21/11/2015

Les croisés

Je ne peux m’empêcher de penser a une autre période de l’histoire de l’humanité en entendant les djihadistes affirmer qu’ils agissent selon la volonté d’Allah et que leur devoir consisterait donc à partir en croisade tout azimut sur la planète pour imposer leur religion par la force et la terreur….

Sauf que, Dieu soit loué, l’homme a un tant soit peu évolué et les croisés des temps modernes ont aujourd’hui face à eux, non plus des royaumes, duchés et autres territoires morcelés mais bien des états démocratiques et modernes soutenus par des forces de l’ordre organisées et puissantes.

Du coup, ces sociétés occidentales (que les islamistes cherchent à déstabiliser et à diviser en y instaurant un climat de terreur) apparaissent certes sonnées mais également parfaitement en mesure de se défendre et même de contre attaquer.

D’autant qu’en face, malgré l’impact indéniable de leurs effroyables attaques terroristes, nous avons visiblement à faire à des jeunes obtus aussi abrutis par leur mépris de la vie que par l’archaïsme de leurs convictions. Ils n’en demeurent pas moins particulièrement dangereux, ne serait-ce qu’à cause de la toute-puissance que provoquerait ce mélange de Captagon et d’usage d’une Kalachnikov contre des civils pétrifiés et… désarmés. Dans le genre lâche....

Ca suffit donc et il est grand temps que les armées du monde s’entendent pour mettre un frein, au moins provisoire, aux succès militaires, guerriers et médiatiques, de ces croisés islamistes.

Quoi qu’il en soit, les parallèles avec les croisades du Moyen-Age sont nombreux et édifiants, entre autre au niveau de l’évolution des religions chrétienne et musulmane. En effet, aujourd’hui, 1400 ans après l’apparition de la religion musulmane, on peut se rappeler qu’en 1400 ans après J.C., les chrétiens (pas encore divisés entre catholiques et protestants) en étaient, eux aussi, encore aux…croisades. Avec leurs lots d’atrocités et de terreur. On peut par ailleurs relever que, comme à l’époque, les croisés des temps modernes ne représentent qu’une infime et autoproclamée « élite fondamentaliste » de la religion dominante du moment.

Prions alors pour que la comparaison s’arrête là et que, demain, les musulmans parviennent à grandir et à transformer leur religion en nous épargnant les dérives et autres abus de pouvoir que les chrétiens ont fait subir à nos ancêtres avant de, finalement, en arriver à la situation apaisée qui prévaut bon an mal an …. depuis à peine plus de 50 ans !

Pour cela, les musulmans ne pourront vraisemblablement pas s’épargner, eux aussi, un grand schisme et/ou une réforme qui pourraient bien être sanguinaire. Il faudra alors espérer que ces combats permettront finalement à celles (!) et ceux qui ont compris qu’une religion qui impose est une religion appelée à sa perte de l’emporter. Ces « réformateurs » pourront alors embarquer dans leur sillage cette grande majorité des musulmans qui ne désirent rien d’autre que vivre en paix et en sécurité sans être quotidiennement (comme c’est le cas depuis le 11 septembre 2001) ostracisés, insultés et méprisés.

Autant dire que c’est loin d’être gagné, ne serait-ce qu’en fonction des réactions d’une opinion publique chauffée à blanc et dont les rancœurs ne manqueront pas d’être exploitées (ça a déjà commencé !) par des populistes de tout poil.

N’empêche qui si j’avais plutôt tendance à désespérer face aux timides réponses de la communauté musulmane, jeudi soir je suis tombé, comme plus de six millions d’internautes, sur le message suivant :

http://www.20minutes.fr/lyon/1734127-20151119-video-atten...

Je sais qu’une une hirondelle ne fait pas le printemps, mais par les temps qui courent, après avoir été si bouleversés par des témoignages et des récits aussi monstrueux que poignants, on a tous besoin de croire qu’il y a une lueur d’espoir au bout du tunnel, non ?

Dieu fasse que celle-ci se transforme en lanterne !

09:50 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

12/11/2015

Sur une autre planète !

J’aurais plutôt pensé que d’être confrontés à ceux qui savent ce que cela veut dire de travailler sous pression, dans des conditions souvent difficiles, sans sécurité d’emploi  et pour un salaire moyen qui n’a rien à voir avec leur réalité, bref, j’espérais que manifester avec les maçons aurait permis aux fonctionnaires de réaliser à quel point leur grève est d’abord et surtout comprise comme une provocation par la population genevoise.

Mais c’était sans compter avec l’arrogance de ceux qui savent que de toute façon, non seulement leur emploi est garanti mais qu’en plus, personne ne peut les menacer d’aller voir la concurrence. C’est donc bien en tant que caste intouchable que nos fonctionnaires ont décidé de remettre ça aujourd’hui (jeudi). Autant dire que c’est la journée de trop.

Mardi, il faisait beau et comme cela semble désormais une tradition automnale les syndicats de la fonction publique ont organisé leur journée de grève coutumière avec chants, tambours, sifflets, vin chaud, slogans, déguisements, banderoles et autres pancartes diverses. On se rencontre entre « camarades », on invente des slogans, on les hurle à qui mieux mieux, on fait la fête  en se tenant par la main tout en se disant que c’est tellement beau « un peuple uni qui jamais ne sera vaincu ». 

Ca fait nettement moins rigoler ceux qui travaillent dur, pour des salaires qui n’ont rien à voir avec ceux de la fonction publique, sans savoir si demain ils pourront conserver leur emploi.  Mais quel fonctionnaire va se soucier des cochons de payants que sont les contribuables, ceux-ci font la queue devant chacun des services de l’Etat à longueur d’année, ce n’est quand même  pas un bouchon qui va les déranger.

Hier c’était donc la rencontre avec ceux qui vivent sur une autre planète mais visiblement personne ne parle portugais chez les fonctionnaires et il n’y a donc pas eu de conversion salutaire. Cela a juste provoqué le plus gros bordel en ville que, personnellement,  je n’ai jamais  vu. Le centre de Genève était entièrement bloqué et nombreux sont ceux qui n’ont pas pu effectuer toutes les activités qu’ils avaient prévus. Mais encore une fois, Who cares ?

Et on en arrive à aujourd’hui ; après 2 jours de mobilisation, il est grand temps de se reposer un peu ce matin c’est pourquoi  la manifestation n’aura donc lieu qu’en fin de journée. Tant pis pour les genevois qui auront, eux, travaillé dur toute la journée et qui estiment, les égoïstes, qu’ils ont quand même bien le droit de rentrer se reposer chez eux….  

Quant à demain, c’est vendredi, autant dire que cela ne vaut pas la peine de reprendre le travail que pour un jour (allez savoir pourquoi, aucune manifestation n’est prévue ni samedi ni dimanche).  

Et puis en  partant assez tôt,  nos amis les fonctionnaires pourront éviter les bouchons et donc arriver plus vite… au chalet.

J’exagère ? Peut-être mais alors à peine et encore je n’en suis pas certain, nettement moins que les fonctionnaires ce qu’il y a de sûr.  

08:49 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook | | | |

06/11/2015

Plus à la mode !

 

Pendant que chez nous l’extrême droite jubile et que les réacs sortent du bois, il est de plus en plus difficile de savoir ce qui se passe vraiment sur le front de l’immigration des réfugiés de guerre syriens.

Il est vrai que comme tout sujet qui fait la une pendant trop longtemps, il arrive un moment où la population veut entendre parler d’autre chose (ou est-ce plutôt nos amis les médias qui ont décidé que le sujet n’était plus assez vendeur ?) et il faut donc désormais taper « réfugiés syriens » sur Google pour apprendre qu’aujourd’hui ceux-ci sont toujours nombreux, toujours en transit entre une frontière et une autre et donc toujours aussi mal traités, sauf qu’en plus… ils ont froid. 

 

A quelques notables exceptions prêt, les autorités politiques ayant visiblement également cessé d’en faire leur priorité (sauf pour s’en servir de repoussoir advenant une …. élection) cela prend donc des initiatives privées * pour apporter à ces victimes de la guerre de quoi tenir le coup. 

 

Ces jours c’est d’abord de vêtements chauds, de duvets et de chaussures adéquates dont ces familles disséminées sur les routes d’Europe de l’est ont le plus cruellement besoin.

 

De solidarité aussi, mais ça, les plus perspicaces d’entres eux ont bien compris que plus ils seront nombreux, plus ils seront considérés comme un fléau, moins ils pourront compter sur la compréhension d’une opinion publique qui de toute façon a soit déjà zappé, soit se concentre sur leur religion en la dénigrant avec une rare férocité. 

 

Bref, le sujet n’est plus à la mode et, sauf un drame particulièrement médiatique, il n’en devrait plus en être question, en tout cas d’ici Noël. Personne ne veut en effet prendre le risque de gâcher la grande fête de la consommation avec des images de femmes et d’enfants dormant sur les bas côtés boueux des routes entre deux barrières de barbelés. Des fois que cela nous coupe l’appétit. 

 

Et puis, comme certains aiment nous le répéter, il y a d’abord « nos pauvres », nos « vieux », nos compatriotes qui sont dans la dèche et dont il faut se préoccuper en priorité. Charité bien ordonnée, ne commence t’elle pas par soi même ? D’autant que « la Suisse ne peut quand même pas s’occuper de toute la misère du monde ».  Ah bon ? Et si la Suisse, pays le plus riche de la planète, ne le peut pas, qui va montrer l’exemple alors ? La Hongrie ? 

 

Quoi qu’il en soit, une chose me parait claire; on ne va pas vers le beau. J’ai bien peur que nous soyons en train de sombrer dans une spirale populiste, intolérante et xénophobe dont il ne sera pas possible de sortir, tant que la situation géopolitique de la planète, sera aussi manichéenne, injuste, violente et surexploitée par ceux à qui elle permet d’exister. 

 

La lueur d’espoir étant peut-être à chercher du côté (je vais me faire lyncher par les intégristes… laïques) du très inspiré Pape François. Sauf que sa sincère compassion et son altruisme charitable seraient également... démodés ?? 

 

N'est ce pas pourtant pas là le message de Jésus ? Espérons qu'il s'en sorte mieux que lui ! 

 

 

 

*     https://www.facebook.com/caravane.de.solidarite/timeline

 

07:25 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | |