04/01/2011

POURQUOI UN BLOG ? POURQUOI AUJOURD’HUI ?

 

 

L’année 2011 qui débute risque bien de rester celle ou j’ai enfin décidé (ou est-ce simplement parce qu’à bientôt 49 ans, j’ai enfin l’âge ?) de faire des compromis par rapport à ma sacro-sainte liberté individuelle et donc d’expression.

 

D’abord en acceptant les conditions générales et les règles fixées par la Tribune de Genève pour ouvrir un blog, non seulement, je vais donner mon vrai nom et donc, même si cela n’est pas une obligation, cesser d’intervenir sous un pseudo qui me donnait tous les droits… ou presque. Ce « coming out virtuel » pourrait également me contraindre à moins de spontanéité mais, espérons le, à  plus de réflexion. Sans parler de l’obligation d’adopter à l’avenir la « zen attitude » nécessaire pour accepter les éventuelles attaques personnelles ainsi que pour assumer mes inévitables futures erreurs. Quoi qu’il en soit, pour  qu’un blog existe vraiment il doit être vivant et régulièrement alimenté et je vais donc devoir prendre le temps que j’utilisais avant pour réagir avec plus ou  moins de virulence pour me montrer dorénavant constructif.... Tout un défi !  

 

Ensuite, en tant que fils de politicien (à l’échelle communale) si j’ai toujours été passionné par la politique et si quelque soit mes pérégrinations (j’ai vécu 9 ans en Amérique du Nord et ma carrière professionnelle a été particulièrement variée) je suis toujours parvenu à suivre ce qui se passait au niveau de la politique communale, cantonale et fédérale, je me suis jamais senti prêt à m’investir concrètement dans un parti.

D’abord parce que je ne savais pas vraiment lequel choisir. Trop épris de liberté pour être de gauche je n’en étais pas moins choqué (lorsque j’étais jeune) par la pauvreté du discours des gens de droite qui nous expliquait que c’était soit eux soit le communisme soviétique.

Par ailleurs, en tant que croyant protestant (tendance libéral pratiquant non inféodé), j’ai toujours eu une sincère compassion pour celles et ceux que la société rejette (et Dieu sait s’ils sont toujours plus nombreux par les temps qui courent).

D’un autre côté, même si je partage  plutôt le constat des altermondialistes par rapport à un capitalisme mondialisée ultralibéral et irresponsable qui semble foncer droit dans le mur, j’ai beaucoup de peine avec les « solutions » proposées par ces gauchistes qui rêvent du grand soir et d’un monde où tout le monde deviendrait, tout à coup, altruiste, juste et pacifique. Je n’ai rien conte le utopies mais si un système autre que capitaliste et donc plus adapté à ce que sont les êtres humains existait, ça se saurait non ?

Aujourd’hui, je pense qu’il nous faut, au contraire,  être responsables, pragmatiques, lucides humbles et conscients de nos propres limites comme de celles de cette magnifique planète qui nous a été prêtée par nos ancêtres pour que nous la remettions « en état de marche » à nos descendants.   

Voilà pourquoi, lorsque que je me suis retrouvé, un peu par hasard, dans un petit groupe de travail motivé à rédiger en tout liberté les lignes directrices d’un nouveau parti axé sur l’écologie et les libertés individuelles et d’entreprendre, j’ai finalement décidé de faire le grand saut et de me battre dorénavant pour et avec les

 

Vert’Libéraux

 

Et c’est donc d’abord et avant tout en tant que candidat Vert libéral pour les élections communales en ville de Genève du 13 mars prochain que je me suis enfin décidé à ouvrir mon blog.

 

Cette petite présentation en est donc le premier chapitre. Les prochains seront nettement moins personnels (ouf !) et plutôt basés sur les débats de la campagne qui commence ainsi que sur les nombreux défis qui attendent celles et ceux qui, en s’engageant en politique, ont décidé de donner de leur temps et de leur énergie pour le bien être de la communauté…

 

A bientôt donc !   

18:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.