30/03/2016

Double peine !

Pauvres Belges, quelle terrible semaine, ils viennent de traverser. Non seulement ils ont été les victimes d'attentats particulièrement barbares perpétrés par des illuminés aussi lâches que cruels mais, comme si cela ne suffisait pas, ils ont dû, en plus, subir les foudres et autres coups de règles sur les doigts de la communauté internationale et en particulier des….Français.

Une fois de plus, en effet, les élites politico-médiatiques parisiennes se sont permises de donner des leçons, de juger et de condamner ceux qu’ils considèrent pourtant, avec leur condescendance coutumière, comme leurs « cousins » belges.

Ces derniers seraient coupables, selon Michel Sapin, Jean Quatremer, Le Monde et consorts  de n'avoir pas un Etat suffisamment fort, d’avoir fermé les yeux sur la montée en puissance des islamistes voir même d’être carrément complices de ces derniers...

Rien que ça ?

Faut-il vraiment rappeler à nos arrogants voisins l’état dans lequel se trouve leurs sinistres banlieues, l’ostracisme dont sont victimes les habitants d’origines diverses de celles-ci, le chômage chronique qui augmente sans cesse depuis aussi loin que je me rappelle, le racisme rampant qui voit le Front National devenir le premier parti du pays,  les promesses faites et jamais tenues et donc… l’émergence de cellules terroristes composées de jeunes voyous particulièrement manipulables et apparemment bien décidés à faire payer très cher ce que subissent leurs familles depuis plusieurs générations ?

Quoi qu'il en soit, en fonction du drame particulièrement bouleversant qui touche la Belgique, on aurait pu espérer que nos habituels donneurs de leçons parisiens parviennent, une fois n’est pas coutume, à  faire preuve d’un minimum …. d’humilité et de retenue. 

Mais puisque que tel n’est pas le cas, il me semble qu'en tant que Suisses romands, il nous appartient d’autant plus d'exprimer notre sincère solidarité à nos amis Belges. Ne serait-ce que parce que nous partageons avec eux ce sentiment d’exaspération  face à l’arrogance avec laquelle notre grand voisin commun se permet, à chaque occasion, de nous juger… de si haut.

07:23 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

12/03/2016

À boire et à manger !

Ce que j'apprécie tout particulièrement avec Internet, c'est la Liberté dont ses utilisateurs jouissent. Car même s'ils se trouvent un peu partout sur la planète des censeurs de tout poil résolus à réglementer le monde virtuel, celui-ci est tellement globalisé et il offre tant de possibilités de camouflage qu'en dehors d'empêcher l'accès à des sites bien précis (comme le fait la Chine) ou de procéder à un filtrage par mots clés (comme le fait la … France), il apparaît bien difficile de brider les utilisateurs d’Internet et c'est tant mieux. D’autant que dans nos sociétés toujours plus intolérantes et disciplinées, ce dernier lieu de Liberté constitue une véritable bouffée d'oxygène.

Le problème c'est qu’au lieu de douter tout seul dans leur coin de l’acceptabilité de leurs pulsions, aujourd'hui grâce au monde virtuel, des barjots en tout genre se trouvent au contraire stimulés par le constat que d’autres personnes, quelque part sur la planète, partagent les mêmes fantasmes, haines et autres délires qu'eux. Avec les conséquences que l'on connaît et d'autres qu'on imagine....

Quoi qu’il en soit, grâce ou à cause d’Internet, il est désormais possible d'avoir un accès à tous les points de vues possibles sur tous les sujets possibles.

Pour illustrer cette réalité, je prendrais juste un exemple; Choqué de lire sur Facebook que le pape ne serait qu’un irresponsable "immigrophile" (!?) j’ai eu, en effet, la curiosité d’aller voir ce qui s’écrivait d’autre sur la toile, à propos de cet homme que j’admire tout particulièrement.

Et là, en surfant à peine quelques minutes sur Internet, j’ai découvert (entres autres) qu’il était reproché au Pape François d’être un gauchiste, un marxistes ou encore un franc-maçon. Il serait également trop œcuménique et donc indigne de sa tâche voir carrément "au service du diable". J’ai même trouvé un illuminé qui entretient régulièrement un blog pour expliquer à la communauté virtuelle pourquoi le pape actuel doit être considéré comme…. l’antéchrist.

