04/09/2014

VIVE LES BOBOS !

 

Apparemment, je dois en être un vu que cela fait plusieurs fois qu’on me traite de la sorte.

 

J’ai donc fait le test « quel bobo êtes-vous ? » et il semblerait qu’effectivement je possède bien la majorité des attributs propres à un bobo. Du coup, vous savez quoi ? Je l’assume sans aucun problème.

 

Même si dans la bouche de ceux que j’appelle les néo-réacs, il semblerait que cela soit l’insulte suprême. D’autant que si, par malheur, vous donnez, en plus, dans ce qu’ils nomment (sans que personne ne sache vraiment ce que cela veut dire) « l’angélisme » vous êtes alors le fléau contre lequel toute l’extrême droite se mobilise….   

 

Mais pourquoi en fait ?

 

D’abord, il faut savoir que le terme bobo ratisse large, s’il y a effectivement quelques insupportables marxistes convaincus de savoir ce qui est bon pour la population et donc bien décidé  à l’imposer, il y a aussi et surtout des hommes et des femmes qui ne comprennent pas en  quoi faire partie de la classe moyenne, avoir des réflexes (certes un peu égoïstes) de citadins, être plutôt écolo, informé, tolérant voir (pour certains) cultivé  ferait de nous des citoyens irresponsables ?

 

Est-ce, parce que nous n’embarquons par dans le discours dominant de peur, de rejet de l’autre et de replis sur nous même ?

 

Ou est-ce parce qu’on est convaincu que toute décision prise en tenant compte du long terme et de la sauvegarde de notre environnement sera toujours préférable aux réactions spontanées et populistes ?

 

Quoi qu’il en soit, en admettant que nous désirions rentrer dans le rang, la question serait de savoir comment.  Faut-il :

 

- Tenir des discours mettant en avant la patrie, l’ordre, la discipline, l’intolérance sans oublier l’indispensable petite touche de xénophobie ?

 

- Affirmer haut et fort que tous les médias sont noyautés par des vilains gauchistes et que par conséquent nous ne pouvons pas leur faire confiance ?

 

Peut-être !  Mais est ce que, pour autant, cela suffira à nous transformer en bons citoyens suisses capables de voter enfin  ….comme des vrais « nein sager » ? Pas sur,  j’ai bien peur que nous devions, en plus, accrocher une photo de Blocher sur le mur du salon…..

 

Non, plus sérieusement, je ne vois pas en quoi la présence et le poids politique de citoyens mus par des convictions humanistes peuvent être des freins à l’évolution de notre pays. Cela fait déjà longtemps que les bobos sont majoritaires dans les villes et (n’en déplaise à ceux qui n’existent qu’en affirmant le contraire) Genève, Zurich, Bâle et Lausanne sont des villes où, quoi qu’on en dise, il fait plutôt bon vivre. 

 

Donc, oui nous les bobos nous existons, non nous n’avons pas honte et non les fach.. oups ! les nouveaux réacs n’ont  pas  de leçons de gestion et de patriotisme à nous donner.

 

Notre pays continuera à avancer avec nous… malgré eux ! 

 

06:56 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

@Monsieur Strohbach si le monde des Bobos a pris l'ascenseur depuis quelques années c'est en majeure partie à cause d'éternels insatisfaits à qui si l'on a le malheur de donner la main c'est le corps en entier qui y passera
On remarquera tout de même qu'ils savent profiter de toutes les commodités quitte à les critiquer certains mêmes critiquant les ringards âgés car trop coûteux
Ceux qui ont inventé le rince bouches, j'ai pas le temps,on verra y'aka non sans avoir auparavant bien léché la cuiller en argent qui brillait entre leurs lèvres le jour de leur naissance ceux ci sont nommés niaiseux
Mais c'est comme dans tout royaume qui se respecte sans doute y'a t'il des Bobos en tous genres et en tous sens et parmi eux il y a les plus détestables qui ne savent que se plaindre adeptes de la loi du moindre effort ,les moins intelligents côté affectif et émotionnel préférant voir courir surtout les autres
Voyez qu'au rayon Bobos la liste est aussi longue et variée que la gamme des produits Nestlé
Et ne vous connaissant pas il est trés difficile d'émettre une opinion objective,rire
Toute belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 04/09/2014

Je dois faire partie de la même catégorie que vous, sans que cela me chagrine, d'ailleurs !

Il est tellement rassurant de coller des étiquettes sur le front des gens. Et le "boboïsme" est une catégorie dans laquelle on peut classer toutes les personnes qui n'ont pas la même opinion que ceux qui croient se distinguer par leur phrases creuses puisque dénués de toutes idées personnelles. Ils hurlent avec les loups ; en fait ce ne sont que des moutons.

Écrit par : Michel Sommer | 04/09/2014

On est probablement toujours le bobo de quelqu'un.
"Bobo" est bien sûr une insulte dans la bouche de ceux qui sont sûrs de ne pas en être.
Mais les vrais bobos, qui acceptent-ils dans leurs troupes ? Quand est-ce qu'on est véritablement à la hauteur ?
Etre bourgeois, c'est relativement facile à définir.
Mais bohème ? et les deux à la fois ?
Faut-il avoir été baba, pour avoir droit à être bobo ?

La pire insulte, à mes yeux, serait d'être un bobo raté. ;-)))

Écrit par : Calendula | 07/09/2014

Les commentaires sont fermés.