31/07/2014

Attention, ce produit crée la dépendance !

 Bon après m’en être pris aux commentateurs de la télévision, aux flics, aux contrôleurs des TPG, à l’UDC,  au MCG, à  l’équipe suisse de foot, aux médias, etc. etc. j'imagine qu’il est grand temps d’avouer un péché mignon.

 

Je sais, je ne suis pas obligé mais j’ai besoin d’être transparent et ce d’autant que, je l’admets,  j’ai déjà tenté d’arrêter plusieurs fois. Sauf que j’ai bien peur d’être accro et peut-être même dépendant, bref, je n’en suis vraiment pas fier mais c’est vrai …..j’adore regarder « L’Amour est dans le Pré »

 

C’est grave docteur ?

 

Oui, je sais c’est de la téléréalité, tout y est scénarisé, coupé, monté, organisé pour créer des conflits, des gags et autres situations inédites. Si ça ce trouve, il y a quelques comédiens parmi les candidats et candidates. Bref, j’ai compris que cette émission n’est rien d’autre qu’un produit parfaitement calibré pour un public de voyeurs... dont je fais partie. N’empêche que ce produit fini et livré tous les lundis soir, me fascine !

 

Et il y a deux principales raisons à cela, je ne sais pas si elles sont pertinentes mais tant pis.

 

D’abord il y a un truc qui me fait halluciner c’est de constater qu’en 2014, on peut aller dans toutes les villes de Buenos-Aires à Montréal en passant par Liverpool, Berlin ou encore Singapour, on ne sera jamais aussi dépaysés, avec l’impression d’être sur une autre planète, qu’en observant le mode de vie, les goûts et les activités de ces habitants de la vraie campagne (française en l’occurrence mais c’est valable pour toutes les zones rurales de la planète).

 

C’est vraiment un monde à part !

 

L’autre truc différent, et c’est d’ailleurs sûrement ça qui donne à cette émission sa crédibilité, c’est que contrairement aux codes sociaux du moment et donc aux façons de faire médiatiques habituelles, les héros et surtout les héroïnes sont tout sauf ... des canons de beauté, loin s'en faut...

 

Mais bon, chacun ses goûts, non ?

 

Attention, je ne juge pas et  je critique encore moins la culture paysanne. Au contraire ! C'est peut être nous qui sommes devenus fous avec cette course folle à l’apparence qui serait synonyme d'une certaine réussite...

 

Quoi qu’il en soit, voilà, c’est dit, je ne sais pas si péché avoué signifie péché à moitié pardonné, mais bon, j’assume, j’assume d’être un bobo citadin qui rit et qui tremble en même temps que les héros ruraux de son émission.

 

C’est peut-être aussi parce que dans ces temps de rejet de l’autre, de nationalisme exacerbé, de guerres, d’informations déprimantes et de… temps pourri, ça fait du bien de se détendre en regardant des conneries si bien ficelées.

07:12 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

18/07/2014

Genève terre d’Accueil et de Liberté !

Hier matin en prenant mon café-tartine quotidien, ô surprise, j’apprends par la TG que Zebda sera ce même soir en concert gratuit au Jardin Anglais. En temps normal, je ne suis pas très fan des bains de foule mais bon, pourquoi ne pas profiter de cette magnifique soirée d’été pour aller vibrer aux sons entrainants (et plein de souvenirs) de ce groupe de Toulouse.

Et comme je n’en peu plus de passer ma vie (professionnelle) sur mon scooter, une fois n’est pas coutume c’est en Tram 12 que nous nous rendons au Jardin Anglais.

Sympathique concert, une musique qui donne la pêche, des paroles qui font du bien, quelques vieux copains croisés par ci par là, bref, je passe une très agréable soirée jusqu’à ce que nous décidions de nous assoir quelques minutes dans l’herbe, le temps de finir notre caïpirinha.

Quelle n’est pas ma stupéfaction de voir alors surgir un groupe de 6 policiers (en tenue de combat) armés (entre autre) de leur lampe de poche visiblement à la recherche de… fumeurs de joints. Le groupe assis à côté de nous étant composé de quelques jeunes à la peau foncée, c’est bien évidemment eux qui ont droit au contrôle le plus fouillé. Notre police semble satisfaite puisqu’elle a réussi non seulement à effectuer une vérification d’identité générale mais également à trouver un mini sachet qui semble contenir de la marijuana. Woaw ! Bravo les gars, qui à dit qu’à Genève on n’était pas en sécurité ? Je ne sais pas si une amende sera infligée mais le sachet est confisqué et notre petite troupe de flics s’en va, nez au vent, sniff, sniff… à la recherche d’autres odeurs suspectes….

La semaine n’est pas tout à fait terminée, il nous faut donc rentrer et c’est en compagnie d’un certains nombres de jeunes et moins jeunes, plus ou moins ivres, que nous nous retrouvons dans le tram 12. Je ne peux m’empêcher de me moquer de ma compagne qui nous achète un billet sur son application TPG, je lui explique qu’à cette heure là, c’est bien la seule à payer le prix du transport, qu’à partir d’une certaine heure, les TPG sont plus laxistes parce que le but c’est d’encourager la population à se rendre au centre ville avec les transports en commun et qu’il vaut mieux que les personnes éméchées rentrent en tram ou bus plutôt qu’en voiture, etc. etc.


