08/08/2013

Mc Sorley doit monter d'un étage !

Si le Genève-Servette veut avoir une chance d'enfin remporter le titre de Champion Suisse de Hockey, il faudrait, en priorité, qu'il se mette rapidement à la recherche d'un véritable coach capable de dompter ses humeurs, son langage, ses nerfs et ses frustrations en acceptant avec le sang froid nécessaire à son job les inévitables erreurs d'arbitrage et autres défaites injustes....
Bref, cela ne devrait plus être aux joueurs à devoir calmer leur coach, ni au club et à ses supporters à subir les conséquences de l'incapacité de C. Mc Sorley à se contrôler...


Toutefois à chaque fois que j'ose tenir des tels propos, on me rétorque, avec raison, que sans lui, le club végèterait encore en ligue B, qu'il ne ménage pas sa peine et son argent pour monter une belle équipe capable de jouer les premiers rôles et qu'il est donc sans conteste le moteur qu'il faut au club genevois.


Soit ! Mais pourquoi, alors ne pas admettre qu'il ne possède pas la maîtrise de soit suffisante pour être sur le banc et que sa place est donc, un étage plus haut, dans les tribunes, en tant que directeur général (comme cela existe dans tous les clubs de NHL). C. Mc Sorley pourrait alors continuer à mener "son" club comme il le désire, rien ne serait fondamentalement bouleversé, c'est juste que les attitudes du coach ne seraient plus un motif de distractions pour les joueurs et pour ...les arbitres !


À mon humble avis, ce "petit ajustement" pourrait faire la différence et nous permettre, alors, d'envisager ce titre dont nous rêvons tous depuis si longtemps....

08:41 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous êtes très gentil, mais je pense que votre vision des choses est très éloignée de la réalité.
Que Chris McSorley s'énerve trop contre les arbitres est un fait indiscutable. La question est de savoir s'il s'énerverait moins en étant directeur sportif qu'étant coach? J'ai de sérieux doutes.
De plus, vous oubliez de prendre en compte un dimension fondamentale: la Patinoire.
Ce n'est qu'avec une nouvelle enceinte que GS pourra sérieusement viser le titre national.
Car il faut bien remettre l'église au milieu du village. Ce que GS a réussi ces dernières, grâce entre autres, à Chris McSorley, tient de l'exploit, pour ne pas dire du miracle.
Genève n'est pas une ville, ni une région de hockey sur glace, contrairement à Lausanne ou à Berne.
C'est surtout cette réalité qu'il ne faut pas perdre de vue.
Pour augmenter son budget et retenir ses meilleurs joueurs, le club doit disposer de cette nouvelle enceinte. Faute de quoi, ça ne sera plus possible - sauf exception de régater et ça va devenir chaque plus difficile.
Aujourd'hui, GS peut viser les play-offs, guère mieux, à moins de trouver miraculeusement des étrangers exceptionnels qui réussiraient la saison de leur vie.
Car c'est ça, la réalité du hockey sur glace suisse aujourd'hui.

Écrit par : basile kosm | 08/08/2013

finales contre ZH et Berne et certaines saisons magnifiques, je ne vois rien à redire sur le coaching, j'ai pas le budget du club mais je crois ne pas me tromper en disant que c'est pas le plus important de la ligue. Donc quand on a des résultats et pas sur une seule saison et que les supporters sont tops. On laisse la musique tourner.

Écrit par : Ringo Bono | 08/08/2013

Je pense que vous faites des simplicité énorme, vous dites vous-même que c'est un bon recruteur mais est-que avec un autre entraîneur vous le nommerez de tres bon recruteur?
En effet ces grosse découverte ( Deruns, est surement le plus marquant pour mon exemple mais plein d'autre que je citerais par la suite également ) sont du surement et pour moi cela ne fait aucun doute a son coaching unique. Alors certe d'autre recrutement on été également des échecs ( Park, Vampola pour exemple) qui pour la même raison que d'autre ont réussi, eux n'ont pas réussi du a son système de jeu...

