16/07/2013

Diner à la Ferme contre Tour de France - A chacun sa minute de gloire…..

 Isolé à la campagne, je n’ai pas, durant l’été, accès à la TV et c’est donc par l’intermédiaire du Web que je visionne deux émissions qui n’ont rien à voir sauf qu’elles montrent deux facettes si différentes de l’être humain, que cela m'interroge.  

En effet, autant à chaque fois, je ne peux m’empêcher d’être ému par le dynamisme, l’enthousiasme, la solidarité, le sens des valeurs et de la famille des participants du « Diner à la Ferme » autant à chaque étape du « Tour de France » que j’arrive à regarder, je suis abasourdi par la bêtise, l’imprudence et le crétinisme des spectateurs au bord de la route. 

Ce n’est pas possible, l’homme ne peut pas être à la fois aussi sage et en même temps aussi débile.

Certes, ce n’est pas les mêmes, certes les personnalités choisies pour participer à cette magnifique émission qu’est le «Diner à la Ferme » ont été triées sur le volet et elles constituent quelque part l’élite de leur milieu. Alors qu’au contraire, les spectateurs qui choisissent de passer leur journée au bord de la route et qui, bien souvent, boivent plus que de raison en plein soleil pour patienter, ne représentent (Dieu soit loué) qu’eux même. Mais ils sont si nombreux…..  

Ce qui les réunit par contre c’est que tous ont décidé de passer à la télévision et, si les premiers le font en cherchant à montrer ce qu’ils font de mieux, les seconds semblent prêt à tout pour avoir la chance d’être vu durant quelques secondes  par les milliers de téléspectateurs qui suivent le Tour.

Donc d’un côté, on se retrouve donc avec le championnat du monde des imbéciles où c’est celui qui sera accoutré de la manière la plus ridicule tout en ayant un comportement des plus dangereux (pour les coureurs, les motards et les autres spectateurs) qui sera le vainqueur du jours et de l’autre c’est le championnat suisse des produits régionaux, de la qualité et du sens de l’accueil où les meilleurs sont celles et ceux qui savent faire preuve du plus de générosité.

Bref, la question est donc de savoir dans quel monde nous vivons ?  

Est-ce que nous pouvons être rassuré en nous disant que malgré les imbéciles, il y aura toujours des gens extraordinaires pour montrer la voie ou alors devons-nous  plutôt être désespérer en constatant que, s’il existe encore quelques exceptions qui ont des comportements exemplaires, la majorité de la population apparait comme passablement abrutie (en autre par la télévision) ? 

Mon optimisme naturel aurait tendance à me pousser à  choisir la première solution mais en même temps, s'il faut être réaliste…..

 

10:02 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Excellente lecture, merci enormément ! ! !

Écrit par : site paris sportif | 27/05/2014

Quel article exceptionnelle, j'ai dégoté ce que on cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : cote france honduras | 12/06/2014

les 2 derniers commentaires sont des spammeurs

Écrit par : Keren Dispa | 12/06/2014

Les commentaires sont fermés.