Mais bon visiblement, je connais mal les TPG puisque à la place de Neuve, c’est un autre groupe d’hommes en uniforme, non moins agressifs que les précédents, qui débarque manu-militari dans le tram pour s’acharner (avec un zèle, dont leurs dirigeants peuvent être fiers) sur quelques malheureux touristes et autres…. groupes de jeunes.

Voilà, voilà, en une heure hier (entre 23h et minuit) j’ai assisté à plus de contrôles que j’en ai connus ces dernières années. Apparemment, il ne fait pas bon être jeune, ni basané, ni touriste. Jeunes touristes blacks ou métis passez votre chemin ! Ici, comme le chantait Zebda hier soir ; y a pas, y a pas, y a pas d’arrangement !

Moi qui, naïvement, pensait que Genève était encore (comme quand j’étais jeune) une ville sympa, conviviale, tolérante et accueillante, voir même (décidément, je suis largué !) une terre de Liberté !

Manifestement, il y a trop longtemps que je ne sors plus…..

13:03 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

08/07/2014

Coupe du Monde : Rabats joie & leçons de football

Bon les Suisses sont malheureusement sortis (mais avec les honneurs),  la France est  éliminée et mes deux équipes favorites, l’Argentine et le Brésil sont toujours en course. Jusqu’ici tout se passe donc plutôt bien.

Sauf qu’il y a toujours les inévitables « pisse froid » qui à chaque coupe du monde tentent de nous gâcher la fête en nous sortant leurs sempiternelles théories du complot et autres délires sur l’arbitrage, la FIFA,  le dopage, le fric, etc. etc.

Comme si, on les avait attendus !

Du coup, on a parfois l’impression que ces semaines extraordinaires de fête du foot  lors desquels on apprend par exemple que tel voisin est Colombien et que tel autre est Costaricain, irritent plus qu’elles ne ravissent.  

Nombreux sont, en effet, ceux qui  nient cette réalité voulant que, tous les 4 ans,  quelque soient leurs valeurs, leurs religions, leurs systèmes politiques, leurs conditions de vie, etc.,  la coupe du monde de foot  permet de réunir une grande majorité des habitants de la planète autour d’une passion commune. Et ça, selon moi, ça n’a pas de prix !

Ceci dit, chacun a bien entendu le droit  d’avoir son avis sur ce phénomène de société, Dieu soit loué il n’est pas encore interdit d’être … rabat joie.

Toujours est-il que si je suis plutôt satisfait de la programmation de la RTS qui nous permet de suivre la totalité des matchs de cette coupe du monde passionnante, je suis toutefois soulagé de pouvoir, à nouveau, suivre quelques matchs sur les chaines françaises.

A nouveau parce que tant que leur équipe était en lice, il ne se passait pas 10 minutes (montre en main) sans que les commentateurs français nous abreuvent de commentaires cocardiers sur ces « bleus » qu’ils voyaient d’ailleurs….champions du monde.

Depuis samedi, ils sont redevenus lucides et compétents et leur enthousiasme est d’autant plus appréciable qu’il tranche singulièrement avec les mornes leçons de football (et de morale à deux balles) des deux « docteurs »  Develey et Debonnaire.

Sans parler d’un L. Bastardoz qui nous expliquait l’autre soir, statistiques erronées à l’appui, qu’une fois de plus ce sont les européens qui dominent le football mondial.

Ah bon ?  

Autant dire que j’espère que les deux demi finales de ce soir et demain vont définitivement lui donner tort. Car il est vrai qu’au terme de ce mondial sud-américain, je serais particulièrement heureux (en particulier pour le peuple Brésilien qui le mérite tant) si, comme je l’espère depuis le début, cette magnifique coupe du monde se terminait dimanche soir par une finale historique entre le Brésil et l’Argentine….

Quoi qu’il en soit, il ne reste déjà plus que 4 matchs … ça passe trop vite !

16:35 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

02/07/2014

Mea culpa, fierté et avenir radieux !

Bon d’abord mea culpa, je me suis lâché trop vite, ça m’apprendra à vouloir jouer les apprentis polémistes (n’est pas Jacques Ducret qui veut !) avant la fin de la compétition, c’est exactement ce qu’il ne faut pas faire. Alors oui, mon dernier blog était une erreur inspirée par ma frustration d’avoir perdu contre nos intarissables et si prétentieux voisins….  

N’empêche que si les joueurs suisses avaient joué contre la France avec le même état d’esprit, la même concentration et la même implication  qu’hier soir, on aurait peut-être eu des chances de passer….lundi contre… le Nigeria.

Quoi qu’il en soit,  nous pouvons cette fois-ci être véritablement fiers de notre « Nati », cette équipe est effectivement talentueuse et pleine de promesse  pour l’avenir. Ils ont même tellement bien joué contre les Argentins qu’on avait de la peine à se dire qu’il s’agissait des mêmes joueurs qui, il y a pas si longtemps, trimaient laborieusement contre Chypre, la Slovénie ou encore l’Equateur.

Tant de talent  peut donc faire naitre quelques petits regrets mais cela permet surtout de rêver à un Euro 2016 (en France !) qui pourrait bien être … historique.

Bravo donc à notre équipe Suisse, aucun joueur n’a démérité, tous se sont donnés à fond pour être à la hauteur de l’évènement. Ce faisant les joueurs suisses nous ont donc confirmé que c’est définitivement contre les grandes équipes qu’ils sont les meilleurs….

Bravo encore donc et maintenant place aux quarts; les affiches sont somptueuses et le spectacle et les buts devraient donc continuer à être au rendez-vous….

Profitons en, c’est (déjà !) bientôt fini !   

15:28 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |