16/01/2011

«De toute façon, les politiciens c’est tous des faignasses »

«De toute façon, les politiciens c’est tous des faignasses » « De la politique ou la la, moins j’en sais mieux je me porte »

 

Si dans l’ensemble nous avons été très bien accueillis lorsque, hier matin, nous avons distribué avec l’un de mes colistiers des marques pages («oui madame, vous avez raison, ici on dit des signets !») devant la Migros de l’avenue de Champel,  ces deux remarques  ont retenu mon attention.

 

En effet,  je me suis toujours efforcé de défendre les femmes et hommes politiques contre ces remarques simplistes voulant qu’ils soient aussi incompétents qu’opportunistes. C’est si simple de critiquer lorsqu’on ne fait rien. Alors que selon moi,  ces personnes qui ont décidé de donner de leur temps et de leur énergie pour prendre en charge les affaires publiques, méritent au contraire toute notre admiration.

 

Il m’arrive du coup d’aller, de temps en temps, me frotter aux commentateurs anonymes qui réagissent aux articles de la Tribune de Genève sur la politique. Que ne faut-il pas lire en effet ? Sans parler des insultes bêtes et méchantes et du rejet primaire et systématique de toute action politique, nombreuses sont les critiques basées uniquement sur les orientations des politiciens qui ont eu le mérite de faire une proposition.

 

Bien sûr, il y a dans tous les partis des hommes (mais aussi quelques femmes) qui ne se battent que pour leur propre carrière et qui sont prêts à tout pour exister, mais dans l’ensemble les militants sont des gens bien intentionnés et altruistes prêts à beaucoup de sacrifice pour faire avancer ce qu’ils pensent être bon pour la société. Même si, ne nous leurrons pas, certains s’engagent juste pour  défendre les intérêts économiques d’un lobby ou encore d’un groupe d’intérêt.

 

Quoi qu’il en soit, à l’image du football, pour quelques-uns qui arrivent au sommet, il n’y a que très peu d’élus par rapport au nombre d’appelés. Et si, effectivement le pouvoir rend fou, notre pays avec son système de partage du pouvoir exécutif nous met (plus ou moins, il est vrai) à l’abri d’abus de pouvoir délirants comme on peut en voir ailleurs.

 

Toujours est-il que j’ai toujours eu beaucoup de respect et même de l’admiration pour les hommes et femmes politiques quels qu’ils soient. Leur engagement, le nombre d’heures qu’ils y passent, leur énergie, leurs investissements, leur sincérité, leurs sacrifices, etc. etc. méritent toute notre considération.

 

Malheureusement, il semble qu’une nouvelle race de politiciens soit en train de voir le jour, celle de ces personnes (suivez mon regard !) qui semblent avoir d’abord et surtout une revanche à prendre contre la société. Pour cela ils n’hésitent pas à, eux aussi, critiquer bêtement la politique en place mais aussi à désigner des coupables qui seraient, selon eux, la cause de tous nos maux. Eux aussi s’impliquent personnellement, sauf qu’en se contentant de dénoncer, d’insulter et de mépriser les autres politiciens, non seulement ils n’apportent rien de constructif mais surtout ils contribuent à forger une image désastreuse des femmes et des hommes qui ont eu le courage, la générosité et la force de s’investir. Et Dieu sait s’ils ne le méritent pas !    

11:34 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

vous avez raison et combien d'entre eux disent en catimini à leurs connaissances,on est des marionnettes gouvernées par des malades,y'a même un livre à ce sujet non?
bon dimanche à vous

Écrit par : lovsmeralda | 16/01/2011

Les commentaires sont fermés.