13/03/2015

Semaine contre le racisme

En temps normal,  je n’aurais même pas remarqué cette affiche qui fleurit chaque année dans les rues de Genève pour nous annoncer la « Semaine contre le racisme ». Sauf que là, non seulement elle m’a sauté aux yeux mais surtout cette manifestation m’est parue plus importante que jamais même si elle est probablement… moins urgente que celle qui aura lieu l’année prochaine.

Pour autant, d’ailleurs, que cet événement  continue à être organisé car il apparait de plus en plus clairement que nous sommes face à une évolution impitoyable de la société où le rejet de l’autre est  en train de remplacer ces valeurs, aujourd’hui désuètes, que sont la solidarité et la compassion.

Il est vrai qu’à chaque fois que l’homme a été confronté à une crise il a cherché à désigner des coupables et donc des ennemis à mépriser. L’important étant d’avoir quelqu’un à qui imputer tout ce qui ne va pas. Ici  à Genève, c’est les frontaliers qui, une fois de plus, sont la cible de nos populistes, ailleurs (mais également chez nous, rassurez-vous !) c’est encore et toujours les juifs mais aussi  les musulmans, les élites, les réfugiés, les riches, l’Europe, les bobos, les gouvernements, les patrons, les écologistes, etc. qui sont montré du doigt.

Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse de cette  détestation qui permet, apparemment (?) de se sentir …tellement… meilleur.


L’autre soir, ma compagne se moquait gentiment de Madonna à qui elle reprochait un discours de «Miss  Monde » lorsqu’elle affirmait vouloir « la paix dans le monde ». C’est vrai que cela  peut faire sourire, sauf que la question est de savoir combien de temps encore il sera possible de tenir ce genre de lieux communs. A quand des peoples revendiquant ouvertement leurs luttes contre les étrangers et les… pacifistes ?  Ces discours pullulent déjà dans nombre de sites internet, essais pseudo modernes, médias et autres blogs néo-réacs. De là à penser qu’ils vont devenir la norme….

Personnellement, le seul aspect positif que j’y vois c’est que cela pourrait pousser les derniers défenseurs de ces droits de l’homme, si décriés  ces  temps-ci, à se regrouper pour mieux entrer en résistance. Puisse alors les religions qui, à leur façon, prônent l’Amour et la Liberté, être légitimement considérées comme des facteurs d’unité et de fraternité ! C’est en tout cas à ce maigre espoir que je  tente de me raccrocher.

 Et ce d’autant plus que ce qui motive mon cri du cœur d’aujourd’hui, c’est l’effroi que j’ai ressenti en prenant  connaissance des commentaires (d’amis, d’amis !) sur Facebook par rapport à la nomination de Monsieur Tidjane Thiam à la tête du Crédit Suisse.  Tout à coup  j’ai eu l’impression de vivre au fin fond de l’Amérique profonde d’avant M. Luther King ou encore en Afrique du sud au temps l’apartheid.

Visiblement, ici chez nous en Suisse, terre de liberté, de paix et d’accueil, pour de (trop) nombreux de citoyens, il est parfaitement inconcevable qu’un homme de couleur puisse posséder les compétences (et donc bénéficier d’un salaire en conséquence) nécessaires pour diriger une entreprise de cette importance. Sa future présence à la tête du C.S  est alors  jugée au mieux comme une « farce incongrue », au pire comme une « provocation irresponsable » …..

Si, si, il faut se rendre à l’évidence, nous en sommes bien là. On a pourtant tenté de grandir et d’évoluer et, à un moment, j’ai même pensé qu’on  y était arrivé mais, allez savoir pourquoi, on est en train de retomber en arrière et rien ne semble pouvoir freiner notre chute.

Pas même, j’en ai bien peur,  la semaine contre racisme qui s’en  vient…….  

 

www.semainecontreleracisme.ch/fr/programme/geneve/22

 

11:42 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je ne suis pas sûr que la nature humaine (tolérance, rejet de l'autre, racisme, xénophobie, etc.) ait beaucoup changé au cours des années. Ce qui a été boulversé en revanche, c'est la manière d'exprimer toute cette haine et ces aversions. Avec la technologie de l'information, le monde est devenu un village global où chacun peut intervenir en temps réel en réaction à chaque événement, en déversant ses émotions, bonnes ou mauvaises.
On ne peut pas vraiment dire que "c'était mieux avant", car l'expression des émotions restait confinée à un cercle rapproché. Aujourd'hui c'est beaucoup plus visible et c'est aussi pour cela qu'internet inquiète tellement les régimes totalitaires.
Merci d'avoir ouvert ce débat !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 14/03/2015

Tout cela pour dire qu'en fait, l'africain est tout aussi incompétent que l'américain.
Patience, les résultats ne tarderons pas à prouver son manque de qualifications pour diriger un institut financier tel que le Crédit Suisse, qui, vous en conviendrez, avec un africain à sa tête, n'a plus rien de suisse.
Il faut croire que la haine de soi, pousse certains à faire venir n'importe qui, pourvu qu'il soit différent.

A Zurich, les professeurs allemands remplacent les professeurs suisses, comme si, les universités suisses ne préparaient plus des professeurs qualifiés.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/03/2015

Sacré VLD, merci pour votre commentaire qui vient confirmer que décidément rien n'est gagné. Au contraire, j’ai bien peur qu’ils faillent toujours faire avec à des gens comme vous convaincus de la supériorité d’une race sur une autre.

En même temps avec le venin que vous distillez quasi quotidiennement sur les blogs, je ne m'attendais pas à moins de vous. Apparemment vous êtes incapable de tenir des propos un tant soit peut intéressants et …constructifs.

Voilà pourquoi, je ne vais ne pas perdre beaucoup de temps avec vous si ce n’est pour répondre en deux mots à votre attaque (d’une rare bêtise) contre moi sur le blog de M. Valette. En effet, aussi bizarre que cela puisse vous paraitre et contrairement à ce que vous affirmez, je ne fais, moi, aucune différence entre les êtres humains qui tous (même vous…. quoi que…) méritent le respect.

Et s’il fallait vraiment mettre chacun dans une petite boite bien définie, c'est au niveau de l'ouverture d'esprit que je distinguerais les être humains, et là…. devinez dans quel camp je vous relègue !!

Écrit par : Vincent | 20/03/2015

Des arguments ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/03/2015

Vous avez le sens de l'exagération, Vincent, je ne commente plus les blogs de la Tribune depuis des mois et pourtant vous me voyez là quotidiennement ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/03/2015

Lorsque les distributeurs s'arrêteront, peu importe la couleur de peau, les banquiers véreux et aux ordres de qui vous savez, finiront au bout d'une corde.

Écrit par : Laurent Lefort | 20/03/2015

g V-LD: "deux mots à votre attaque (d’une rare bêtise) contre moi sur le blog de M. Valette" "En même temps avec le venin que vous distillez quasi quotidiennement sur les blogs,...."

@Patoucha: Patoucha : Au nom de quoi je vous rendrais service ? Au nom de vos insultes régulières et autres commentaires méprisants à mon égard ?

Cela relève, ni plus ni moins, du délire paranoïaque.

Apparemment, vous ne supportez pas les "attaques" contre "Vincent".... Mais acceptez avec délectation les insultes et délation contre les autres.

Inutile de faire passer ce message. Il vous est personnellement destiné, à moins que.....

Écrit par : Patoucha | 20/03/2015

Les commentaires sont fermés.