Et quand ce n’est pas la personne du Pape qui est attaquée, ce sont ses actes. Notamment une des premières démonstrations publiques de son humilité qui a consisté à laver les pieds de jeunes prisonniers. Sauf que, tenez-vous bien, parmi la vingtaine de prisonniers concernés, il se trouve qu’il y avait deux musulmans. Il n’en fallait pas plus pour que la fachosphère se déchaîne et en arrive à nous expliquer qu'après Barack Obama, le Pape serait lui aussi .... un «crypto musulman» .

Si, si, c’est vrai, je vous assure, il y a ça aussi sur Internet.

Autant dire que mon propos ne consiste pas à réclamer une réglementation quelconque et encore moins à miser sur l'autocensure des intervenants. D'autant qu'en exprimant publiquement leurs convictions, ceux-ci sont certainement moins dangereux qu’en étant privés de parole et donc prêts à tout pour se faire entendre.

C’est juste qu’à l'heure où il est de bon ton de reprocher aux médias traditionnels d’être inféodés à la pensée dominante et donc à la mondialisation ambiante, il me paraît quand même nettement plus sensé de continuer à faire confiance aux médias qui ont pignon sur rue plutôt qu’aux milliers de sites et autres blogs qui affirment pourtant détenir... La Vérité.

En d’autres mots, je préfère croire la Tribune de Genève plutôt que les ... Observateurs.ch

 

09:54 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

07/03/2016

L’exemple !

Difficile de ne pas revenir sur celui qui fait la une des médias du monde entier et qui semble autant provoquer la panique chez certains que l’euphorie chez d’autres, j’ai nommé l’ineffable et le tout les jours un peu plus étonnant ; Donald Trump. 

Celui-ci représente en effet en même temps ce qui se fait de pire en politique, en particulier par rapport à sa manière de vulgariser des problèmes pourtant particulièrement complexes, mais aussi ce qui se fait de plus avant-gardiste tant il apparait que chaque provocation aussi grossière soit-elle, lui permet de marquer un peu plus de points dans l’opinion publique.

Et si on peut penser, qu’il a de son côté, pris comme modèle des hommes comme Berlusconi, Mussolini voir même Hitler non pas tant pour leurs convictions mais bien par rapport à la manière de les exprimer publiquement, il apparait que D. Trump est en train de devenir, à son tour, l’exemple à suivre pour tout les populistes de la planète.

Il est vrai qu’il est particulièrement doué dans le rôle de celui qui affirme tout haut ce que beaucoup de monde rumine tout bas. Sans parler de son mépris affiché pour les élites politiques et intellectuelles qui parvient visiblement à rejoindre ceux pour qui les succès de ces dernières semblent être le miroir de leurs propres échecs.

Résultat, il apparait aujourd'hui  qu’une partie de la classe moyenne occidentale (apparue à la fin du 19ème siècle et aujourd’hui déjà en voie de disparition) se reconnait dans les discours antimondialistes, nationalistes,  protectionnistes, simplistes, xénophobes, islamophobes et manichéens tenus par Trump et tout ceux qui ont compris que désormais il suffit d’un peu de charisme et de beaucoup de démagogie pour parvenir aux sommets.

Et si le charisme ne s’achète pas, pour tout le reste il suffit d’observer et d’imiter les médias populistes qui ont compris depuis fort longtemps à quel point il est aisé de manipuler les foules en misant non pas une élévation intellectuelle collective mais bien, au contraire, sur un individualisme égoïste et abrutissant. 

Bref, la forme l'ayant donc emporté sur le fond, on constate alors (avec un certain plaisir sur le coup) que ce n'es pas une épouse banale qui accompagne le fantasque roi de l’immobilier et candidat républicain mais bien une véritable ... bombe atomique. Pour un homme qui aspire à se voir confier la maitrise de l'arsenal nucléaire des Etats-Unis… faut-il y voir une certaine cohérence ?

Non sérieusement, dans l'immédiat, le vrai souci c'est de voir poindre, un peu partout dans le monde, des dizaines de petits clones de Trump, tous plus charismatiques, machiavéliques et médiatiques les uns que les autres.

Un cauchemar peut-être mais qui pourrait vite devenir une effrayante réalité !

13:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |