22/08/2015

Ojalá 待望の InchAllah Speriamo Hopefully Espérons !

 

 

J'ai soupé et appris plein de choses avec un geek l'autre soir.  A 26 ans, c’est un mordu de jeux vidéo comme presque toute sa génération. Même si c’est déjà un peu le cas aujourd’hui, il affirme que demain l’E-sport permettra aux meilleurs d'entre les geeks d'en faire leur métier et de très bien gagner leur vie.

 

Par exemple, la dernière finale du jeu le plus populaire (League of Legend sauf erreur) aurait été visionnée en direct par plus de fans que le Superbowl.

 

Et oui, c’est que ceux-ci sont disséminés dans le monde entier. 

 

C’est çe qui me fascine d'ailleurs; se retrouver en quelques clics avec des adversaires ou des coéquipiers virtuels venus de toute la planète. Pas de frontière, pas de sélection  en fonction de la racede la religion ou de la fortune, juste une passion commune partagée entre "gamers" venus d’horizons diversElle n’est pas belle l’affaire ? 

 

Prenons World of Warcraft dont le nombre d’adeptes serait bon an mal an d’environ 10 millions d'internautes connectés sur ce  de type de «jeu de rôle en ligne massivement multi-joueurs ». En étant aussi nombreux que les habitants du Portugalon ne peut plus parler de microsociété mais bien de véritables sociétés virtuelles insérées dans les sociétés étatiques. 

 

Rien de neuf il est vraiWorld of Warcraft existe depuis plus de 20 ans et de mon côtéje me rappelle qu'il y a 12 ans, durant une brève période de ma vie, je trouvais génial de pouvoir aller… draguer sur Meetic.com.  Un truc de ouf, les femmes du monde entier en recherche de compagnons sur ton écran… à portée de clic, sans sortir de chez toi. Oui, monsieur ! 

 

N'empêche que si ces contacts avec des populations aux cultures si différentes, ces partages de stratégies, de critiques, d’opinions (et plus si affinités) avec des correspondants issus du monde entier sont une réalité que ne connaissent pas forcément les plus anciens, cette approche va de soit pour ces jeunes qui, depuis tout gamin, ont toujours eu un écran entre les mains

 

La question ne consiste donc, non pas à se demander si ces communautés virtuelles diverses vont encore grandir et si les jeux vont évoluer dans tout les sens ..... Tout le monde s’entend pour affirmer que nous ne sommes qu’aux balbutiements et qu’on a encore rien vu.

 

Non la vraie question (que dis-je, l'espérance !)  c’est de savoir si ces échangesces jeux partagés, ces communautés virtuelles et autres héros en commun vont permettre aux nouvelles générations d'être un peu plus ouvertes que nous ....

... envers ces individus bizarres venus d’ailleurs dont le cruel destin nous rappelle qu'aujourd'hui  sur cette planète, pendant que certains jeunes jouent a tuer virtuellement, tant d'autres tentent juste de survivre ... pour de vrai ! 

 

 

 

 

09:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.