fait d'accord avec Homme Libre ;-))

Vous reprochez à vos contradicteurs de vous traiter de bisounours et de gauchiasse, alors que vous les traitez de - je cite : fachosphère, intolérance agressive, ultradroite, populiste, néo conservateurs identitaires nationalistes, xénophobes, islamophobes, racistes, menteurs et amalgamateurs. Comment s'étonner alors que les gens vous aboient dessus?

Comment s'étonner aussi que les gens préfèrent s'exprimer sous pseudo? Tout le monde préfère éviter les ennuis.

Si, en tant que femme, je suis horrifiée par l'excision et les mariages forcés, suis-je forcément facho et raciste? Je ne le pense pas. Ma première horripilation vis-à-vis de l'islam remonte à la fatwa contre Salman Rushdie et j'aurais cru que quiconque est opposé à la peine de mort réagirait comme moi. Peine de mort qui a été appliquée sans procès à l'équipe de Charlie Hebdo (+ les policliers et les clients de l'Hyper-Casher) (+ les mort du Bataclan, Nice, Berlin, Stockholm....) ce qui n'a fait que renforcer ma réticence vis-à-vis d'une idéologie (et non pas religion) que je considère comme violente et fasciste. Dois-je, par conséquent, subir en silence l'étiquette de "raciste islamophobe, membre de la fachosphère"? Je ne peux que constater que le débat est impossible avec les gens qui pensent que l'islam encourage l'amour et la tolérance.

Pour ce qui est de nos adresses privées: on est obligé de donner son adresse privée à l'annuaire téléphonique. Si vous ne voulez pas que les gens sachent où vous habitez, vous devez renoncer à l'inscription dans l'annuaire, tant papier qu'en ligne. J'ai tenté de comprendre pourquoi et obtenir que cela change, sans succès. Alors qu'à notre époque, on n'envoie quasiment plus jamais de courrier papier aux domiciles privés de gens, je pense qu'on pourrait se contenter de rendre public uniquement ses numéros de téléphone. Et encore, on risque de se faire harceler et emmerder quand même. Si qqn a une idée......

Écrit par : Arnica | 23/07/2018

Encore un exemple d'incompatibilité entre nos sociétés et l'islam - et pour rappel: nous sommes bien au XXIème siècle:
https://www.tdg.ch/monde/ll-efface-tatouages-expier-peches/story/28776158

Morceaux choisis (l'article est sans doute inaccessible aux non-abonnés):

"Quand Sandi Widodo est devenu un musulman très pieux, il a voulu effacer ses tatouages, proscrits par l'islam. ... le client doit réciter des versets du Coran pour expier ses péchés. ..
L'un d'eux, Riki Irawan, espère qu'un corps sans tatouages le rapprochera de Dieu et le réconciliera avec les parents musulmans de sa fiancée, qui refusent que leur fille épouse un homme tatoué.
...
les clients expient les péchés que représentent à ses yeux les tatouages. Il leur demande ainsi de réciter 50 versets du Coran, ....
Dans certains pays d'Asie, notamment en Indonésie, les tatouages sont souvent associés à la criminalité et à des moeurs relâchées.
....
Les tatouages sont associés à des choses négatives comme la drogue et faire la fête, [NB: faire la fête, c'est mal. La rue de l'Ecole-de-Médecine, haut lieu des tatoués, c'est carrément Sodome et Gomorrhe!]
...
A l'entrée de son établissement, il est écrit «Expiez vos péchés, serrez la main d'un frère musulman».
[mais surtout pas chrétien et surtout pas une femme!]
...
«Les tatouages sont interdits par l'islam car on ne se fait pas seulement du tort à soi-même, cela altère la création de Dieu», affirme Huzaemah Tahido, un représentant du Conseil des oulémas, la plus haute instance religieuse d'Indonésie,
...

Alors si vous êtes tatoué, comme env. 50% de la population genevoise, prenez garde avant de choisir un pays musulman comme destination de vacances.......

Écrit par : Arnica | 24/07/2018

Cela me fait un point commun avec les musulmans : j'ai horreur des tatouages et des tatoués...

Écrit par : Géo | 24/07/2018

"«Les tatouages sont interdits par l'islam car on ne se fait pas seulement du tort à soi-même, cela altère la création de Dieu», affirme Huzaemah Tahido, un représentant du Conseil des oulémas, la plus haute instance religieuse d'Indonésie"

Selon cette jurisprudence estampillée Conseil des oulémas, la circoncision devrait donc être interdite car "cela altère la création de Dieu" et au même motif il faudrait également interdire aux musulmans toutes opérations chirurgicales.

Est ce qu'un jour ces nuisibles arrêterons de débiter autant d'âneries ?

Écrit par : Giona | 24/07/2018

@Giona
Vous avez tout à fait raison de relever les contradictions dans les interdits religieux.
Comme les anthropologues l'ont relevé depuis longtemps (voir notamment les travaux de Mary Douglas sur "Le Pur et l'impur") les justifications logiques et rationnelles avancées pour rendre les obligations et interdits religieux plus acceptables par les croyants ne sont que des rationalisations après coup, si elles ne reposent pas sur des connaissances scientifiques (notamment des classifications) désuètes du passé.
C'est le cas notamment dans la définition du poisson (qu'il est légitime de manger en carême) comme "porteur d'écailles et de nageoires". C'est évidemment aussi le cas de la tentation de justifier scientifiquement (par un argument hygiéniste) la mutilation physique qu'est en fait la circoncision, "nécessité" qui n'a pas empêché les mâles humains (en particulier) de survivre à plusieurs centaines de milliers d'années d'évolution avec ce "dangereux" appendice. Le même argument s'applique à la consommation de porc.
En fait, comme l'ont démontré les analyses consacrées à la question du pouvoir, une interdiction est d'autant plus efficace si elle est irrationnelle et absolue, marque du pouvoir absolu tel que celui des religions.

Écrit par : Mère-Grand | 24/07/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.