07/10/2014

Le monde a changé.....

 

Le monde a changé et visiblement tout le monde ne s’en est pas encore rendu compte.

 

Si hier, on pouvait compter sur la sagesse populaire pour prendre des décisions constructives et raisonnables pour notre pays, aujourd’hui nous vivons dans un monde globalisé, dans une société de l’immédiat  et même, n’ayons pas peur de l’affirmer, dans un environnement médiatico-commercial synonyme d’abrutissement des masses et donc de transformation des citoyens solidaires et responsables  en consommateur individualistes et paranos…  

 

Le petit reportage (Mise au point – dimanche passé) sur les parents qui n’osent plus laisser les enfants touts nus à la piscine et sur ceux qui militent même pour les interdire était pour le moins révélateur de cette tendance. Depuis Marc Dutroux et les quelques rares autres affaires de pédophilie qui ont visiblement marqués les esprits, les parents semblent devenus complètement paranos. Cette nouvelle angoisse n’est absolument pas rationnelle mais elle a tellement été montée en épingle par les médias et autres partis politiques qui misent sur la peur pour exister qu’aujourd’hui, nous en arrivons à des comportements totalement délirants.

 

Mais bon,  c’est cela le monde dans lequel nous vivons, on peut le regretter, on peut même se battre contre mais il n’en reste pas moins que c’est une réalité à laquelle nous devons nous adapter.

 

Voilà pourquoi, dans sa grande sagesse une Commission du Conseil des Etats s’est penché sur la question de savoir jusqu’à quel moment, on pouvait laisser le peuple voter sur n’importe quelle initiative aussi  irresponsable soit-elle.

 

Les populistes de tout poil auront beau s’agiter, s’égosiller et insulter nos « sénateurs », il n’en reste pas moins qu’il n’est effectivement plus possible (et Dieu sait si c’est regrettable)  de faire uniquement confiance  à la proverbiale sagesse du peuple.

 

Celui-ci est, en effet, soumis à des campagnes de presse et d’informations (et de désinformations) aussi hystériques que subjectives et, ce faisant il est donc à la merci de ceux qui sauront le mieux (et avec le plus de moyens) lui vendre leurs salades.

 

Résultat,  il est chaque jour plus difficile de faire la part des choses, de trier le bon grain de l’ivraie et surtout de rester objectif alors que nos (re)sentiments et autres instincts grégaires sont si régulièrement sollicités.  

 

Alors soit nous ne changeons rien, on laisse le peuple s’exprimer sur n’importe quelles initiatives et autres référendums et alors on devra en assumer les conséquences…  

 

Soit nous osons simplement nous interroger sur ce qu’est en train de devenir notre extraordinaire (et si envié)  système politique dans une société qui n’a plus rien à voir avec celle où celui-ci a été pensé.

 

Le but n’étant pas, bien entendu, de tout bouleverser mais bien d’effectuer quelques adaptations aussi nécessaires qu’urgentes….  

 

 

 

17:28 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Notre société va jusqu'à commercialiser l'homme après avoir hautement dénoncé les colonisations. Mais notre société ne commercialise pas l'homme sans sa propre collaboration. En parlant d'entretien d'embauche on disait que l'on allait se présenter. Aujourd'hui c'est de se vendre dont il s'agit. Patients des médecins devenus clients. Concernant la nudité des petits enfants on ferait pas mal de s'intéresser aux sites sur Internet à disposition de n'importe qui ou les petits regardant les journaux "sur la table" les photos de prostituées "au travail" sur Quotidien dont je tais ici le nom. Que voulez-vous: "fric is fric"!
Pas moins pour autant scandaleux.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/10/2014

@Monsieur Strohbach excellent article et très réaliste !
mais grâce aux nombreux harcèlements téléphonique en continu depuis de nombreuses années beaucoup de gens ont vu leur méfiance se renforcer face au monde des médias et des technologies modernes et ne boivent plus comme du petit lait tout ce qui est écrit,montré ou raconté
Ils on ressorti les vieux trucs scouts et se sont souvenus de leurs chefs nés pendant la guerre qui leur avait enseigné qu'il fallait savoir faire la différence entre la propagande à des fins commerciales ou électorales avant d'avaler des couleuvres grosses comme des maisons et surtout que douter est aussi signe d'intelligence
très belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 07/10/2014

Je me permets de rajouter ceci qu'une fois relié au Net beaucoup d'enfants devenus majeurs et vaccinés ont oublié les conseils de leurs chefs qui disaient ,souvenez vous une fois lâchés dans la nature ,vous serez seuls face à une jungle et vous devrez cultiver la méfiance tout comme pour les adultes qui enfants avaient vécu au sein de sectes mais qui trop heureux de jouer dans la cour des grands ont dû avec regrets re-quitté ce monde pour vivre en marge de la société
Oh ils sont malgré tout très actifs pour aider les autres mais agissent tous en solitaire,les résultats leur ayant prouvé que si ce monde n'était pas fait pour eux, ils sauraient intervenir pour ne pas laisser sombrer dans le mouroir de la vie ceux qui avaient besoin d'aide

Écrit par : lovsmeralda | 07/10/2014

Mais non rien n'a changé, depuis la nuit des temps il y en a toujours pour croire qu'il faut limiter la liberté des citoyens "pour leur propre bien".

Certains sont devenu mondialement célèbre.

Écrit par : Oscar Goldman | 07/10/2014

@Oscar Goldmann
Le monde n’a pas changé ? Vous en êtes certain ? C’est pourtant ce que ressasse la grande majorité des personnes avec qui j’en parle, en particulier les plus âgés…. Mais si vous le dites !

Quant à la Liberté, vous avez raison c’est un vrai souci. Sauf que dans une société qui restreint (voir supprime) une à une nos Libertés individuelles sur la base des errements de quelques exceptions, vous me permettrez de penser que la vérification des aspects réalistes et responsables des initiatives les plus virulentes apparait bien insignifiante…..

Écrit par : Vincent | 08/10/2014

c'est vrai que le mot liberté n'a plus la même résonnance qu'avant 1990 Certains jaloux de nombreux drames humains hélas il y a , révent de faire revivre à d'autres mais inconsciemment il va de soi les mêmes affres sous une autre forme mais avec autant de dégâts psychologiques à la clé pour les viennent ensuite et Internet pour ces gens là aura été leur seule planche de salut
On ne peut créer un nouveau monde en occultant le passé mais vouloir le faire revivre à d'autres c'est encore plus machiavélique et rétrograde
On est nombreux à penser que certains profitent d'Internet pour ressortir tout ce qui a mené nombre d'humains à se tuer ou simplement se détester dans le seul but de nourrir leur intellect d'humains a l'esprit vraiment tordu
Et pour s'en convaincre il suffit de regarder les chronologies des années 14 -18 et pointer tout ce qui peut de près ou de loin y être assimilé et adapté à l'époque actuelle

Écrit par : lovsmeralda | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.