19/02/2015

Débauche d’informations !

- Attentats tous azimuts

- Dette grecque

- Loi sur la Police

- Enième montée de l’antisémitisme

- Fluctuations monétaires

- Radicalisation des jeunes de banlieue

- Progression de l’état islamique

- Curé d’Uri

- Affaire HSBC

- Procès DSK

- Anti-islamisme primaire

- Délocalisations

- Eternel conflit Israélo-palestinien

- Transition Energétique

- Guerre russo-ukrainienne

- Etc.

Et ça ce n’est rien que pour les quinze derniers jours !!

Contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire, aucun de ces sujets n’est simple et ne peut donc se résumer en une sentence manichéenne ou en une affirmation péremptoire. Et pourtant c’est bien ce genre de « vérités »  qui nous sont infligées jours après jours. 

Aucune nuance (même pas de gris), pas ou peu d'analyses approfondies (elles existent pourtant mais encore faut-il faire l’effort de les trouver) et surtout pas de temps ni de place pour la réflexion. L’actualité nous est livrée, heure après heure, brut de décoffrage, sans mode d’emploi ni d’avertissement sur les effets secondaires inhérents à une ingestion sans modération.  

  

Dans ces conditions, comment voulez vous que nous nous y retrouvions ? Comment est-il encore possible de garder la tête froide, de faire la part des choses et de bien saisir les différents tenants et aboutissants lorsqu’il nous est demandé de faire des choix démocratiques ?

Nombreux  sont d'ailleurs les citoyens de la planète qui y ont renoncé en décidant (avec, quelque part, une certaine lucidité) que, finalement, il était préférable de "laisser ceux qui savent décider". Sauf qu’on voit aujourd’hui les limites de cette approche. Les politiciens et autres élites sont de plus en plus déconnectés de ce que pense, vit et subit le peuple pendant que celui-ci est, de son côté, de moins en moins conscient de la réalité économico-politique de son pays. 

Résultat, lorsque ces populations sont appelées (tous les 4 ou 5 ans env.) à décider qui doit diriger leurs pays, c’est vers ceux  qui tiennent les promesses les plus simplistes, les moins difficiles à comprendre et donc les plus démagogiques qu’ils vont se retourner. Les exemples récents ne manquent pas et visiblement cela ne fait que commencer. L’abrutissement des masses n’a pas fini de produire ses effets néfastes....

Dieu soit loué, ici en Suisse nous sommes (encore)  un peuple distinct. Chez nous c’est tous les 4 ou 5… mois qu’il nous faut prendre des décisions fondamentales pour l’avenir de notre pays. Cela signifie que les débats existent, que des informations précises  (plus ou moins objectives) nous sont fournies et que, du coup, même si cela ne va pas de soit, nous sommes encore nombreux à n’avoir pas complètement lâché l’affaire… 

Pourvu que ça dure !  

07:37 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Non Monsieur,
car il reste (encore) des électeurs en mesure de savoir, et qui vont voter en conséquence.

En toute honnêteté: il vous faudrait parler de manipulations d'informations :

car la débaûche d'information ne vise qu'à manipuler l'opinion de ceux qui ne connaissent ni notre pays, ni son fonctionnement, ni nos lois.

Prochaines votations: début mars 2015

Écrit par : genevois déshérité | 19/02/2015

"Prochaines votations: début mars 2015"

Pour une fois c'est simple: non, non et non. Comme une lettre à la poste.

Écrit par : Johann | 19/02/2015

Moi je pense voter trois fois OUI voyez vous Johann !!

À défaut de tenter de vous convaincre pour les 3, je me permets au moins de faire appel à votre esprit démocrate lorsqu'il s'agit d'ordre et de discipline que, par ailleurs, vous semblez tellement apprécier...

Ça fait beaucoup trop d'années que la police et son syndicat tout puissant sont intouchables, il est grand temps qu'ils comprennent qu'ils ne sont plus les rois, vous ne pensez pas ?

Écrit par : Vincent | 19/02/2015

comme Johann, un triple non, super simple: en Sz comme en GE

Écrit par : genevois déshérité | 19/02/2015

Oui oui pauvre déshérité genevois ! Mais vous c'est uniquement pour soutenir le MCG (dont je ne sais pas trop si c'est ce groupement qui a infiltré la police ou si c'est le... contraire ??) que vous dites non.
Comme si ce mouvement populiste pouvait faire quelque chose pour que vous soyez... moins déshérité.

Écrit par : Vincent | 19/02/2015

@Vincent,

- non je n'ai rien de pauvre et non ne je suis pas là pour soutenir quelque parti que ce soit

n'est-ce là tout ce que vous voulez contrer : pauvreté ou appartenance à un parti?

Écrit par : genevois déshérité | 19/02/2015

@Vincent,
faut-il comprendre de votre commentaire précédent, que vous interprétez le vote de suisses comme contraires à vos désirs?

Écrit par : genevois déshérité | 20/02/2015

@Vincent Strohbach,
cela vous pose-t-il un problème qu'un CH non binational non membre du MCG (il en existent) exerce librement ses droits de vote dans son pays ?

à retenir
Vos dires à mon encontre qui sont diffamatoires et limitent mes droits de liberté d'expression sur ces blogs TdG:

"Oui oui pauvre déshérité genevois ! Mais vous c'est uniquement pour soutenir le MCG (dont je ne sais pas trop si c'est ce groupement qui a infiltré la police ou si c'est le... contraire ??) que vous dites non.
Comme si ce mouvement populiste pouvait faire quelque chose pour que vous soyez... moins déshérité."

Écrit par : genevois déshérité | 20/02/2015

"À défaut de tenter de vous convaincre pour les 3, je me permets au moins de faire appel à votre esprit démocrate lorsqu'il s'agit d'ordre et de discipline que, par ailleurs, vous semblez tellement apprécier..."

Vous me faites bien rire! Que c'en est un vrai plaisir. Où donc êtes-vous allé chercher tout ça! Je vote à gauche. Quand il y a un vote je ne vote pas pour un parti, je réponds à une question. Des syndicats puissants sont une garantie pour la démocratie. Des flics bien payés sont un rempart contre toute tentative de corruption. Quant au caporal-chef, voyez donc ce qu'écrit à ce sujet Pascal Décaillet. Le désordre c'est quand une élite ne tient pas compte de la base. Le désordre c'est quand les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres. Une véritable démocratie est une démocratie politique ET économique. Nous sommes loin du compte.

Les enseignants aussi vont devenir intouchables. Démocratie économique venant de la base.

Écrit par : Johann | 20/02/2015

vive la liberté d'expression des suisses sur ces blogs, selon Vincent Strohbach, qui me censure! pour quelle raison au fait?

Écrit par : genevois déshérité | 20/02/2015

Moi de même, c'est déjà parti et c'est 2 x NON! (pas à Genève)
(surtout pour les alloc défiscalisées, car on est en train de "retirer le pain de la bouche" des "Vieux-AVS" pour redonner du fric aux mioches de ces gauchistes; mal sans leurs joujoux-technologiques derniers modèles.

Vincent est de gauche et comme tous ceux de gauche ici, il pratique la censure!

Pourtant il est charlie, mais sans-sœur! ;-)

Je vous fiche....son billet....vous n'aurez pas mon commentaire, mais je m'en fous!

Écrit par : Corélande | 20/02/2015

Corélande, vous savez très bien que je n'ai jamais pratiqué la censure et que je ne le ferais pas. Même que, pendant longtemps, ce blog n'était même pas modéré, c'est suite à la "suggestion" de la TG que je me suis finalement résolu à voir les commentaires avant de les publier.
Je ne suis pas certain que vos petits copains de l'UDC fassent preuve de la même ouverture d'esprit, mais bon il est vrai qu'il n'y a pas grand chose de constructif à en attendre...

Quant à Johahn et Genevois déshérité, c'est avec plaisir que je constate que vous réagissez à mes réponses, il est vrai un peu provocatrices. Selon moi, c'est aussi ça les blogues, des échanges....
Bon week-end à tous !

Écrit par : Vincent | 20/02/2015

" je n'ai jamais pratiqué la censure"

C'est vrai. Un très bon point pour Vincent!

Et en matière de provocation...

Écrit par : Johann | 20/02/2015

Les commentaires sont fermés.