20/02/2014

Isolationnisme helvétique ?

 Apparemment, l’affirmation des positions et la polarisation du débat au sujet du résultat de la votation sur l’énième initiative anti-étranger de l’UDC ne sont pas prêts de se calmer, loin s’en faut.

Je me demande toutefois, comment ceux qui nous expliquent avec morgue et superbe que notre pays est suffisamment fort et indépendant pour avoir le privilège de n’en faire qu’à sa tête parviennent à faire fi de la réalité de notre planète ?

En effet,

-          Nos vêtements, notre téléphone, notre télévision, notre voiture, notre nourriture, etc. etc. sont produits (dans des conditions souvent limites, mais ça c’est un autre débat) un peu partout sur la planète

-          On apprécie de pouvoir être connecté via Internet au reste du monde

-          On travaille avec  des entreprises du monde entier (et on se bat même pour les faire venir chez nous)

-          On part en vacances dans les endroits les plus exotiques de notre planète

-          On passe régulièrement la frontière pour aller chez nos voisins

-          On participe aux Jeux Olympiques et autres « Mondiaux »  en affrontant des athlètes extraordinaires en provenance des 4 coins du monde

-          On aime et on consomme des « produits » culturels qui nous viennent d’un peu partout

-          Etc. etc. 

Bref, nous sommes, que cela nous plaise ou non d’ailleurs, totalement impliqués et  compromis dans la mondialisation et on aimerait au niveau politique (et donc aussi économique et social vu que tout est imbriqué) faire comme si nous étions suffisamment puissants et indépendants pour ne pas tenir compte des autres ?  

Je veux bien croire que cela soit le fantasme de celles et ceux qui, nostalgiques, regrettent le temps  où « tout était tellement mieux ». Sauf qu’au risque de choquer ces derniers, il y a un moment où il faudra bien admettre que oui le peuple est souverain, que oui nous sommes un pays particulièrement libre et que nous comptons bien le rester (hors d’une Europe qui échouera ou réussira sans nous),  il n’en reste pas moins que nous sommes un acteur économique comme les autres (peut-être même un peu plus performant) dans ce marché globalisé et que la mondialisation a donc des implications  chez nous aussi. Résultat, non nous ne pouvons pas faire comme si le reste du monde n’existait pas.

Du coup c’est quoi l’idée ? On prend uniquement ce qui nous rapporte et fait notre affaire  et on rejette tout ce qui pourrait nous obliger à un minimum de coopération et même (soyons fous) de… solidarité internationales ?

Cela semble le vœu  de beaucoup et on se demande alors si l’utopie n’aurait  pas changé de camp, à moins qu’il s’agisse là uniquement d’une inconscience nationaliste ô combien aventureuse.

Toujours est-il que nous n’avons pas le choix, nous couper du monde serait tout simplement irresponsable et c’est donc en tant qu’acteur de cette mondialisation qu’il nous faut envisager de faire quelques…. concessions.

Oups, j’ai dit un gros mot !

Désolé !!

  

07:53 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Isolationnisme helvétique ?

Écrit par : Vincent | 20/02/2014

Soumission?

Écrit par : Charles | 20/02/2014

Avec des gens comme vous la Suisse serait toujours une région de l'empire peuplée de cerfs.

Écrit par : norbertmaendly | 20/02/2014

Ok M. Maendly !

Mais juste pour tenter de vous comprendre, vous réfutez quoi exactement ?

Écrit par : Vincent | 20/02/2014

"Du coup c’est quoi l’idée ? On prend uniquement ce qui nous rapporte et fait notre affaire et on rejette tout ce qui pourrait nous obliger à un minimum de coopération et même (soyons fous) de… solidarité internationales ?"

Bein non, l'idée c'est de continuer comme avant MAIS en régulant et controlant (ce qui n'a plus été fait depuis quoi? une bnone décennie?).

Faire la même chose mais à dimension acceptable pour notre minuscule pays (dont les 2/3 du territoire sont... de la montagne!). Afin d'intégrer au mieux les nouveaux, sans nuire à la qualité de vie de ceux deja installés.

C'est trop demander? C'est egoiste? je ne crois pas...

Écrit par : Pierre Roche | 20/02/2014

@Charles : Et oui, ne vous en déplaise, nous sommes effectivement soumis aux réalités du reste du monde vu que, pour votre information, nous en faisons partie.

Maintenant libre à vous de prôner l’autarcie mais je ne suis pas certain qu’on en sorte gagnant…..

Écrit par : Vincent | 20/02/2014

Franchement débile! Ou vous ne lisez que les articles qui servent votre idéologie, ou alors c'est plus grave vous ne connaissez rien à rien!

Ce n'est pas la queue qui remue le chien, c'est le chien qui remue la queue!

Je me demande comment les gens qui vous connaissent peuvent comprendre quelque chose à vos discours, en vous regardant et restant à vos côtés en se sentant en sécurité!

Passons à autre chose! Le boulot n'attend pas!

Écrit par : Corélande | 20/02/2014

J'adore vos commentaires Corelande, ils dont toujours aussi sympas, chaleureux et surtout constructifs.

Il est vrai que depuis le temps que vous sévissez, cela manque de surprise mais bon on ne peut pas être à la fois une groupie de C. Blocher et faire preuve de fantaisie !

Écrit par : Vincent | 20/02/2014

:-) atteinte de blochériole, oui pourquoi pas il y a plus grave!

CEDH affirmait il y a quelques jours sur un blog, que je disais faux parce que j'avais parlé de cette fameuse directive de la commission UE : en gros, qui prévoyait la spoliation des capitaux des Epargnants, entrée en vigueur le 1.1.2016.

Ce matin EWS nous informe que l'échange automatique d'informations bancaires cela va sans dire, devra être mis en place plus vite qu'elle l'avait prévu, la Suisse est sous pression!

Faites un nœud avec ces deux informations et toute boutonneuse que je suis, je m'écarte et vous laisse seuls juges!

Bien à vous Vincent et beau soleil; celui là il vous remplira de chaleur, si vous en manquez au point de penser que c'est le lieu pour vous réchauffer l'âme!

Écrit par : Corélande | 20/02/2014

Eh oui ma brave Corélande, les directives ne sont pas adoptées par la Commission UE mais par le Conseil (soit les 28 Etats) et le Parlement.

Et oui ma brave Corélande, l'échange automatique de données se ferra rapidement, sous la pression du G20 et de l'ODCE, où depuis le 9 févier 2014 nous avons encore moins d'alliés potentiels. Je vous avais prévenue. Ce n'était pas le moment d'affaiblir la Suisse.

Et oui ma brave Corélande, Blocher vous tondra. Nouveaux vote il y aura et priorité aux suisses il n'y aura pas. Je vous avais prévenue.

Et oui l'épargne est en danger. L'occident ne peut plus vivre à crédit. Le principe de la réserve fractionnaire est au bout du rouleau. Et vous avez réussi à nous faire ressembler aux autres.

Écrit par : CEDH | 20/02/2014

Désolé, j'ai lu trop vite. Il est pas mal votre billet.

Écrit par : norbertmaendly | 20/02/2014

Les commentaires sont fermés.