22/10/2014

ECOPOP : Le droit d’être contre…..

 

M. Decaillet est incroyable, non seulement il refuse de publier mes commentaires (et je dois alors utiliser mon blog pour lui répondre) mais surtout il passe son temps à nous expliquer qu’à force de crier au loup, les opposants à ECOPOP se tirent une balle dans le pied.  Et comme, en plus, sur ce sujet, il est seul contre tous,  il jubile.

 

Parce qu’il est vrai qu’à part lui, toutes les personnes responsables ont bien compris que  l’initiative Ecopop  va tellement loin qu’elle est aussi irresponsable qu’inapplicable (à moins de décider une fois pour toute de fermer complètement la porte à nos voisins européens). C’est vite vu même l’UDC (qui n’a pourtant aucune leçon à recevoir en terme d’exploitation des peurs de la population) ne soutient pas Ecopop, c’est dire….

 

Il est vrai qu’en acceptant cette initiative qui  caresse l’électorat dans le sens du poil, notre pays foncerait droit dans le mur et aujourd’hui, il est donc plus que jamais du devoir des responsables politiques ou médiatiques de tirer la sonnette d’alarme.

 

C’est ce qu’ils essaient de faire, plus ou moins adroitement,  mais visiblement cela ne convient toujours pas à notre donneur de leçon. Mais alors,  M. Decaillet, ils doivent faire quoi les opposants pour trouver grâce à vos yeux ? 

 

Qu’ils n’en parlent pas ?  Vous serez alors le premier à le leur reprocher  advenant une victoire des initiants ? Qu’ils donnent la parole à ces derniers ? Visiblement ceux-ci ont plutôt tendance à se cacher ou alors (comme Philippe Roch l’autre jour) à avouer qu’ils cherchaient surtout à lancer le débat et que maintenant, ils ne savent plus trop comment se sortir de ce guêpier ….

 

Car oui la question de l’immigration et du nombre d’étranger que notre pays peut (ou pas) accepter mérite d’être posée, il en va de l’avenir de nos enfants. Sauf que c’est triste et même très grave d’avoir besoin de lancer une initiative irresponsable pour provoquer un véritable débat national.

 

Quoi qu’il en soit,  faisons-le ce débat ! Que les médias, le partis politiques, les associations concernées, les universités, etc.  jouent leur rôle, en organisant des confrontations entre les initiants (pour autant qu’ils osent s’assumer comme tels) et les autres ! 

 

Cela ne suffira peut-être pas, mais cela me parait la meilleure solution pour éviter que nous nous retrouvions, une fois de plus, coincé avec la décision irrationnelle d’un peuple suisse qui mérite mieux que les initiatives toujours plus délirantes et démagogiques auxquels ils est constamment soumis.  

 

Dépêchons nous, il reste un gros mois pour convaincre la population de ne pas tomber dans le piège Ecopop !

 

09:04 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Je vous ai déjà maintes fois expliqué, M. Strohbach, que pour publier vos commentaires, il faudrait que je les reçoive. Or, aucun ne me parvient. Cela, vous le savez, puisque nous en avons parlé. En prétendant donc publiquement que je refuse de publier vos commentaires, vous mentez sciemment. Une position qui, vous en conviendrez. ne favorise pas la confiance dans l'échange intellectuel. Je publie chaque jour des dizaines de commentaires, en accord ou non avec mes positions (il vous suffit d'aller le constater), et n'aurais aucun problème à éditer les vôtres : même si nous sommes en désaccord, vous m'avez l'air d'une personne courtoise.

Écrit par : Pascal Décaillet | 22/10/2014

@Vincent Strohbach Monsieur Décaillet est comme beaucoup d'hommes de sa génération sans doute croit -il encore au Lapin de Pâques /rire
très belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 22/10/2014

Selon vous, je cite :

L’initiative ECOPOP = Irresponsable, inapplicable, délirante et démagogique
Les conséquences = foncerait droit dans le mur, décision irrationnelle
Les opposants = personnes responsables

Donc clairement, vous detenez la vérité, êtes dans le camp du bien et tous les autres sont des idiots malades mentaux.

Et après vous voulez débattre ? Laissez moi rire !
Un débat ça commence par accepter qu’on ne détient pas forcément la vérité, accepter d’écouter l’autre et admettre la possibilité de se quitter en étant « d’accord de ne pas être d’accord ».

Écrit par : Peter Bishop | 22/10/2014

De toute manière nous aurons derrière les initiatives sur la souveraineté alimentaire qui posent les mêmes questions et donnent les mêmes réponses. Qu'elles sont les priorités pour le peuple suisse; ses ressources qu'elles soient alimentaires ou énergétiques.

Cela ne vous a pas échappé que le seul peuple au monde qui peut se déterminer sur ces sujets, c'est nous!

La peur est mauvaise conseillère. Les urnes diront si les Suisses sont des peureux ou des courageux, comme l'ont été nos Anciens sur les 723 années de notre histoire....bien spécifique!

Le monde a changé, cela ne veut pas dire qu'en bien! Et pourquoi ne pourrait-on pas influer sur le changement quand celui-ci ne va pas dans le sens du bien-être de la population mondiale!

