14/06/2015

Se souvenir de l'Action Villageoise !

Lettre à Laurent Seydoux ancien,de nouveau, futur président des Verts Libéraux genevois ! 


Laurent, Je sais à quel point tu aimes t'accrocher à n'importe quels petit signes, à tes fameux "retours" et aux chiffres pour conserver ton illusion que demain les VL seront ce parti influent conforme à ta vision.

C'est ton droit et ta persévérance serait louable si ....

Mais bref, ce blog n'est pas le lieu pour régler publiquement des dissensions  internes chez les Verts Libéraux. D'autant que je n'en fais plus partie... 

Non, c'est simplement en tant que fils de l'un des fondateurs de l'Action Villageoise de Plan-les-Ouates que j'aimerais te rappeler que si aujourd'hui tu te glorifie des 11.9 % obtenu par "tes" Verts Libéraux à Plan-les-Ouates, cela n'en est pas moins le plus mauvais score obtenu depuis la fin des années 70, par feu l'Action Villageoise qui est devenu, sous ton influence, les Verts Libéraux. 

Cette fusion a bien entendu été votée par les membres de l'Action Villageoise et je ne la remets donc pas en question mais vu que tu aimes les chiffres, permets moi de rafraîchir ta mémoire avec les scores suivants des dernières élections municipales à PLO :

Action Villageoise  :
1999 : 22,9 % 
2003 & 2007 : 19,5 %

Verts Libéraux 
2011 : 12,5 % 
2015 : 11,9 %

Et tu as de la chance que je ne sois pas parvenu à remonter plus loin parce comme tu le sais très bien, durant plus de 30 ans, l'Action Villageoise (sous l'impulsion d'hommes et de femmes voués à défendre les intérêts de leur commune sans avoir à obéir aux mots d'ordres des partis fédéraux) a largement contribué (en particulier avec le PDC) à gérer au mieux les intérêts de PLO et de ses habitants avec les résultats impressionnants que l'on connaît.
 
Ne serait-ce que la construction (contre l'avis de l'état et des milieux immobiliers de l'époque) du quartier du Pré du Camp qui est aujourd'hui cité en exemple dans toutes les communes et le développement (peu commun à l'époque)  d'une zone industrielle pour le moins florissante.

Ce parti n'existe certes plus mais les planaoutiens savent ce qu'ils lui doivent et c'est bien parce que j'ai l'impression que tu es en train de dilapider son héritage de sympathisants que je me permets de te rappeler d'où provient ton "plus haut score des VL dans une ville suisse"...

Pour le reste...que te dire ?

Bonne route ?


10:44 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Comme c'est intéressant !
C'est, une fois de plus, la preuve qu'on peut faire dire tant de choses aux chiffres.
Il peut suffire de ne pas les donner tous et se tenir les pouces en espérant que personne ne se souvienne des informations oubliées.

Écrit par : Calendula | 14/06/2015

En 1995 : 28.02% pour l'Action Villageoise (l'AV).
Mais entre temps certains partis sont apparu à PLO comme les Verts Authentique et le MCG donc les % évoluent aussi en raison de cela. La comparaison entre Action Villageoise et les Verts Libéraux n'a selon moi pas son sens. Au niveaux des militants et des élus il y a eu des changements certains ayant quitté l'AV qui était en cours de transformation pour aller chez le PLR et d'autre pour aller chez les Verts Authentique. Autres temps, autres politiques et autres logiques. Je soulignerais juste que M. Alain Bouvard membre fondateur de l'AV est tout de même le seul élu a avoir été destitué (en 1987 je crois) par le Conseil d’État et pour quel raison ? Car il était homosexuel et ne s'en cachait pas. Il y a juste 28 ans !

Écrit par : Dominique Tinguely | 16/06/2015

La question n’est pas de savoir si la comparaison a un sens ou non, vu que l’Action Villageoise est devenue Les Vert Libéraux, on ne peut pas ne pas comparer.

Ceci dit, c’est vrai qu’il y a d’autres partis qui sont apparus (dont effectivement le MCG, quel horreur !) mais il n’en reste pas moins que de nombreux électeurs AV étaient prêts à l’époque à continuer à soutenir les VL…

Il semblerait que cela soit de moins en moins le cas, d’où mon propos !


NB : Quant à Alain Bouvard (effectivement fondateur des VL) je crois que c’était un peu plus compliqué que cela !

Écrit par : Vincent | 16/06/2015

C'était avant tout qqn qui a taper du pied dans la fourmilières des petits arrangements financier et immobilier de l’État (parti Radical) et qui s'est ainsi créé nombres d'ennemis. Je rappelais juste que la raison officielle de sa destitution l'a été pour moralité et pour relation homosexuelle avec un jeune de 17 ans. Le Conseil d’État s’appuyant sur une norme suisse qui différenciait la majorité sexuelle (16ans pour hétéro et 21ans pour homo) abolie deux mois après. Et pour des fait qui se sont déroulé en France, pays ou la majorité sexuelle était déjà à 16ans pour tous. "Quant on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage." :-)

Écrit par : Dominique Tinguely | 17/06/2015

Les commentaires sont fermés.