07/02/2016

La fonction et la personne !

Je n'aime pas parler de moi et je m'en excuse mais le problème, c'est que je refuse de confondre la fonction (homme politique, artiste, sportif et autres peoples) avec la personne. Ou plutôt, je me fous des personnes cachées derrière leur fonction.

En effet, je ne connais, entends, écoute et ne vois que ce que les fonctions sont prêtes à partager avec la population. Et ça me paraît largement suffisant...

Sauf qu'en tâtant un peu de politique, j'ai réalisé que je risquais de devoir fréquenter ces fonctions dont les convictions et les manières m'irritent. Pire, je risquais de découvrir des personnes intéressantes, agréables voir même touchantes.

Du coup (et parce que je n'aime pas l'idée d'avoir besoin des médias pour exister), j'ai compris que la politique traditionnelle n'était pas faite pour moi.

Je me contente donc de m'interroger publiquement sur notre présent et le monde que nous allons laisser à nos enfants grâce à ce blog, cet outil de communication extraordinaire que la technologie globalisée a mis à notre disposition.

Quoi de mieux pour avoir l'impression d'être (exceptionnellement !) libre ? Libre, par exemple, de pouvoir (hors de toute influence) remettre en question les agissements et les intentions de ceux dont je préfère ne connaître que la fonction.

Voilà pourquoi, je décline cette invitation qui m'a été lancée sur ces blogs, non, je n'ai pas envie d'être présenté au conseiller national genevois UDC, encore moins d'aller boire un verre avec lui.

Seule sa fonction de pourfendeur méprisant de nos valeurs humanistes au nom d'une Suisse bien étriquée, m'interpelle et j'entends bien continuer à m'interroger haut et fort sur sa vision politique, ... avec presque autant d'exagération que lui, si ça me chante.

Mais merci pareil pour l'invitation, le truc c'est que dès que je connais un tant soit peu les personnes, je ne peux pas m'empêcher d'avoir de l'empathie pour elles...

 

 

 

NB : Pareil donc pour les blogueurs qui m'agressent de toute part, sachez simplement que, pour moi, vous n'existez pas autrement qu'à travers vos écrits, quand je vous attaque, c'est les "conneries" que vous sortez que je vise, pas vous personnellement.

Si ça se trouve vous êtes sympatoches....

12:29 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Dire qu'on ne veut pas faire de politique en parlant systématiquement contre l'UDC c'est comme prétendre qu'on aime pas l'alcool alors qu'on est en état de comma éthylique. Si vous n'aimez pas la politique cessez d'en faire ou alors assumez le contraire !

Écrit par : norbert maendly | 07/02/2016

@ N. Maendly : j'ai parlé uniquement de politique .... traditionnelle.

Et puis, quant on s'attaque à ceux qui gagnent, c'est la rançon de la gloire, non ?

Mais peut être préféreriez vous faire partie des perdants qu'on ignore, ... à moi aussi cette situation me plairait !

Écrit par : Vincent | 07/02/2016

Mouais, c'est quand même assez binaire et étroit d'esprit comme vision. Pour prendre un exemple qui devrait vous parler, que penseriez vous d'un type qui dirait:

"Je m'en fous qu'il y a peut-être des gens sympathiques et intelligents parmi les étrangers, pour moi tout ce qui compte c'est qu’ils sont étrangers, et donc je refuse de les rencontrer ou d’aller boire un verre avec"

Écrit par : Eastwood | 07/02/2016

@Easwwood !

Vous avez raison et je dis bien que c'est .. personnel et donc... en aucun cas exemplaire !

Écrit par : Vincent | 07/02/2016

Vous êtes trop chou. Moi je vous verrais bien en politique.

Écrit par : norbert maendly | 07/02/2016

N'ai-je pas déjà dit que Vincent se comporte à l'égard des "populistes" comme il reproche aux "populistes" de se comporter à l'égard des étrangers. Bonjour la cohérence. Et rien de "personnel" bien sûr.

Écrit par : Charles | 08/02/2016

@Charles :
J'attendais plutôt une réaction de vous sur vos spécialités (les "conneries") mais il est vrai que votre truc c'est de me juger...

Pour répondre à votre commentaire vu qu'apparemment, il faut tout vous expliquer, je précise donc (juste pour vous) que mon refus de connaitre la personne qui se cache derrière la fonction des politiciens est valable pour tout les partis....

Allez bonne journée et... vous savez quoi ? Oubliez moi !

Écrit par : Vincent | 08/02/2016

Je vais l’écrire sur mon blog, vu que je suis banni du sien mais, une fois n’est pas coutume, j’ai beaucoup apprécié le dernier texte de Pascal Decaillet

"democratie-et-connaissance-meme-combat"

Ca doit être parce qu’il a commencé par citer Luther…

Non sérieusement, je suis tout à fait d’accord avec lui sur l’importance et la responsabilité des médias (et de la connaissance bien sûr), sauf qu’entre les vœux pieux de notre distributeur de bon et mauvais points et la réalité, il y a malheureusement un énorme fossé qui semble chaque jour s’agrandir un peu plus.

Alors oui, à une presse correspondant à l’idéal de P. Decaillet , que celle-ci reste l’objectif à atteindre, on en est très loin mais il faut savoir viser haut….

Écrit par : Vincent | 08/02/2016

Vincent,


Comment sait-on que l'on est banni d'un blog:
apparaît-il le message selon lequel il y a " Désolé erreur dans l'envoi
retour au portail du blog"?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 08/02/2016

@Myriam Belakovsky

Oui, à priori il s’agit bien de ce message, c’est en tout cas celui que je reçois, lorsque je tente d’intervenir sur le blog de P. Decaillet.

En même temps, je n’ai pas d’autres expériences de bannissement….

Écrit par : Vincent | 08/02/2016

@Myriam Belakovsky

- « Comment sait-on que l'on est banni d'un blog:
apparaît-il le message selon lequel il y a " Désolé erreur dans l'envoi
retour au portail du blog"? »

C'est ce que j'ai aussi cru mais aujourd'hui celà paraît moins certain. En 2 ans, j'ai bien rencontré ce problème une dizaine de fois.

Récemment, avec un peu de temps à perdre, j'ai cherché à déterminer si certaines lignes de mon message pouvaient provoquer l'erreur en question.

Je suis finalement arrivé à isoler deux lignes distinctes contenant chacune un lien http, qui les deux, individuellement, provoquaient l'erreur. Voir mes commentaires publiés pour ce billet...

http://voix.blog.tdg.ch/archive/2016/01/30/kusturica-iourchenko-et-le-donbass-a-suivre.html

Les deux liens sont ceux faisant référence à "consortiumnews".

Ces liens sont passés *après* que je les ai edités pour enlever ce qui semblaient être des options quelconques (une grande partie du coté droite du lien), en ne gardant que la référence la plus courte (la partie gauche restante du lien) permettant d'afficher néanmoins, et effectivement, la page voulue.

J'ai signalé la problème a Monsieur Mabut, ainsi qu'un autre problème concernant la page d'index de son propre blog qui "plante" Firefox en laissant croire que c'est le PC qui est "planté", pour le moment, sans réponse de sa part.

Donc, Vincent, si vous avez quelque moyen pour donner quelques bons coups de marteau à la machine infernale qui sert de moteur aux blogs de le TdG ...

Écrit par : Chuck Jones | 08/02/2016

Vincent et Chuck Jones,

Merci.

Pour ceux qui, sans avoir pratiqué le manque de courtoisie ou la calomnie sont bannis on sait, on l'a chanté "Il a dit la vérité, il doit être exécuté"!

Une suggestion: les auteurs de blogs qui bannissent des commentateurs devraient être tenus de le faire savoir aux intéressés (ce qu'ils sont à mesure de faire puisqu'au fait de leur identité sur mail) en disant en deux mots pourquoi.

De même qu'assurant qu'ils n'y sont pour rien (sic, en l'occurrence) savoir qui a l'accès à leur blog et, agirait en leur lieu et place.

Bon! autant en emporte le vent et, comme disait le fondateur de Terre des Hommes, selon à qui il pensait : "les gens comme cela n'existent pas"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 08/02/2016

@Myriam Belakovsky
On peut être banni sans l'être. En effet, je n'ai plus accès au blog de Madame Vallette, qui n'y est pour rien, comme elle me l'a expliqué.
Apparemment la TdG n'est pas les compétences nécessaires pour réparer certains genres de dysfonctionnement. Vous pouvez donc, si vous avec de la malchance, être définitivement privé(e) de la possibilité d'intervenir dans certains blogs.

Écrit par : Mère-Grand | 08/02/2016

"Mais merci pareil pour l'invitation, le truc c'est que dès que je connais un tant soit peu les personnes, je ne peux pas m'empêcher d'avoir de l'empathie pour elles..."

J'essaie de traduire. Vous qui semblez ouvert au débat et qui ne censurez pas les avis contradictoires, vous fixez une limite en considérant la fonction plutôt que la personne. Ainsi vous vous évitez une éventuelle remise en question de vos principes par des "confrontations" directes.
Auriez-vous peur de changer d'avis ? Ou craignez-vous de ne pas parvenir à convaincre ?
La fonction est terriblement limitative. La personne est vaste et passionnante.
En fait vous êtes un tendre qui tente de s'endurcir pour ancrer ses convictions dans le marbre en évitant toute forme d'attachement.
Yves Nidegger n'est vraiment pas l'homme que vous décrivez dans vos billets. Et je pense que vous le savez. Pas étonnant donc que vous évitiez de le vérifier.

Écrit par : Pierre Jenni | 08/02/2016

@Pierre Jenny
Oui j’évite, mais j’évite tout le monde, demandez à ceux qui m’ont croisé lorsque j’étais chez les VL, je ne suis pas du genre très sociable.

Tirez en les conclusions que vous voudrez mais il se trouve que je préfère, effectivement, ne pas être influencé par la véritable personnalité des politiciens, je ne dis pas que j’ai raison, mais c’est comme ça.

Quant à M. Nidegger, vous vous trompez, je n’en sais absolument rien et je m’en porte pas plus mal.

Écrit par : Vincent | 08/02/2016

Monsieur Vincent,

"J'attendais plutôt une réaction de vous sur vos spécialités (les "conneries") mais il est vrai que votre truc c'est de me juger..."
Exactement comme vous c'est de juger les autres... sans les connaître, sans vouloir les connaître. Donc encore une fois, vous jugez les autres, mais refusez le même exercice quand il s'agit de votre personne. Qu'est-ce que je disais déjà, ah oui, bonjour la cohérence. Faites ce que je dis...

"Pour répondre à votre commentaire vu qu'apparemment, il faut tout vous expliquer, je précise donc (juste pour vous) que mon refus de connaitre la personne qui se cache derrière la fonction des politiciens est valable pour tout les partis...."
Sauf que vous avez bien rencontré les personnes qui se cachaient derrière les membres des Verts libéraux, parti auquel vous avez appartenu. Ou j'ai tout faux?

"Allez bonne journée et... vous savez quoi ? Oubliez moi !"
Impossible, je vous adore. Je ne suis pas un politicien. Une rencontre? Juste vous et moi.

Écrit par : Charles | 08/02/2016

Les commentaires sont fermés.