J'ai évité tout argument puisque chez vous cela ne sert à rien et on verra bien si vous me diffusez!

Écrit par : Corélande | 22/10/2014

M. Decaillet, non nous n'avons jamais parlé ensemble et vous le savez très bien, vous m'avez toutefois effectivement fait parvenir un message invoquant des raisons techniques pour expliquer la non publication de mes commentaires...

Le truc c'est que la seule fois où il n'y a pas eu de "problèmes techniques" c'est lorsque que je vous avais affirmé que j'aurais voulu écrire (nettement moins bien ... évidement !) le même blog que vous sur les raisons pour lesquels vous ne vous êtes jamais engagé dans un parti politique....

Vous me permettrez, par conséquent, d'en tirer mes conclusions et de vous répondre désormais au moyen de mon blog.

Bonne journée !

Écrit par : Vincent | 22/10/2014

M. Strohbach, je ne reçois aucun de vos commentaires, c'est un fait technique. D'ailleurs, vous avez un jour reconnu, dans l'une de nos correspondances, qu'un commentaire très positif de votre part n'était pas passé non plus. Croyez-moi, vous me donnez l'impression d'un homme courtois et pondéré, et ça n'est pas un désaccord sur Ecopop qui m'empêcherait de vous publier. Je ne bannis que l'insulte et la vulgarité, défauts que vous n'avez manifestement pas.

Écrit par : Pascal Décaillet | 22/10/2014

@Corélande on ne peut obtenir du citoyen qui se sent trahi qu'il vote tout et n'importe quoi ,plus de nos jours .Et ceci grâce à l'informatique car avant l'arrivée d'Internet diable que le monde semblait paradisiaque
De toutes manières de nombreux jardiniers et agriculteurs même jeunes sont les premiers a dire,plus on leur fait plaisir aux écolos plus ils nous compliquent l'existence
Et plus ils la ramèneront comme on dit dans le jargon populaire plus les grandes entreprises s'armeront de patience pour mieux les destabiliser
On a vu avec Nestlé et les autres chocolatiers Suisses quand les produits soi disant plus sains ont envahi les rayons des premières épiceries
Quand à la nature elle sait mieux que quiconque remettre les pendules à l'heure de ceux qui veulent par force s'enrichir en faisant croire à de belles promesses mais qui oublient par contre de contrôler les canalisation d'eau et de gaz
Si on veut le bien être des citoyens on commence par assurer leur sécurité et ceci que vous mangiez Bio ou pas ,quand il y a inondation ou fuite de gaz tout le monde est concerné

Écrit par : lovsmeralda | 22/10/2014

Voila à quoi conduit le bannissement.

"M. Strohbach, je ne reçois aucun de vos commentaires, c'est un fait technique.
Écrit par : Pascal Décaillet | 22/10/2014

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 22/10/2014

Vincent, vous nous exposez 2 volets du droit d'être contre l'initiative Ecopop dans ce billet:

celui de la position de P. Decaillet qui favorise le grand Genève sur son GHI avec ses amis de l'ARC par entre autres actions: "dessine-moi le drapeau du grand Genève"
www.ghi.ch/le-journal/geneve/grand-geneve-idees-foison-pour-le-drapeau

et celui du populisme, du fait de la position de l'UDC en faveur de l'initiative...

Votre billet va à la pêche de ce populisme que vous critiquez de part & d'autre, et n'avance toujours pas d'argument factuel contre l'initiative Ecopop qui elle vise peut-être la décroissance économique par une limitation d'importation de population à tout-va

porter quelque peu votre analyse sur la source des problèmes dont Ecopop vise à limiter l'une des conséquences dévastatrices en termes écologiques et sociétaux, en en limitant l'impact sur ce petit territoire géographique qu'est la Suisse

serait de vous focaliser sur les effets visés par cette initiative: conséquences de la globalisation des marchés financiers/ conduisant au monopole des industries agro-alimentaires / chimiques concentrant profits, évasions fiscales & blanchiments d'argent, engendrant paupérisations généralisées > migrations socio-économiques de cette planète vers le UK pour l'Europe (voir les problèmes de Calais en France avec des milliers d'immigrants et passeurs face au UK, non membre de Schengen; voir en UE, la non application des accords Schengen en Italie face aux migrations désespérées venant d'Afrique du Nord, etc)

ce focus-là permet d'échanger commentaires & solutions pour la Suisse membre Schengen mais non UE, dans un débat qui nous concerne tous, et pour lequel nos politiques doivent avoir le courage d'appliquer des solutions d'avenir

Au vu de ses états de faits via le GHI et ses accointances avec l'ARC français pour favoriser l'établissement d'un grand Genève pour lequel le citoyen suisse romand concerné que je suis n'a jamais eu le droit de voter, je zappe P Decaillet, ses billets et sa censure.

Écrit par : pierre à feu | 22/10/2014

@P. Bishop & Corélande :
Non, je ne détiens aucune vérité et je suis prêt à écouter tous les arguments.

