23/05/2014

VIVE LA DEMOCRATIE DIRECTE !

Ca commence à bien faire ces initiatives inutiles qui ne règlent rien et qui créent au contraire des nouveaux problèmes. Cela va complètement à l’encontre du but recherché initialement, qui était de permettre au peuple de corriger, le cas échéant, les errements de ses gouvernements.

Sans compter que si la tendance se maintient,  il va falloir méchamment augmenter le nombre d’élus et de fonctionnaires pour mettre en application les innombrables sentences dictées par le peuple.

En effet, avec l’avènement des médias et autres partis populistes, il semblerait qu’aujourd’hui, il soit de bon ton de remettre systématiquement en question les décisions prises par nos élus. Par ailleurs, quelque soit le sujet, tant que cela flatte les citoyens dans le sens du poil et/ou que cela permet de jouer avec leurs peurs, n’importe quelle idée saugrenue semble pouvoir être soumise au peuple. Par exemple, l’autre matin à  la radio, j’entendais qu’une initiative pour augmenter la vitesse sur les autoroutes de 120 à 140 km/heure venait d’être lancée. Cool !!   

Ne serait-ce que le week-end dernier (et il y a eu bien pire), nous avons dû voter sur les initiatives dites :

-          De la  marche blanche qui est la caricature parfaite d’une démarche inutile qui mise uniquement sur l’émotionnel ?

-          Du salaire minimum pour laquelle nous avons été confrontés au populisme de gauche, avec tout ce que cela veut dire en termes d’utopie.

-          Des soins médicaux qui  nous a permis de nous rappeler que quelque soit le sujet, il y aura toujours un 10 ou 15 % de « neinsager » (souvent issus de l’UDC d’ailleurs) pour refuser par principe tout ce qui est issus de nos gouvernements.

-          Des  « Grippen »  pour laquelle il fallait être un spécialiste en stratégie militaire et en aéronautique pour pouvoir se prononcer en toute connaissance de cause sur l’achat, ou non, de ces avions militaires.

Quant aux résultats de Genève, voilà nos autorités aux prises avec des nouvelles difficultés  budgétaires par rapport aux transports publics ainsi qu’avec une impasse concernant le développement pourtant si nécessaire de ces même transports publics vers la France.  

Tout ça parce que l’extrême gauche en faisant miroiter des baisses de tarifs (qui peut être contre ?) et le  MCG en opposant faussement l’entretien des écoles avec le financement de parkings sur le territoire de ses ennemis jurés que sont les Français, ont réussi à embarquer une  population, par ailleurs mal informée, dans leurs divagations simplistes et démagos, voir revanchardes….  

On en est donc là, le week-end de votations et la campagne qui l’a précédé, ont certes donné du boulot aux médias, aux graphistes, aux imprimeurs, aux professionnels de la politique, etc. etc. C’est déjà pas si mal me direz-vous, sauf que je ne suis pas certain que toute cette  agitation a vraiment apporté quelque chose de positif et de constructif  à notre pays.

S’exprimer par les urnes c’est bien et c’est certainement un privilège, mais encore faut-il que cela ait un véritable sens.

C’est, malheureusement, de moins en moins le cas !

07:21 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour,

Pour déplorer la dérive actuelle de la démocratie directe au profit d'idées populistes et au détriment de l'intérêt général, je partage tout à fait votre analyse.
Je trouve la tendance actuelle très inquiétante pour la stabilité et la cohésion sociale de notre pays.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 23/05/2014

Le vote est émotionnel quand il nous dérange et dans l'intérêt général quand il nous arrange, comme toujours.
La démocratie c'est d'abord l'acceptation du verdict des urnes et en la matière vous sembler avoir un problème.
Le peuple reste le meilleur garde-fou aux dérives politiciennes.

Écrit par : norbertmaendly | 23/05/2014

@norbertmaendly
Non, non, en dehors des votations de Genève dont je pense que le résultat est particulièrement irresponsable, il n’y a pas, en l’occurrence, de résultats qui m’arrangent et d’autres qui me dérangent. De toute façon en bon démocrate, j’ai toujours accepté le verdict du peuple.

