22/04/2016

Choix Cornélien

Après ma sœur que je ne peux pas suspecter de tolérance envers les populistes, voilà deux puis trois puis plusieurs personnes qui me tiennent le même discours, il semblerait que le conseiller d’Etat responsable des départements de la Santé et du Social soit le meilleur à ce poste depuis très, très longtemps. Il ferait quasiment l'unanimité !? 

J’en arrive alors à penser que si les populistes peuvent servir à porter au pouvoir des hommes ou des femmes (on peut toujours rêver) dont les compétences hors du commun ont échappé (consciemment ou non d’ailleurs) aux partis traditionnels, on aurait enfin trouvé une utilité à ceux-ci.

La question est toutefois de savoir si cet excellent conseiller d’Etat, qui a donc toute ses chance d’être réélu, sera disposé lors des prochaines élections à endurer une nouvelle campagne au cours de laquelle, il devra à nouveau poser aux côtés de crétins patentés devant des affiches au graphisme improbable sur lesquelles on peut lire des  «Vous en avez mare, nous aussi » et autres slogans aussi simplistes que démagogiques.

Celui-ci vaut effectivement beaucoup mieux que ça mais de là, à apporter sa capacité d'écoute et ses analyses constructives à des partis qui n’ont pas su, à l’époque, reconnaitre ses qualités, il y a un pas qui parait également difficile à franchir.

Il y a encore du temps, tant mieux parce qu’il s’agit là d’un véritable choix cornélien ! 

 

07:37 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

09/04/2016

Retour aux fondamentaux

Après les nouvelles divisions du 21ème siècle entre :
- Ceux qui sont solidaires avec les victimes de guerres et ceux qui refusent de prendre en compte cette réalité.
- Ceux qui sont convaincus qu’ils ne seront plus jamais en paix tant que la religion musulmane et ses pratiquants n’auront pas été éradiqués et ceux qui ont compris que c’est exactement cet antagonisme qui est recherché (et donc provoqué) par les barbares islamistes.
- Les adeptes d’un grand complot géopolitique mondial ourdi par quelques leaders omnipotents et ceux qui pensent que ce n’est pas parce qu’il existe effectivement de réelles convergences d’intérêts entre les plus puissants, que ceux-ci planifient conjointement leurs méfaits.
- Les suppôts des populistes en tout genre qui embarquent derrières ces derniers parce qu’ils osent dire tout haut ce que eux pensent tout bas et ceux qui refusent toute simplification et autre démagogie crasse.

Voilà que, depuis une petite semaine, nous en sommes revenus aux fondamentaux et donc à cette division qui a connu ses heures de gloire lors des siècles précédents soit ce clivage visiblement incompressible entre les ... besogneux et les nantis.

Dans ce contexte, rien de tel qu’une affaire « Panama Papers » pour imager le fossé toujours plus large entre les réalités de quelques milliers de fortunés et celles de tous les autres. Les médias peuvent donc s’en donner à cœur joie en caressant dans le sens du poil tous ceux (et Dieu sait s’ils sont les plus nombreux) qui ne seront jamais en situation de se payer l'appui d'intervenants divers pour organiser la fuite de leurs capitaux.
Que les informations aient été volées par un avide « Falciani local » ne semble bizarrement poser aucun problème. L’important étant de pouvoir mépriser et si possible réduire à néant ces puissants, ces peoples et autres sportifs dont la réussite semble apparaître, pour beaucoup, comme totalement intolérable.

La jalousie et la cupidité faisant partie de ces instincts grégaires avec lesquels il est si facile de régenter l’opinion publique, nous devrions en avoir pour quelques semaines encore à subir les leçons de morale, les accusations fielleuses et la curée qui devrait suivre….

Rien de très nouveau sous la brume me direz vous sauf qu’en surfant sur les divisions de la population, les médias ne font rien, par définition, pour nous permettre, demain, de mieux vivre ensembles avec nos disparités sociales, nos cultures et nos valeurs si différentes.

Certes il faut, plus que jamais, lutter pour plus de justice sociale. Ce n'est pas, toutefois, en généralisant bêtement et en stigmatisant des adversaires tout désignés qu’on y parviendra.

Car là, au contraire, c’est des nouvelles guerres qu’on est en train de se préparer…..

 

10:37 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | |