21/07/2016

À devenir fou

Cette fois ci c'est avéré, on est en train de devenir fous. Aujourd'hui 21 juillet 2016, c'est d'ailleurs ma seule certitude.

Bon j'ai toujours la foi mais en Dieu, pas en l'homme et comme à priori c'est ce dernier qui mène notre monde à sa perte, je ne sais plus trop en qui ou en quoi je peux encore espérer ? L'amour, l'amitié et la famille peut-être ?  

Non le problème c'est qu'on ne sait plus à qui se fier, rien que sur le Brexit, Nice et Erdogan, en quelques jours, on a vu, lu et entendu absolument tout et son contraire.

Déjà suivant leurs pays, leurs camps politiques et leur puissance financières les médias ont de plus en plus tendance à se contredire mais là, avec la prolifération des sites militants et autres réseaux sociaux, c'est plus de l’information objective qu’on reçoit mais bien une bouillie subjective dans laquelle on doit touiller pour tenter de saisir la réalité du monde dans lequel on vit.

Chacun y va de sa démonstration, de ses témoignages et de ses affirmations, chacun détient bien entendu la vérité et chacun est tellement convaincu de la stupidité de ses adversaires qu’il les accuse d'être soit manipulés, soit dans le déni.

Existe-t-il un média pour celles et ceux qui ne savent pas tout, qui s'interrogent et qui finissent par douter ? Il pourrait y avoir  un créneau à prendre, sauf qu'il semblerait que les gens préfèrent, au contraire, choisir leur camp. C’est vrai qu’en ces temps troublés, cela rassure de voir ses certitudes partagées par d'autres.

Sauf qu’au lieu d'être pour des idées, des partis, des valeurs, des projets ou même des leaders soit disant éclairés, ce qui me frappe c'est qu'aujourd'hui  toujours plus nombreux sont ceux qui choisissent plutôt d'être contre; contre les élites et/ou contre les médias, contre les musulmans, contre les religions, contre l'ordre établi, contre les nouvelles lois, contre les homosexuels, contre le capitalisme, contre les étrangers, contre les intellos, contre l'Europe, contre la mondialisation, contre la société, contre l'évolution ou encore (si, si, il y en a) contre la Liberté, bref contre tout.

Ok ! Mais on fait quoi avec ça ? A quel moment ces postures se révéleront constructives ?  

C'est vrai, ceci dit, qu'on ne pourra,  apparemment, jamais être tous d'accord sur quoi que ce soit. Longtemps on a pu espérer que la Paix susciterait cette unanimité mais il est apparu que c’était une chimère   ! 

Résultat on en est là, les terroristes terrorisent, les antagonismes sont toujours plus virulents, le manichéisme n’a jamais été aussi à la mode, le fossé de l'incompréhension entre le nord et le sud est en train de devenir une immense et profonde vallée et, comme si cela ne suffisait pas, on observe nos concitoyens qui peu à peu rejoignent leurs camps respectifs avec, on dirait, comme une sorte de besoin d'en découdre....

Bref, on devient fous, je vous dis !    

07:09 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | | | |

Commentaires

"Bref, on devient fous, je vous dis !"
Qui "on"?

Écrit par : Charles | 21/07/2016

A vous de voir si vous vous sentez concerné Charles !

Écrit par : Vincent | 21/07/2016

Bonjour Vincent,

J'aimerais intervenir sur ce paragraphe, car je partage votre interrogation :

"Existe-t-il un média pour celles et ceux qui ne savent pas tout, qui s'interrogent et qui finissent par douter ? Il pourrait y avoir un créneau à prendre, sauf qu'il semblerait que les gens préfèrent, au contraire, choisir leur camp. C’est vrai qu’en ces temps troublés, cela rassure de voir ses certitudes partagées par d'autres. "

Dans un premier temps, j'aurais envie de répondre : oui, ça existe et nous y sommes !
Les espaces-commentaires peuvent être de tels média.
Mais aussitôt, on est obligé d'ajouter, par honnêteté :
Le débat y tourne court très vite et on perd le vrai sujet. L'invective et l'estampillage de celui qui pense autrement devient le sujet.
Sauf exception.

La polarisation ( le fossé d'incompréhension se creuse,le manichéisme s'affirme, comme vous l'écrivez) est effectivement très tendance et les réseaux sociaux et les blogs y contribuent.
On aurait pu penser que l'espace de liberté, offert par les forums divers, permettrait d'avancer vers un apaisement, ( la Paix, avec majuscule, comme vous l'écrivez) puisque la parole est le propre de l'être humain. Elle devrait permettre de se comprendre, de comprendre ce qui nous sépare, mais aussi en quoi nous ne sommes d'accord.
Et de vivre avec ça, en paix.
Mais c'est un peu le contraire qui se passe ici, presque toujours.

Je ne sais pas si on en devient fou, on devrait surtout devenir sage !
Ou alors plus adulte, plus responsable ?
J'ai besoin de croire que nous sommes dans une phase d'apprentissage et que nous apprenons par l'erreur.
Mais comme je l'ai écrit : c'est un besoin.
Peut-être le besoin de se rassurer, mais je ne vois pas d'autre solution.
Il ne faut surtout pas s’affoler !

Écrit par : Calendula | 21/07/2016

Quand on pense que tout le monde est fou, il est sage de se tourner d'abord vers la source de ce jugement. I.e. soi même.

Écrit par : Eastwood | 22/07/2016

Merci Calendula pour ce que je considère non pas comme un commentaire mais bien comme un complément à mes propos. Une fois de plus vous savez trouver les mots justes.

Ne vous inquiétez, loin de moi l'idée de m'affoler mais bien de tenter, pendant qu'il est encore temps, de m'interroger sur la pertinence et l'aspect constructifs de certaines attitudes particulièrement belliqueuses.

C'est vrai en particulier, vous avez bien raison, sur les blogs où un peu plus d'échanges et de débats seraient ô combien appréciables.

Malheureusement, de nombreux intervenants semblent être là pour affirmer, convaincre ou au pire pour insulter leurs adversaires mais en tout cas pas pour tenter de chercher des éventuels points d'accord avec ceux-ci. Les tensions sont visiblement trop vives et cela semble aller de pire en pire…..

Sur ce, bon week-end et au plaisir de vous lire !

Écrit par : Vincent | 22/07/2016

Bonjour Vincent,

Hier soir, en voyant des images de la convention du Parti Républicain américain à Cleveland, j'ai vacillé et ai commencé à penser qu'il y a vraiment un gros gros problème. Peut-être qu'ils sont pas fous, mais drôlement bizarres et même dangereux. Le niveau du discours et des actes est consternant.
Si la démocratie peut amener à ça, dans un pays qui a une influence planétaire, on a du souci à se faire...
Cette foule criant sa haine, son soutien à un leader au discours fumeux ( certes en évolution par rapport à des propos orduriers entendus plus tôt, mais quel crédit accorder à la pseudo-respectabilité nouvelle) cette auto-satisfaction replète, la certitude d'avoir raison : tout cela serait donc l'aboutissement d'un processus démocratique ?!?! Quelle désillusion.

Ce matin, je suis moins optimiste que hier, mais j'espère aussi l'être de nouveau davantage demain. Il ne faut pas se laisser abattre et essayer de garder la tête froide.

Écrit par : Calendula | 22/07/2016

Cher Vincent

- « Existe-t-il un média pour celles et ceux qui ne savent pas tout, qui s'interrogent ... »

Ou la la! Pfft! Voila une question particulièrement difficile.

Pour celà, ... il faudrait que les "médias" puissent "profiler" ... ceux "qui ne savent pas tout", ... d'abord, pour savoir quelle pub leur passer, .... ensuite pour savoir quoi leur dire entre deux pubs.

Parce que, ... pour "profiler" ceux "qui ne savent pas tout", ... comment savoir ce qu'ils aiment achèter ?

Et surtout, ... comment savoir ce qu'ils savent et ce qu'ils ne savent pas, ... pour savoir quelle pub leur passer, ... pour qu'ils sachent quoi acheter ?

