01/10/2014

Tout ça pour ça !

Tout ça pour ça !

C'est ce que je me dis à chaque fois que j'ai terminé un essai et c'est d'ailleurs pour ça que je ne lis plus que des romans.

"Le Royaume" d'Emmanuel Carrère étant toutefois catalogué (allez savoir pourquoi ?) parmi les romans et le sujet particulièrement intéressant pour le protestant que je suis, c'est tout naturellement que ce bouquin s'est retrouvé dans mes valises.

Mais comme je me suis emmerdé !

C'est vite vu c'est le seul point négatif de ces vacances qui sont, à ce jour, il est vrai particulièrement réussies.

Bon, visiblement je ne suis pas assez intello pour me taper les centaines de page de ces essais en tout genre (et "Le Royaume" ne vous y trompez pas, est bien un essai voir même une .... thèse) puis refermer ceux- ci en réalisant que, finalement, je n'ai rien retenu de plus que les deux ou trois (quatre, quand tout va bien !) idées fortes expliquées par l'auteur lors de la tournée de promotion destinée à vendre son œuvre.

Voilà pourquoi, c'est, de loin, lors de leurs interviews que je préfère les auteurs d'essais.

Ce faisant je fais sûrement preuve d'une certaine fainéantise intellectuelle mais, si c'est pour (comme avec "Le Royaume") devoir attendre tout le livre le passage qui parviendra au mieux à me bouleverser, au pire à m'édifier et pour, finalement, parvenir laborieusement à la fin en poussant un gros "OK ! So What ?" Autant continuer à lire de vrais romans !

Ceci dit, loin de moi l'idée d'affirmer que ce livre est mal écrit, qu'il se lit difficilement et qu'on y apprend rien. Ça serait même plutôt le contraire sauf que je me suis demandé tout au long de ce pavé où l'auteur voulait en venir et maintenant que je l'ai terminé, je ne le sais toujours pas.

Un peu comme Emmanuel Carrère d'ailleurs qui ne sait pas trop s'il doit s'affirmer comme ancien catho fervent, comme un croyant en recherche ou encore comme un anti religieux bien décidé à prouver aux lecteurs qu'il n'est en tout cas pas "coincé du cul". Pour cela il n'hésite pas à se demander lourdement si la "Vierge Marie" s'est ...masturbée ou non ?

Woaw, vaste interrogation, sauf qu'à part miser sur le buzz qu'une telle provocation pourrait créer, cette question (qu'il peut d'ailleurs, si ça lui chante, se poser pour tout être humain, célèbre ou non) ne semble figurer dans ce livre que dans le but de mieux démontrer à l'intelligentsia branchée parisienne que sous ses airs de catho pas parfaitement assumé, il n'en reste pas moins, comme tout ce petit monde dont il est le héros du moment, un esprit libre, lucide et rationnel.

Ouf ! Nous voilà rassuré !







19:19 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bon, ben vous parlez d'un livre est on ne sait même pas de quoi... il parle!
Que vous soyez déçu, ok, ça arrive, mais une critique ne se borne pas à exprimer une déception.

Présentation:
"Le Royaume raconte l histoire des débuts de la chrétienté, vers la fin du Ier siècle après Jésus Christ. Il raconte comment deux hommes, essentiellement, Paul et Luc, ont transformé une petite secte juive refermée autour de son prédicateur crucifié sous l empereur Tibère et qu elle affirmait être le messie, en une religion qui en trois siècles a miné l Empire romain puis conquis le monde et concerne aujourd hui encore le quart de l humanité."

Les commentaires des lecteurs sont très... contrastés:

http://www.amazon.fr/product-reviews/2818021189/ref=cm_cr_dp_see_all_btm?ie=UTF8&showViewpoints=1&sortBy=bySubmissionDateDescending

Bof, "Paul" n'a jamais existé, aucune preuve de son existence, création littéraire. Et aucun "christianisme" avant Marcion vers 140. C'est lui qui apporte les épitres et Luc. Avant on avait le messianisme et ça n'avait rien à voir. Cf. témoignage de Papias.

Alors quand on est catho repenti et qu'on n'est pas capable de se situer dans l'époque... peu de chances d'être pertinent.

Écrit par : Johann | 01/10/2014

Merci pour vos remarques, conseils et critiques Johann.

En prenant connaissance de mon blog vous constaterez toutefois que ce qui me plait dans cette manière de m'exprimer, c'est la liberté totale dont je jouis. Voilà pourquoi j'entends bien continuer à en faire à ma tête.... même pour parler d'un livre.

Par ailleurs, rien ne m'assure que vos sources sont plus pertinentes que celles de l'auteur du livre en question....

Écrit par : Vincent | 02/10/2014

Pas de souci. J'essaye juste de profiter de la même "liberté" que vous.

Quant à mes sources, elles sont multiples, sauf qu'en hébreu les mots n'ont pas la même signification. Intéressez-vous donc au midrash...

Ceci dit, il m'importe peu de vous convaincre.

Écrit par : Johann | 02/10/2014

Les commentaires sont fermés.