Alors oui, j’espère sincèrement que McSorley vas reste entraîneur. En tout cas jusqu’à la nouvelle patinoire, après ce sera une nouvelle histoire pour notre club.

Sinon pour les chance de titre sur ces 6 dernière saison deux final , dont un match pour notre premier titre de l'histoire du club, et on a mener cette saison 3-1 face au gagnant du titre...

Écrit par : Collet | 08/08/2013

Il me semble qu'un aspect important n'a pas été pris en compte :
Pourquoi CMcS se comporte-t-il de la sorte ?
Il ne doit pas supporter l'injustice !
Et quand on se remémore certains scandales qui ont systématiquement pénalisé son équipe en faveur d'autres teams suisse allemands (je ne les nommerai pas, tout le monde connait le régime de faveur accordé au SCB), je pense que d'autres coaches ne réagiraient pas forcément mieux. Il est comme ça, notre CMcS, et le boulot effectué à Genève jusqu'à présent est globalement plus que positif !
Enfin, un grand merci à MM. Kurmann et notre bien-aimé juge unique (là aussi il y aurait à discuter un bon moment) Steinman pour l'ensemble de leurs "oeuvres" consacrées au GSHC !

Écrit par : Hostmost | 08/08/2013

Malgré le fait que vous donnez la recette pour avoir des chances de remporter le championnat dans votre première ligne, votre humble avis peut-il tenir compte, aussi, des 95 ans du club qui ont vu des entraîneurs calmes avec des bilans nettement pire que celui de l'entraîneur que vous décrivez caractériel ?

Écrit par : Maurice | 09/08/2013

Ok, en résumé je suis gentil mais je suis très éloigné de la réalité parce que j'ai de la peine à saisir ce que vous me dites tous, soit à quel point GS possède le meilleur coach possible...

Ok les gars ! Si vous le dites....

Permettez moi juste de préciser que, pour moi en tout cas, les demi finales et/ou les finales perdues .... Bof !
C'est le titre de champion que j'attends depuis que je suis gamin pas la place de premier des perdants .... First Loser ! ; - )

Écrit par : Vincent Strohbach | 09/08/2013

Le fait aussi d'avoir des arbitres mauvais et influencé par certain club riche n'aide pas la chose. Certes il a tendance à s'emporter, mais la plus part du temps c'est justifié. Je pense qu'il se calmerait aussi si certain arbitre censé être professionnel faisait leur boulot correctement avec impartialité, ce qui n'est pas le cas. Il faudrait aller en cherche en AdN, comme Rochette qui est, pour moi, un exemple d'arbitre professionnel.

@ Basil : vous aussi vous êtes gentil et votre vision des choses tient de la méconnaissance du hockey.
"Ce que GS a réussi ces dernières, grâce entre autres, à Chris McSorley, tient de l'exploit, pour ne pas dire du miracle." Faut pas dire n'importe quoi.
"Genève n'est pas une ville, ni une région de hockey sur glace, contrairement à Lausanne ou à Berne." Lausanne un vielle de hockey alors que Genève pas, mouarf qu'est-ce qu'il faut pas lire!
C'est surtout cette réalité qu'il ne faut pas perdre de vue.

Écrit par : Chris | 09/08/2013

@hostmost : Et si au lieux d'invoquer un grand complot, on se posait la question de savoir comment en tant qu'arbitre (ou même en tant que juge chargé de la discipline), on réagirait face à un coach qui match après match s'en prendrait rageusement (et en anglais.. c'est tellement plus classe) à ... nos mœurs sexuels et à celles de notre... mère ?

