07/03/2016

L’exemple !

Difficile de ne pas revenir sur celui qui fait la une des médias du monde entier et qui semble autant provoquer la panique chez certains que l’euphorie chez d’autres, j’ai nommé l’ineffable et le tout les jours un peu plus étonnant ; Donald Trump. 

Celui-ci représente en effet en même temps ce qui se fait de pire en politique, en particulier par rapport à sa manière de vulgariser des problèmes pourtant particulièrement complexes, mais aussi ce qui se fait de plus avant-gardiste tant il apparait que chaque provocation aussi grossière soit-elle, lui permet de marquer un peu plus de points dans l’opinion publique.

Et si on peut penser, qu’il a de son côté, pris comme modèle des hommes comme Berlusconi, Mussolini voir même Hitler non pas tant pour leurs convictions mais bien par rapport à la manière de les exprimer publiquement, il apparait que D. Trump est en train de devenir, à son tour, l’exemple à suivre pour tout les populistes de la planète.

Il est vrai qu’il est particulièrement doué dans le rôle de celui qui affirme tout haut ce que beaucoup de monde rumine tout bas. Sans parler de son mépris affiché pour les élites politiques et intellectuelles qui parvient visiblement à rejoindre ceux pour qui les succès de ces dernières semblent être le miroir de leurs propres échecs.

Résultat, il apparait aujourd'hui  qu’une partie de la classe moyenne occidentale (apparue à la fin du 19ème siècle et aujourd’hui déjà en voie de disparition) se reconnait dans les discours antimondialistes, nationalistes,  protectionnistes, simplistes, xénophobes, islamophobes et manichéens tenus par Trump et tout ceux qui ont compris que désormais il suffit d’un peu de charisme et de beaucoup de démagogie pour parvenir aux sommets.

Et si le charisme ne s’achète pas, pour tout le reste il suffit d’observer et d’imiter les médias populistes qui ont compris depuis fort longtemps à quel point il est aisé de manipuler les foules en misant non pas une élévation intellectuelle collective mais bien, au contraire, sur un individualisme égoïste et abrutissant. 

Bref, la forme l'ayant donc emporté sur le fond, on constate alors (avec un certain plaisir sur le coup) que ce n'es pas une épouse banale qui accompagne le fantasque roi de l’immobilier et candidat républicain mais bien une véritable ... bombe atomique. Pour un homme qui aspire à se voir confier la maitrise de l'arsenal nucléaire des Etats-Unis… faut-il y voir une certaine cohérence ?

Non sérieusement, dans l'immédiat, le vrai souci c'est de voir poindre, un peu partout dans le monde, des dizaines de petits clones de Trump, tous plus charismatiques, machiavéliques et médiatiques les uns que les autres.

Un cauchemar peut-être mais qui pourrait vite devenir une effrayante réalité !

13:15 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous avez raison. Cependant aussi pitoyable que soit ce personnage, je le trouve moins que ses autres rivaux "conservateurs", qui eux sont des répugnants hypocrites.

Écrit par : Martouille | 07/03/2016

Tu cites Mussolini, Berlusconi, pourquoi ne mentionnes tu pas Poutine. Trump n'est de loin pas pire que Poutine à qui le monde fait des courbettes en lui offrant JO et Coupe du Monde...? Trump ne devrait jamais réussir à l'égaler!

Écrit par : Voutat | 08/03/2016

Les commentaires sont fermés.