Déjà, c'est très difficile avec ceux qui savent tout, parce que quand on sait tout, on éteint le média qui emmerde avec de la pub qu'on a déjà vue, dont on a mais alors vraiment rien à foutre, qui agace, et rend de très mauvaise humeur.

Parce que voyez-vous, la pub, elle n'est pas faite pour les gens qui savent tout, mais pour les gens qui justement ne savent pas tout. Par exemple, quoi faire de leur argent, ou savoir pour qui ou pour quoi voter, justement parce qu'ils doutent.

Et là, ça devient vraiment difficile parce que les médias traditionnels comme la télé, ou les journaux, ou l'église, ou le Boulevard de l'Islamisme, et un tas d'autres médias et un tas d'autre blogs de la TdG, ... ben ... ca va que dans un sens, de haut en bas. Comme la pomme de Newton.

Parce que, ... pour vendre de la pub qui rapporte de l'argent, ben ... il faut que la pub soit sérieuse. Sinon, ceux qui paient la pub, ne croient pas qu'ils font une bonne affaire, même si on leur montre des tas de tableaux avec des tartes aux marchés coupées en parts d'audience, pour leur montrer que la pub qu'ils achètent, c'est vraiment une très bonne affaire, surtout quand ils en achètent beaucoup, pour montrer et répéter les mêmes choses très très souvent, pendant très longtemps.

...
..o
o.o
o.O
#.#

Pfft, c'est une question vraiment, vraiment, très très compliquée. Va falloir dormir dessus pour avoir des idées fraîches à tremper dans le café, comme des croissants frais.

Mais d'un seul coup, j'ai un doute.

En fait, je crains qu'il n'y a pas de réponse. En fait, je crains qu'il n'y a pas une seule réponse. En fait, je crains, que la réponse n'est pas "OUI" ou "NON". En fait, je crains que la réponse est beaucoup plus compliquée. En fait, je crains qu'il y a plusieurs réponses. Ce qui est très rassurant, en somme. Et va me permettre de dormir beaucoup plus tranquillement, ... et de rêver ... à la meilleure raison pour ne pas avoir besoin de choisir une seule réponse, parce que, ... avec internet, ... les médias, ... ben, pour ceux qui savent comment faire, ... ils sont devenus ... sans importance, ... surtout les médias qui justement ne doutent de rien, surtout les médias qui ne doutent pas d'eux-mêmes ! [clic] !

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-strategie-suicidaire-du-journal-179251
https://www.youtube.com/watch?v=xily6acWFoQ

http://libertephilo.forumactif.org/t120-la-seule-chose-que-je-sais-c-est-que-je-ne-sais-rien

https://fr.wikipedia.org/wiki/Privacy_Badger
https://fr.wikipedia.org/wiki/Greasemonkey
https://en.wikipedia.org/wiki/UBlock_Origin

https://www.nekonata.fr/extensions/stoppez-la-pub-avec-ublock-origin/
https://www.information-security.fr/protection-de-navigation-internet/

Écrit par : Chuck Jones | 22/07/2016

"A vous de voir si vous vous sentez concerné Charles !"
Moi? Non. Donc c'est vous. Je ne suis pas surpris.

Écrit par : Charles | 22/07/2016

Bonjour Monsieur Strohbach Comme diraient nombre d'anciens ,si vous avez l'impression d'être fou il suffit juste de se couper du monde des infos et faire tout ce qui a pris du retard afin de couper l'herbe sous les pieds de tous ceux partis en vacances et qui une fois rentrés diront à leur tour,on devient fou face à tout ce courrier et autres papiers administratifs restés en attente
Ces moments de folies universelles il faut savoir les exploiter et savoir en tirer profit pour son seul bien être car ceux partis se bronzer ,pour beaucoup ne regardent et ne lisent même plus ce qui se passe ailleurs afin de préserver leur mental de reportage et d'images toxiques qui a force d'être regardées inciteront des gens souffrant de tendances meurtrières à réaliser celles-ci afin d'éviter leur propre implosion
Très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 23/07/2016

La parole de haine a été libéré par les populistes politiques, religieux.

Dans les forums, on voit bien cette haine maladive anti-gauche, antimusulman, anti-USA, etc...
En même temps, ce sont justement, les gens remplis de haines de colères qui s'expriment le plus, et ne correspond pas à la réalité dans la population.

La liberté dans une démocratie ne peut toléré des mouvements qui la combattent. Ainsi des mouvements qui discriminent une partie de la population, qui divisent le pays ne devraient jamais être représenté politiquement, mais interdit.

L'Etat de droit veut dire que chaque citoyen est jugé sur ses actes, non sur sa religion, sur ces orientations politiques.
L'homme politique qui oublie cela devrait être automatiquement démis de ses mandats politiques. Evidemment, je parle pour ces hommes politiques qui joue de la haine et non d'une parole isolé.

La démocratie est la démocratie si les personne consensuels trouvent leur place. Les extrémistes n'auront jamais leur place en démocratie, seul l'autocratie et la dictature les apaisent.

Pour autant, il y a un vrai problème. Les mouvements populistes se nourrissent généralement de personnes qui ont le niveau d'éducation le moins élevé. C'est aux gouvernements d'entendre ces frustrations et de mieux balancer entre l'intérêt du peuple et par exemple de l'économie.


Comme simple citoyen, il ne faut pas arrêter de rappeler que chacun doit trouver sa place dans un bien vivre-ensemble qu'on soit jeune, vieux, de gauche, de droite, handicapé, catho, musulman, etc....
Les mouvement haineux, politiques, religieux, n'ont pas à être toléré en démocratie.

Écrit par : motus | 23/07/2016

La parole de haine a été libéré par les populistes politiques, religieux.

Dans les forums, on voit bien cette haine maladive anti-gauche, antimusulman, anti-USA, etc...
En même temps, ce sont justement, les gens remplis de haines de colères qui s'expriment le plus, et ne correspond pas à la réalité dans la population.

La liberté dans une démocratie ne peut toléré des mouvements qui la combattent. Ainsi des mouvements qui discriminent une partie de la population, qui divisent le pays ne devraient jamais être représenté politiquement, mais interdit.

L'Etat de droit veut dire que chaque citoyen est jugé sur ses actes, non sur sa religion, sur ces orientations politiques.
L'homme politique qui oublie cela devrait être automatiquement démis de ses mandats politiques. Evidemment, je parle pour ces hommes politiques qui joue de la haine et non d'une parole isolé.

La démocratie est la démocratie si les personne consensuels trouvent leur place. Les extrémistes n'auront jamais leur place en démocratie, seul l'autocratie et la dictature les apaisent.

Pour autant, il y a un vrai problème. Les mouvements populistes se nourrissent généralement de personnes qui ont le niveau d'éducation le moins élevé. C'est aux gouvernements d'entendre ces frustrations et de mieux balancer entre l'intérêt du peuple et par exemple de l'économie.


Comme simple citoyen, il ne faut pas arrêter de rappeler que chacun doit trouver sa place dans un bien vivre-ensemble qu'on soit jeune, vieux, de gauche, de droite, handicapé, catho, musulman, etc....
Les mouvement haineux, politiques, religieux, n'ont pas à être toléré en démocratie.

Écrit par : motus | 23/07/2016

Motus : j'entends votre plaidoyer et si je suis d'accord sur le fond, j'ai toutefois un problème avec les interdictions:

Qui décide de ce qui est acceptable ou pas et au nom de quoi ?

Où s'arrête la liberté d'expression et comment en juger ?

A quel moment ce qui nous apparaît comme de la provocation n'est pas juste représentatif de l'avis d'une certaine catégorie de la population ?

Bref selon moi les interdictions suscitent trop de question pour êtres considérés comme des solutions.

Mais si non, je suis d'accord avec vous, merci pour votre commentaire et bon dimanche !

Écrit par : Vincent | 24/07/2016

Les commentaires sont fermés.