Il n’empêche que nous vivons sur un continent au prise avec des véritables problèmes d’immigration et que cela nous plaise ou non, nous devons tenir compte de nos voisins avant de décréter unilatéralement nos pseudos solutions. Bonne ou pas bonne l’initiative Ecopop en est justement une et l’accepter consisterait donc à nous isoler encore plus...

Ceci dit, peut-être que (comme semble le penser Corélande) le peuple suisse est plus sage et plus visionnaire que tous les gouvernements des pays qui nous entourent (où effectivement la population n’a rien à dire) et même que notre propres politiciens, mais en admettant que cela soit la réalité, nous ne pouvons pas, pour autant, faire comme si nos voisins n’existaient pas.

Même si certains semblent convaincus du contraire…

Écrit par : Vincent | 22/10/2014

Monsieur Vincent, jusqu'aux années 2000 nous commercions avec tout le monde et réciproquement, de même avec les Européens! Il y avait du respect et chacun reconnaissait son droit de souveraineté aux uns et aux autres, même en Europe!

Si cela vous a échappé, plus personne n'est libre. Pas plus les dirigeants que les Peuples.

La Suisse, comme la Russie maintenant d'ailleurs, a été mise sous pressions depuis 4-5 ans afin de l'affaiblir magistralement; je ne vous refait pas l'historique.

Que nous reste-t-il? Entrer pieds et poings liés dans l'UE? Ou alors faire valoir nos spécificités, nous montrer dignes de nos valeurs, libertés, et principes, tout comme le pouvoir d'initiatives et de montrer avec nos bulletins dans les urnes ce que NOUS, nous voulons.

Un très grand nombre de Citoyens européens nous envient, faudrait peut-être vous poser la question de savoir pourquoi? Belle méditation!

Écrit par : Corélande | 22/10/2014

@corelande :
Oui, beaucoup d'européens nous envient, vous avez raison mais c'est justement pour pouvoir leur démontrer que notre système démocratique est aussi extraordinaire qu'efficace que nous devons arrêter de le dénaturer en votant sur des initiatives irrationnelles parce que bêtement... populistes !
Vous ne croyez pas ?

Écrit par : Vincent S. | 22/10/2014

Corélande,
ne pas oublier que la Suisse s'est montée sur pieds d'argile, non dans l'UE (ses accords bilatéraux sont forts), mais dans l'espace Schengen

Écrit par : pierre à feu | 22/10/2014

Monsieur Strohbach, excusez-moi, mais à part déclamer que l'initiative est irrationnelles et bêtement populiste, je n'ai pas vu l'ombre d'un argument de votre part. Je pourrais dire que votre prise de position est irrationnelle et bêtement conformiste, conforme au dogme de la croissance infinie. Mais voyez-vous cela ne fait pas avancer le débat.

Écrit par : Charles Liebermann | 22/10/2014

Corelande, un jour notre pays se retrouvera complètement coupé du reste du monde, vous aurez beau continuer à crier sur tous les toits que vous détenez la vérité et que le peuple suisse à su conserver son indépendance, ça fera une belle jambe au milliers de chômeurs licenciés par nos entreprises privées d'exportation.
À votre âge, ça vous est sûrement égal mais vous devez avoir des petits enfants, non ?

Écrit par : Vincent | 22/10/2014

100blaques, un clin d'œil et une pensée très solidaire pour nos Amis Canadiens. Les faits actuels nous sidèrent et démontrent comment nous avons tous été aveuglés par tant de laxisme, au point d'oublier que l'on pouvait nous priver de nos libertés, avec des gestes d'horreur qui installent la peur!

Sorry, Vincent, d'avoir pris cette LIBERTE dans votre espace.

Vincent, vous pensez vraiment que si je m'en foutais, je prendrais la peine de venir sur les blogs y mettre mon grain de sel!
Oui j'ai des petits enfants autour de moi et c'est pour eux que je me bats pour que leur avenir en Suisse ne ressemble pas à New York ou Paris!
Je me bats pour qu'ils aient encore à manger, de l'eau à boire, les ressources nécessaires ainsi qu'un habitat convenable!

Tout cela n'est pas compatible avec le commerce mondialisé, la dissonance politicienne européenne, et la politique sournoise et insidieuse de nombreux de nos parlementaires.

Vous me semblez être guidé par la peur, cette dernière est très mauvaise conseillère et c'est certainement grâce à mon âge que j'en suis libérée et d'autant plus éclairée.

Écrit par : Corélande | 23/10/2014

@Corélande :

Eclairée ou illuminée ?
Utopiste en tout cas !
Comme si la mondialisation pouvait cesser !
Je veux bien qu’elle vous irrite mais c’est une réalité à laquelle vos petits enfants et leurs enfants vont être confrontés….

Écrit par : Vincent | 23/10/2014

:-) Illuminée, cela me va aussi, c'est lié au soleil à la lumière! Si vous me gratifiez d'une vision lumineuse, cela me flatte!

Relisez l'histoire des Peuples, rien n'est irréversible. Juste que j'ai envie que cela passe par la démocratie, plutôt que par la guerre!

Prenez-en un bon rayon pour que votre journée brille de mille feux!

Écrit par : Corélande | 23/10/2014

Les commentaires sont fermés.