Écrit par : Vincent Strohbach | 09/08/2013

@vince
Vincent, please, ouvres les yeux !
Que tu n'apprécies pas CMcS, c'est ton droit le plus strict et bien entendu je le respecte, on en a déjà longement parlé ... et porter trop de casquettes tue les casquettes, j'admet !
Par contre, parler de ce qui se passe sur la glace par des bof (tu préfères vraiment aller au Stade de Genève ...?) alors que les Vernets flambent depuis plus de 10 ans, les émotions qui font que la patinoire est pleine à 95% saisons après saison depuis qu'il est là, admet qu'il y est quand même pour quelque chose, avec aussi le staff qui l'accompagne et les joueurs qui acceptent de le suivre. Bien sûr que son caractère "à la ricaine" peut déranger, on a tous des bons et des moins bons côtés. Personnellement, malgré sa réputation de bad boy qu'il traine derrière lui et qui n'est pas usurpée, j'en conviens, je préfère suivre une équipe menée par un type comme lui que par un Pelletier (par exemple)
Enfin, les 7 matches infligés à Kolnik ... tu penses que s'il avait un ours sur le maillot, il les aurait pris ?
A bientôt.

Écrit par : hostmost | 09/08/2013

@Hostmost :

Ça me fait rire de débattre "publiquement" avec toi de McSorley.

La question n'est pas de savoir si j'aime ou j'aime pas le coach de GS mais bien de dire tout haut que son attitude sur le banc me semble plus être un handicap pour son équipe qu'autre chose....

Et comme ton ambiance, le beau jeu présenté et les bonnes performances de notre club n'arrivent pas à me faire oublier qu'à la fin... c'est les suisses-allemands qui gagnent, j'ai envie que cela bouge pour pouvoir enfin fêter ensemble ce titre que nous attendons depuis... toujours !!

Écrit par : Vincent Strohbach | 09/08/2013

@vincent
Hey Vince, OK, CMcS n'est pas forcément un exemple au niveau de son comportement à la bande (n'est pas Rafa Benitez ou Brendan Rodgers qui veut ...), mais franchement, un autre plus calme ou plus poli à sa place et avec les mêmes moyens, ne fera pas forcément mieux !
Enfin, quand on étaient gamins, c'est pas le titre de hockey qu'on attendait, mais plutôt d'aller voir Doerfel, Joko ou Chivers !!!!
YNWA ;-)

Écrit par : hostmost | 09/08/2013

Bon là, si tu viens m'évoquer le grand Martin Chivers, Dœrfel et Joko, tu joues avec mes émotions, tu fais du ... populisme ...


Je plaisante mais tu as raison, sauf que notre championnat suisse de foot d'alors pouvait encore attirer des joueurs de haut niveau.
Aujourd'hui, malheureusement, ce n'est plus qu'avec le hockey que nous côtoyons l'élite mondiale...
Ça donne des envies de succès, tu ne trouves pas ?

Écrit par : Vincent Strohbach | 09/08/2013

@vincent
.... le mot est lâché : EMOTIONS
Elles ne sont pas forcément liées au succès, mais peuvent aussi se manifester dans la difficulté (cf 7ème match de play out vs ZSC par exemple), voir même l'épreuve, ce qui importe, c'est de les vivre.
Mais je vois qu'on s'éloigne un peu du sujet initial.
Alors, quand je constate que des noms de sportifs te touchent et te parlent, je me dit que probablement on est d'une culture semblable de "quinca" (parce que j' aurait aussi pu en nommer de moins illustres comme les servettiens Morgenegg ou Hussner, voir Vilas ou Pecci en tennis, Comaneci en gym, Dwight Stone à la preche ou même ..... Caroline de Monaco en rubrique people !!!!) je me dit qu'on pourrait pourquoi pas poursuivre "ce monde à refaire" non plus publiquement derrière nos claviers, mais autour d'un verre, non ? Franchement ....
Au McSorley Pub & SteakHouse ? (j'plaisante ...), au Albert Pub d'Anfield (sympa mais un peu loin quand même) ou alors au Mortimer's ("mon 2ème domicile de ma jeunesse"), mais je ne suis pas sûr qu'il existe toujours !
Bref, si ça te dit et que tes disponibilités te le permette, ce serait très sincèrement avec un réel plaisir ! Proposes-moi une date et un lieu ;-)
Bon week-end

Écrit par : hostmost | 10/08/2013

Je relai votre conseils du sujet, et nous vous suis vraiment reconnaissant d'avoir donnée autant de renseignement sur votre blogging.

Écrit par : cote france honduras | 15/06/2014

Les commentaires sont fermés.