20/11/2014

Après 11/09/01 (2ème partie) Libertés en danger !

 


Venons- en aux Libertés individuelles si mises à mal depuis le 11.09.01. A moins que cela ne date d’avant ? Mais une chose est certaine, si le 21ème siècle était annoncé comme spirituel par André Malraux, à ce jour, c'est d'abord le siècle du... risque zéro !

De là à affirmer que cette nouvelle obsession de nos sociétés occidentales aurait vu le jour suite aux attentats de New-York, il y a un pas que je n’oserai franchir. N’empêche qu’il apparaît que depuis 2001, on a peur de tout et de tout le monde et on cherche donc par tous les moyens possibles  (même les plus ridicules) à parvenir à cet hypothétique et impossible… risque zéro.

Demandez, par exemple, aux fumeurs, aux automobilistes, aux architectes, aux entrepreneurs, aux sportifs, aux producteurs en tout genre, aux professionnels de la santé, aux restaurateurs, aux ... banquiers et à toutes les personnes confrontées au public combien de nouvelles lois, de nouvelles normes, de nouveaux règlements, de nouvelles directives, etc. etc. ils ont dû subir ces  dernières années. Ils vous répondront en soupirant qu’il n’ont pas le temps de compter mais qu’ils ont chaque jour l’impression d’être un peu plus cadrés,  encadrés , dirigés, obligés, contraints, ....
 
Il est vrai qu’à partir du moment où chacun est convaincu d’avoir plus de droits que de devoirs, il devient alors aisé de se regrouper entre « victimes » du même type de préjudices pour mieux se transformer en lobbys égoïstes bien décidés à se protéger, coûte que coûte, sans tenir compte des Libertés de celles et ceux qui pourraient en supporter les conséquences. 

Une autre des explications qui est régulièrement donnée pour expliquer ces attaques contre nos Libertés individuelles consiste à invoquer la judiciarisation de la société et donc la nécessité de prévenir plutôt que de devoir réparer….par des compensations financières de plus en plus démentielles.

Quoi qu’il en soit, tout cela réuni provoque une sorte de paranoïa généralisée et ô combien exploitée par nos fameux populistes qui ont, avant tout le monde, saisi à quel point jouer avec nos peurs pouvait être rentable.

Et comme par ailleurs, leurs opposants politiques, en particulier les plus marxistes d’entre eux, sont convaincus qu’ils savent, eux, ce qui est bien (ou mal) pour nous et qu’il est donc de leur devoir de nous l’imposer, nous nous retrouvons dans un monde où il ne sera bientôt plus possible de mettre le nez dehors sans risquer, pour une raison ou une autre d'être….hors la loi.

Et puis, qu’ils soient de droite ou de gauche, comment ne pas évoquer ces politiciens qui, pour réagir à des accidents et autres problèmes provoqués par quelques minorités, se sentent en droit de pondre des nouvelles lois destinées à entraver les Libertés de la majorité ? Cette fameuse dictature des exceptions qui n’empêchera jamais quelques abrutis d’avoir des comportements irresponsables mais qui, pour prévenir ceux-ci, impose à la grande majorité de citoyens responsables des contraintes toujours plus délirantes.

Le pire c’est que cela ne semble être qu’un début, les exemples d’attaques contre notre Libre arbitre sous couvert de prévention ne manquent malheureusement pas.
C’est d'ailleurs devenu un si formidable et si démagogique outil politique qu'il semblerait que même ceux qui portent pourtant le doux nom de…. « Libéraux » en arrivent à se prendre au jeu.

Bref ! Il est grand temps d’envisager sérieusement la défense de nos Libertés si chèrement acquises, avant qu’au nom du risque zéro il soit bientôt

 

 

 

INTERDIT DE NE PAS INTERDIRE

 

07:22 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

Commentaires

@Vincent Strobach très bon article
En effet c'est une pandémie qui s'exerce de plus en plus et insidieusement car héritée de la Stasi et qui s'avère de jour en jour de moins en moins perceptible car invisible.La barrière électronique !
A force d'auto-contrôle exigé par des SMS ou E-mails la machine a pris le pouvoir sur de nombreux esprits humains
Heureusement l'addiction est facilement détectable pour qui sait s'en rendre compte car à force de tout contrôler même sa prise de poids voire ses pulsations grâce à des montres super sophistiquées ce sont les autres qui deviennent malgré eux des espions à surveiller faute de pouvoir les dénoncer
On en a eut la preuve dernièrement dans une co-propriété ou celui qui souffre en permanence de persécution a mis en route une manipulation et ce plus de 10 ans afin que d'autres tombent dans son piège pour accuser une tierce personne qui elle ne fait que son travail
La justice a été requise ce qui a permis de remettre en place cet empêcheur de tourner en rond,
Combien sont -ils à l'heure actuelle à se livrer à ce petit jeu? et le plus triste c'est qu'il s'agit souvent de jeunes retraités qui ne savent plus comment occuper leur temps
L'époque actuelle pour qui s'en souvient n'a rien à envier a l'année 48 ou l'odeur du souffre vieille expression régnait en maitre
Très belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 20/11/2014

Plus nous somme nombreux sur cette planète, plus il y aura de lois. Et puis il faut bien justifier l'"emploi" de nos parlementaires. Mais sans loi, nous retournons à la loi du plus fort. A la liberté du plus fort. Et à une société de castes comme le voulait Nietzsche avec le retour des esclaves. C'est ce que vous voulez?

Écrit par : Johann | 20/11/2014

@Johan
Entre une surabondance de nouvelles lois et le « sans loi » dont vous nous entretenez, peut-être qu’il y a un juste milieu, vous ne croyez pas ?

Mais il est vrai que vous ne semblez pas très porté sur les…nuances !

Ceci dit, chacun sa conception de la Liberté !

Écrit par : Vincent | 20/11/2014

Je ne sais pas ce qu'est la "Liberté" avec un grand "L". Si ce n'est un fantasme. Ce que je crois savoir, c'est que la liberté des uns se termine là où commence la liberté des autres. Et plus nous sommes nombreux, moins il y a de libertés. Avec un petit "l" et au pluriel.

Alors je vous laisse à vos idéaux fantasmagoriques.

Si ce n'est pour ajouter que si tout le monde était respectueux de la liberté d'autrui, il y aurait besoin de moins de lois, par exemple sur la fumée passive, sur la vitesse en ville, etc. et aussi moins de pollutions...

Écrit par : Johann | 20/11/2014

«c'est que la liberté des uns se termine là où commence la liberté des autres.( …) si tout le monde était respectueux de la liberté d'autrui, il y aurait besoin de moins de lois, par exemple sur la fumée passive, sur la vitesse en ville, etc. et aussi moins de pollutions... »

Vous savez quoi ? Je suis entièrement d’accord avec vous ! Comme quoi tout arrive !

Ceci dit je ne pense pas que la Liberté (que j’aime librement écrire avec un grand L tant c’est, selon moi, la valeur suprême) soit un fantasme…. Enfin pas pour nous en tout cas. Mais comme c’est effectivement comme cela qu’elle est vue par des millions d’hommes et de femmes qui n’ont pas eu le privilège de naitre dans un pays aussi libre que le notre, cela vaut la peine qu’on en fasse bon usage, vous ne croyez pas ?

Écrit par : Vincent | 20/11/2014

Aaaah, les valeurs suprêmes. Combien de crimes commet-on en leurs noms...

La liberté est d'abord une valeurs pour les riches.

Liberté, égalité, fraternité (ou solidarité). Trois valeurs indissociables. Tant pis pour vous.

Et à propos des soumis que vous pourriez côtoyer, il y a parfois des surprises. C'est aussi leur liberté non?

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2844061/Children-s-entertainers-suspended-French-holiday-camp-photos-emerge-staging-mock-ISIS-execution.html

Écrit par : Johann | 22/11/2014

Je vous parle de Liberté et vous me répondez qu’elle serait réservée au riches (??) avant de vite en revenir à vos marottes et autres combats obsessionnels, dont vous semblez, par ailleurs, certain de leur utilité….

Johann, j’avoue que j’ai de plus en plus de peine à vous suivre et je serais donc curieux de savoir ce que serait pour vous la "valeur suprême" ?

Dites moi que je me trompe et que ce n’est pas juste le mépris de ceux qui osent penser différemment que vous qui vous fait « avancer » !

Écrit par : Vincent | 24/11/2014

Les commentaires sont fermés.