C’est juste que, comme le signale Jean d’Hôtaux, je pense que nous vivons en ce moment une dérive de notre système de démocratie directe et je ressens le besoin de l’exprimer.

Quant à l’opinion publique, Dieu soit loué, elle n’a pas toujours raison !

Écrit par : Vincent | 23/05/2014

"....une dérive de notre système de démocratie directe.....". Je veux bien adhérer à votre besoin d'expression, mais alors soyez complet et faites nous deux autres billets de même teneur; sur l'expression du monde journalistique et les agissements des politiciens élus dans les parlements.

Il me semble que la dérive vient de tout ce beau monde, et je trouve très malhonnête de dire que le peuple vote avec ses tripes (émotionnel) pour la marche blanche notamment.

Nous allons bientôt voter sur l'autosuffisance alimentaire, franchement est-ce que nos dirigeants n'aurait pas dû prendre des décisions cohérentes avant, afin que cette question n'ait aucune raison de passer par les urnes?

La mondialisation est une catastrophe, nous sommes en train d'en découvrir les effets négatifs. Les peuples sont de plus en plus ficelés, autodirigés, conditionnés......et nous, nous avons encore la chance de lancer des initiatives!!!!!!!

Écrit par : Corélande | 23/05/2014

Entièrement d'accord avec vous, et je vais encore plus loin en parlant de timocratie actuelle sur http://barondecuir.blog.tdg.ch car j'estime que le privilège de s'exprimer par les urnes n'a plus aucun sens; Si persiste en amont le déséquilibre de moyens concrets mis à disposition, pour protection de la "moralité, sinon légalité" du droit d'influencer les moins avertis par les moyens les plus déloyaux, les plus grossiers mensonges, l'appel aux plus bas instincts. Afin que soit plébiscitée une artificielle "majorité de boostés votants" dont la décision "démocratique" est sacrée.

Fausse majorité sortant parmi la minorité des citoyens Confédérés qui, comme moi, prennent encore la peine de croire que de voter permettra, malgré tout, un jour ou l'autre de re-fidéliser les fautifs abstentionnistes au devoir citoyen, et surtout de faire cesser la monstrueuse supercherie du déséquilibre légal, institué par les lobbies financiers dans les parlements et en amont des scrutins.

Cordialement. JMR

Écrit par : Jean-Marie Roth | 23/05/2014

Ne crachons pas dans la soupe parce qu'elle n'a pas toujours le goût que nous souhaiterions. Il existe en ce monde trop de peuples a qui on ne sert aucune soupe et qui doivent se contenter d'un seul légume mal cuit toute leur vie durant. Ou alors mettons y notre grain de sel. C'est bien ce que nous faisons en bloguant.

Écrit par : norbertmaendly | 23/05/2014

Quand de trop mauvais cuisiniers l’ont empoisonnée, peu importe que l’on crache dans la soupe, pour laquelle nos aïeux et nous-même avons péniblement apporté et apprêté tous les ingrédients. Notre propre soupe rendue indigeste et dangereuse par ceux qui s’en sont accaparés est, effectivement, encore un tout petit peu moins pourrie que l’infâme brouet des dictatures ayant le courage de s’affirmer comme telles, mais s’en rapproche de plus en plus. Faut-il, pour autant, servilement s’en nourrir en fermant les yeux et se bouchant le nez ?

le blog http://barondecuir.blog.tdg.ch essaie au contraire d'offrir de quoi ingérer bien meilleur et plus consistant repas qu'une vieille soupe ayant perdu tout goût, avant même l'oeuvre des empoisonneurs.

Cordialement. JMR

Écrit par : Jean-Marie ROTH | 24/05/2014

hors sujet: je suis interdit chez Mireille alors que mon dernier commentaire" Apocalypse now !by Drone de Dame me semblait à peine ironique.
Mais récemment affublée d'une mission quasi divine ,elle en remet une couche dans le bloc identitaire.,
.
Mille excuse pour mon bref passage.

Écrit par : briand | 31/05/2014

@briand

"Mille excuse pour mon bref passage."

J'ai bien du plaisir à lire vos commentaires.

Écrit par : Flaubert | 31/05/2014

Les commentaires sont fermés.